AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 KINLEY ✘ Thinking

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 05/11/2017
Messages : 115
Emploi/Occupations : Maitre chien
Quartier : Tribecca

MessageSujet: Re: KINLEY ✘ Thinking   Mer 14 Mar - 23:30


Thinking
Kinley & Kelly

Revoir Kate m'avait un peu secoué. Je m'étais senti monter en pression, mais j'étais vite redescendu en la remettant à sa place. Mes mains tremblaient encore un peu, mais j'allais bien. Mieux que je n'aurais pu l'imaginer en fait. J'avais Kinley après tout, et elle me rendait heureux. Elle était là et on avait tout plein de projets ensemble.

« C'est une pétasse avec très peu de mémoire aussi. » Dis-je en tentant de paraitre le plus détendu possible. Je plaisantais maladroitement, même si au fond ça m'emmerdait de n'avoir été qu'un parmi tant d'autre aux yeux de Kate. C'était fini et je ne regrettais pas d'être passé à autre chose, mais elle m'avait brisé et ne se souvenait même plus de tout ce qu'elle m'avait fait subir.

Kinley quitta la table pour aller se chercher une piña colada parce que le boulet que j'étais n'avait pas pris la bonne boisson. Je la regardais de là où j'étais en caressant la tête de Blue. Elle aussi était tendue. Ce n'était pas ma chienne pour rien. Mais la scène qui se déroulait devant nous eut vite fait de me faire retrouver le sourire. Kate qui avait essayé de doubler ma belle et qui au final s'était retrouvé le cul trempé par un whisky et quelques glaçons. Je n'avais pas besoin de protection, mais j'aimais voir Kinley défendre mon honneur. Elle me protégeait, marquait son territoire... Et quand elle revint mon sourire reflétait le sien. « C'était magnifique ce que tu lui as fait. » Kate avait disparu du bar et maintenant que l'on était à nouveau seul je pouvais reprendre là où on s'était arrêté. Fin non, parce que je n'arrêtais pas de revoir la scène où Kinley renversait le verre sur le postérieur de Kate et ça me faisait sourire. J'étais fier d'elle, mais aussi envieux du cran dont elle avait fait preuve. « Maintenant on sait qui porte la culotte dans notre couple. » La taquinais-je avant de venir faire entrechoquer mon verre avec le sien.

Finalement la conversation reprit entre nous. Tous les sujets qui nous venaient à l'esprit étaient abordés, il n'y avait pas de tabous. C'était agréable, mais le bar se remplissant, il était de plus en plus difficile de s'entendre sans hausser le ton. Blue était toujours caché près de nos pieds et nos verres vides se réchauffaient devant nous. « Tu veux rentrer ? J'ai envie de jouer avec des glaçons moi aussi. » Celle là était facile, mais il avait fallut que je la fasse. J'avais attendu un bon moment avant de sortir ma petite blague, mais je n'en étais pas peu fier. Elle avait mis des glaçons dans le pantalon de Kate, et moi je voulais jouer avec des glaçons sur son corps. C'était gagnant gagnant, non ? « En plus on a pas besoin de se lever demain matin, alors je peux profiter de toi aussi longtemps que j'en ai envie ce soir. » Et j'avais tout un tas d'émotions à faire passer, donc mes envies étaient au taquet. D'ailleurs ma main sur sa cuisse devenait folle et se frayait un chemin vers le haut de son jean. L'animal en moi se réveillait. « Allez on y va avant que je nous fasse jeter hors du bar. »

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 02/12/2017
Messages : 114
Emploi/Occupations : Infirmière au service néonatalogie
Quartier : Tribecca

MessageSujet: Re: KINLEY ✘ Thinking   Sam 17 Mar - 18:12

Ce qui s'est passé, c'est bizarre... carrément inédit pour moi. J'ai tendance à toujours éviter les confrontations, je suis du genre discrète moi, je ne vais pas interpeller les gens en criant et je déteste me faire remarquer. Les disputes en public, ce n'est vraiment pas mon genre. Je n'avais aucune intention de mettre de l'huile sur le feu et je n'ai pas cherché la confrontation. Mais elle, oui. Est-ce que j'aurais réagi de la même façon si elle avait juste été une simple ex mal élevée ? En fait je n'en sais rien, tout simplement parce qu'elle n'est pas une simple ex mal élevée. C'est Kate. LA Kate, cette garce qui a fait tant de mal à Kelly. Elle est pour lui ce que Sacha est pour moi : une grande source de souffrance. J'ai donc réagi en conséquence quand elle est revenue à la charge. Clairement elle essayait de me provoquer... et j'ai tenu bon un petit moment, jusqu'à l'occasion. J'ai agit à chaud, pourtant une fois le méfait accompli, je ne ressens aucun regret, aucune honte. Cette fille méritait qu'on lui rende la monnaie de sa pièce et il était hors de question que je la laisse continuer à jouer son petit jeu sournois plus longtemps.


Magnifique ? A ce point là ?


Je pouffe. Bon, je suis content qu'il ne soit pas fâché. Il aurait pu m'en vouloir de ne pas avoir gardé mon sang froid. Dans un sens je l'ai gardé, je ne lui ai pas mis une baigne !


En tout cas elle, elle sait qu'elle doit garder ses distances maintenant !


Je serai une chienne de garde bien plus féroce que Blue ! Je crois qu'elle a compris le message puisqu'elle est partie sans demander son reste. C'est sûr elle faisait moins la fière. Mais comme on dit qui sème le vent récolte la tempête. Quand on joue parfois on perd et avec moi, elle a perdu d'avance, je suis impitoyable quand il s'agit de défendre les gens que j'aime.

Ce petit problème étant résolu, on pouvait enfin reprendre notre soirée là où on l'avait laissée. On a reparlé de la soirée, de nos parents, on a aussi un peu parlé de l'organisation de la journée de demain, puisque j'allais déménager définitivement chez lui. Il y a tellement de beaux projets qui nous attendent que j'en ai presque le tourni. Mais c'est bon tout ça... tellement de belles choses nous attendent ! Demain sera le premier jour du reste de ma vie et je suis vraiment heureuse de savoir que je vais la partager avec lui.


Ah bon ? Et tu as envie de faire quoi exactement avec des glaçons ?


Oh la la... bien sûr que j'en ai une idée ! Je ris en rougissant un peu. On peut faire des tas de choses avec un glaçon, et peut être bien que moi aussi j'aurai envie d'y revenir... dans un autre style ! La main qui est sur ma cuisse remonte doucement et l'espace d'un instant ma réponse reste coincée dans le fond de ma gorge. Je me mordillais la lèvre inférieure, en proie à un désir profond qu'il me fallait pourtant museler. C'est sûr sinon on risquait de se faire mettre dehors !


Le programme de cette soirée me tente vraiment... on y va !


Oui, tout à coup, j'avais vraiment envie de rentrer ! Alors j'ai attrapé mon sac, fourré le pot de miel dedans, puis j'ai attrapé la main de Kelly et on s'est frayé un chemin vers l'extérieur. Notre pas était beaucoup plus rapide que lorsque nous sommes sortis tout à l'heure, Blue essayait de courir parce qu'elle pensait qu'on allait jouer et battait gaiement de la queue, jappant de temps à autres. On est arrivés à l'immeuble et on a traversé le hall en trombe, rejoignant les ascenseurs presque essoufflés. Quand les portes de la cabine se sont refermées sur nous, je me suis presque jetée sur sa bouche pour l'embrasser, incapable de retenir plus longtemps le désir qu'il m'inspirait. Quand je vous dit que je m'ouvre avec lui ! Je n'aurais jamais fait ça avant... Mais j'avoue que c'est terriblement agréable de se laisser aller comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 05/11/2017
Messages : 115
Emploi/Occupations : Maitre chien
Quartier : Tribecca

MessageSujet: Re: KINLEY ✘ Thinking   Lun 19 Mar - 0:00


Thinking
Kinley & Kelly

Kate avait bien fait de se pointer au final, parce que voir Kinley la remettre en place m'avait fait quelque chose. Jamais personne - mis à part mes parents - n'avait tenté de me protéger ainsi. Elle avait sorti les crocs et avait marqué son territoire. J'étais définitivement à elle et heureux de l'être. Mais après l'avoir vu jouer avec des glaçons, je n'avais plus aucune envie d'être dans ce bar. Il était grand temps de rentrer et de libérer toutes ces idées qui me tourbillonnaient dans le crâne. L'envie de rentrer étant partagée, on prit Blue et on sortit du bar sans demander notre reste. Notre pas était plus pressé qu'à l'aller et il n'était plus question de passer par le parc, on traçait pour retourner à l'appartement avec une idée très claire de ce que l'on avait envie. D'ailleurs ma chienne ne semblait pas comprendre, pour la première fois on n'était pas totalement synchro tous les deux, mais je n'avais pas le temps de m'arrêter pour lui expliquer. Il y avait des choses comme ça qui passaient avant tout. Surtout avec Kinley. Et c'est un peu essoufflé que l'on traversa le hall de l'immeuble, ignorant totalement le portier, avant de s’engouffrer dans l'ascenseur. A peine les portes s'étaient elles refermées que Kinley se jetait sur mes lèvres. Ce baiser plein de passion était brouillon et intense, comme la situation. Je vins la plaquer contre le mur, pour la soulever et pouvoir me glisser entre ses cuisses. Je n'en pouvais plus, j'avais besoin d'elle, de pouvoir la toucher. La montée me parut interminable, mais quand enfin les portes s'ouvrirent je ne la lâcha pas et je la porta jusqu'à la cuisine où je la déposa pour pouvoir remplir un verre de glaçon. Gosh, la température du verre contrastait avec la chaleur de ma main. J'étais déjà fou d'envie et là voir avec les joues rougies et les cheveux légèrement en bataille... C'était foutu je ne pouvais pas attendre d'être dans la chambre pour glisser un glaçon sur sa peau. Ça devait être tout de suite ! C'est avec des mains précises que je lui défis son manteau, puis son haut jusqu'à ce qu'elle ne soit plus couverte que par un soutien gorge que je n'avais encore vu - mais qui me plaisait déjà beaucoup -. Je louchais sur son corps qui me mettait dans un état dingue. Je pris un glaçon entre mes doigts et une goutte roula le long de mon bras avant même que je ne le pose à la base de son sternum. Sa peau réagit immédiatement en frissonnant sous mes doigts. « Tu as chaud ? » Murmurais-je en ayant un sourire coquin sur le visage. Mais en effet le glaçon se réduisait à vue d'oeil et l'eau froide ruisselait jusqu'à son nombril. La tentation était trop forte et je finis rapidement avec ma langue sur son ventre à essayer de récupérer ce qui goutait avant que ça ne finisse par terre. Les chances que l'on atteigne la chambre s'amenuisaient de seconde en seconde. Je continuais de la déshabiller et de faire glisser des glaçons sur sa peau. Je devenais fou devant son corps juste couvert par deux micro pièces de lingerie. Elle n'avait absolument rien à envie aux autres femmes. Elle était vraiment belle, son corps me plaisait bien plus que celui des autres femmes que j'avais pu fréquenter dans le passé. « Je ne suis pas un être très patient, mais je vais prendre mon temps avec ces glaçons Babe. »

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 02/12/2017
Messages : 114
Emploi/Occupations : Infirmière au service néonatalogie
Quartier : Tribecca

MessageSujet: Re: KINLEY ✘ Thinking   Mar 20 Mar - 10:46

Oh la la... cet homme pouvait se vanter de pouvoir me mettre dans tous mes états. Sérieusement ? Ça ne me ressemble pas du tout. Je ne suis pas avec lui comme avec les autres. Évidemment je n'ai jamais été une femme frigide avant' il ne faut pas exagérer, mais... Avec Kelly je suis carrément chaude comme la braise. C'est un vrai changement... mais un changement que je considère comme vraiment positif. J'aime être comme ça. Et pourquoi est-ce que je n'aimerais pas ? Kelly est un homme vraiment sexy et séduisant, le genre d'homme que j'aurais toujours considéré comme hors de portée. Mais il était à moi, et il éveillait des désirs que je n'avais pas du tout envie de réprimer. Alors je ne le faisais pas.

Le voyage dans l'ascenseur a été torride. Les jambes enroulées autour de la taille de mon homme je buvais ses lèvres comme une assoiffée, le corps tendu du désir qu'il m'inspirait, la respiration haletante. Blue allait devoir attendre pour qu'on lui enlève son harnais et sa laisse parce que ni son maître ni moi n'avions l'intention de nous détourner de ce que nous faisions. Kelly n'a pas hésité à se jeter sur le frigo américain pour récupérer quelques glaçons dans un verre. Il ne perdait pas le nord et restait dans son idée, ce qui me fit sourire. Dieu que j'aime cet homme... c'en est presque douloureux.

Je l'aidais ôter mon manteau et mon haut le plus rapidement possible. Le désir me consumait et je ne lâchais pas son visage des yeux alors qu'il m'observait. J'aimais ce que je lisais dans ses yeux, c'était terriblement flatteur. Mes doigts courraient dans ses cheveux tandis que le glaçon commençait à fondre sur ma peau. Dès le premier contact ma peau s'était couverte de chaire de poule et j'avais soupiré. Chaud ? Moi ? Un énorme sourire illumine mon visage.


Je suis carrément bouillante bébé...


Et ce n'était que le début. Quand la langue de Kelly est entre dans la danse, j'ai carrément perdu les pédales. Mes doigts ont cessé de caresser ses cheveux et s'y sont accrochés. J'ai levé mon visage vers le plafond et expire bruyamment. Oh. Mon. Dieu.. Pas étonnant que le glaçon fondé vite ! Kelly m'enlève le reste de mes vêtements et me voilà en lingerie. Je crois qu'on ne va pas atteindre la chambre, c'est officiel. Ses quelques mots m'arrachent un petit rire et je baisse la tête pour le regarder amoureusement, passe une main tendre sur sa joue. En effet, il en profite et prend son temps. Dans la cuisine, la température ne cesse de monter et je me retrouve bientôt sur le plan de travail. Comment est-ce qu'un truc aussi chaud peut être généré par quelque chose d'aussi glacé ? Je l'ignore... je me tortille sur le granit et halètement de plus en plus, jusqu'à l'explosion qui me fait me cambrer violemment.


Nom de dieu !


Oups ! Ça m'a échappé ! Tout comme le petit rire qui s'ensuit. Je me redresse, enroule mes jambes autour de la taille de mon homme et l'embrasse langoureusement. Je peux aisément sentir l'effet que ce petit jeu glacé lui a fait.


Moi aussi je peux jouer avec ce genre de chose...


Petit sourire coquin aux lèvres c'est à mon tour de le déshabiller. Je commence par son haut et passe mes mains sur son torse parfait, y dépose quelques baisers tandis que je m'attaque à l'ouverture de son pantalon. A son tour d'être mis à nu ! Puis je vais récupérer quelques glaçons à mon tour. Y'a des avantages à avoir fait médecine, on connaît des petits trucs... Je mets un glaçon dans ma bouche et me mets à genoux face à la virilité de Kelly, bien décidée à le faire grimper très vite au septième ciel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 05/11/2017
Messages : 115
Emploi/Occupations : Maitre chien
Quartier : Tribecca

MessageSujet: Re: KINLEY ✘ Thinking   Mer 21 Mar - 0:08


Thinking
Kinley & Kelly

« Tu es sure ? » Ce n'était pas que je ne voulais pas la laisser jouer avec quelques glaçons, mais son baiser m'avait fait quelque chose qui ne s'était pas arrangé quand elle m'avait mis retiré tous mes vêtements. J'étais soudainement plus vulnérable et j'avais peur que cela joue en ma défaveur. Je la voyais déjà préparer son glaçon en bouche en étant à genoux devant moi... Fuck ! Elle allait me tuer. Mon coeur palpitait en anticipation, j'étais incapable de le calmer car la situation était bien plus intense que je ne l'avais prévu. Je la regardais, coincé entre le marbre du comptoir et ma brunette. Sa langue froide entra la première en contact avec ma peau et je ne pus réprimer un léger frisson. Plus elle prenait confiance dans ce qu'elle faisait, plus je devais m'agripper au comptoir pour ne pas juste la pousser par terre et la prendre là, comme ça, comme un animal. Je ne maitrisais plus rien, elle me dépossédait entièrement de mon corps pour se l'approprier. Si ça avait été une autre qu'elle, j'aurais tout arrêté, mais là, assez étrangement, je ne voulais pas qu'elle s'arrête. C'était trop bon pour mettre un terme à notre jeu. J'aimais sentir sa bouche glacée et à la fois brulante sur moi. La sentir envelopper mon membre était une caresse qui envoyait des ondes de plaisir dans tous les coins de mon corps. Mais il fallait que je sois réaliste, je ne pouvais pas tenir des heures comme ça, aussi bon que c'était, j'avais besoin d'elle contre moi pour vraiment apprécier pleinement ce corps à corps. « Lève toi. » Il y avait une certaine impatience dans mon intonation, mais quand elle fut devant moi, je la pris d'abord dans mes bras. Nos corps étaient humides et j'essuyais quelques gouttes d'eau qui avait roulé dans son cou avant de l'embrasser. J'étais doux et pourtant très passionné. Et après un long regard je l'avais soulevé sur le marbre froid du comptoir pour lui faire l'amour.

La cuisine était un endroit plaisant pour faire des folies, mais ce n'était pas confortable du tout, alors je l'avais emmené jusqu'au canapé après coup pour que l'on puisse rester ensemble sans avoir mal partout le lendemain. Allongés ensemble sur le canapé, je ne pouvais m'empêcher de lui toucher les cheveux en regardant son corps nu. J'étais hypnotisé par ce qu'elle était et je me demandais encore comment j'avais pu réussir à l'avoir. « Ton truc avec le glaçon... tu peux le refaire quand tu veux. » J'aurais pu rester la nuit entière sur le canapé si je n'avais pas eu aussi froid. Qui était l'idiot qui refusait d'avoir des plaids sur son canapé ? Euh moi... On allait devoir bouger, rejoindre notre lit, mais j'avais du mal à me décider car j'étais quand même bien avec Kinley sur moi. « On devrait aller au lit avant de s'endormir ici. » Et il allait également falloir que j'enlève le harnais de Blue, que je prenne un moment pour lui faire des caresses. En général je ne la délaissais pas, en fait elle avait double ration d'amour avec tous les moments qu'elle passait avec Kinley, mais ce soir je n'avais pas assuré du tout.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 02/12/2017
Messages : 114
Emploi/Occupations : Infirmière au service néonatalogie
Quartier : Tribecca

MessageSujet: Re: KINLEY ✘ Thinking   Ven 23 Mar - 19:57

Ce qui se passe entre nous est agréable. Lui et moi on est au diapason et on ne doit jamais se forcer pour rien. C'est juste simple, naturel et presque automatique. Je me découvre telle que je n'ai jamais été et ça aussi ça me plaît. J'ai confiance, je me sens assez bien pour ne pas trop réfléchir et ne surtout rien calculer. Kelly, je le sens bien aussi, et ça c'est une vraie victoire. J'ai envie que notre relation l'apaise et lui fasse du bien, alors sans vouloir aller trop vite en besogne je crois que je suis sur la bonne voie avec lui. Ça me tient à cœur qu'on puisse se guérir mutuellement de toutes les blessures qui nous ont été infligées. Chaque jour est un pas de plus dans la bonne direction, et ça se sent dans tous les aspects de notre vie.

Sexuellement parlant je ne me suis jamais sentie aussi en phase avec quelqu'un. Ni aussi libre d'ailleurs. Je peux presque dire que je me découvre mais c'est vrai que je ne me suis jamais donnée de cette façon. Kelly m'inspire vraiment. Je n'ai jamais désiré comme ça et pouvoir vivre totalement chaque fantasme me permet de m'épanouir comme jamais. Parfois la passion qui s'invite rend nos rapports un peu plus primaires... mais même dans ces moments là, la connexion qu'il y a entre nous ne perds rien de son intensité. On s'aime et ça se ressent dans tous nos gestes. Après un départ très chaud dans la cuisine, on finit sur le canapé du salon. Je lève les bras pour les passer autour de son cou et m’accroche à lui tandis que nous nous embrassons comme si jamais plus nous n’en aurons l’occasion. L’une de ses mains glisse jusqu’à l’arrière de ma cuisse et la soulève afin d’amener ma jambe au niveau de sa taille. J’inspire ses grognements, je les avale et les loge dans les parties les plus profondes de mon être, gémissant chaque fois qu’il presse ses hanches contre les miennes et me pousse plus fort contre le cuir du canapé. On finit à bout de souffle, complètement vidés, et je me blottis dans ses bras, caressant son flanc du bout de mes doigts pendant que je tente de reprendre une respiration plus ou moins régulière. Quand sa voix s'élève, j'éclate de rire. Je suis presque confuse en fait quand je me rends compte de ce que j'ai osé faire ! Oh la la... je me dévergonde à l'approche de la quarantaine... Mieux vaut tard que jamais remarquez ! Et puis Kelly semble avoir adoré, c'est le principal.


D'accord je note que tu aimes le coup de l'esquimau glacé.


Je pouffe, puis je soupire d'aise et pose un baiser sur le haut de son torse avant d'y reposer ma joue. Je pourrais rester là toute ma vie... j'ai envie de mettre sur pause et de profiter.


Mmmm...


Je grogne. Aller au lit, oui... On devrait faire ça...


Et il faut enlever son harnais à Blue...


Je dis ça et en même temps je ne bouge pas. J'ai même tendance à me pelotonner un peu plus dans les bras de mon amant. La flemme de bouger ? Oui un peu j'avoue. Mais comme si elle avait compris qu'on avait parlé d'elle et qu'on envisageait de prendre encore notre temps, la chienne s'approche et je sens sa truffe fraîche se poser dans mon dos. Je sursaute un peu et ma peau se couvre de chaire de poule.


Hey ! Oui oui ça va, on s'occupe de toi !


Je ris et me décide enfin à bouger, caresse la chienne et laisse ensuite son maître s'en occuper. Pendant ce temps là je lui remets de l'eau fraîche dans sa gamelle, puis je me dirige vers la salle de bains. Une bonne douche chaude... je crois que ça sera parfait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 05/11/2017
Messages : 115
Emploi/Occupations : Maitre chien
Quartier : Tribecca

MessageSujet: Re: KINLEY ✘ Thinking   Dim 25 Mar - 14:18


Thinking
Kinley & Kelly

Le coup de l'esquimau glacé, c'est comme ça qu'elle appelait sa technique ? Je me moquais bien du nom de la chose en fait, je voulais juste qu'elle me le refasse à l'occasion. Ça m'avait bien plu. J'aimais explorer de nouveaux horizons avec elle, surtout quand ça venait pimenter notre vie sexuelle. Fin, je n'étais pas en manque de ce côté là, j'étais plutôt chanceux même... « Rigole pas trop, je connais tes points faibles aussi. » Dis-je en faisant remonter mon index sur sa colonne. J'aurais bien appuyé mes mots avec un exemple, mais c'était prendre le risque de finir la nuit sur le canapé. En fait, il y avait de grandes chances pour qu'on reste là toute la nuit vu la motivation que l'on avait pour se lever. J'étais bien avec son visage sur mon torse.
Mais c'était sans compter sur Blue qui vint nous faire savoir qu'elle avait besoin d'un peu d'attention. C'est vrai qu'on l'avait mise de côté quand on était rentré, c'était à son tour d'être au centre de mon monde. Kinley se leva et disparut dans la cuisine pendant que je me redressais plus lentement en faisant signe à ma chienne d'approcher. Elle trainait toujours son harnais et sa laisse derrière elle - la pauvre -. Je la détacha de tout ce qui était superflu avant de lui faire une caresse sur le haut de la tête. « Désolé. » Blue n'était pas du genre rancunière, elle était toujours de bonne humeur, mais ce soir je pouvais clairement voir qu'elle voulait un peu de mon attention. Alors je lui fis des caresses et en retour elle me fit quelques léchouilles sur le visage. Elle partit d'elle même vers son panier quand elle en eut assez - aussi indépendante que son maitre - et je me leva pour rejoindre Kinley.
Elle n'était pas dans la chambre et je vis rapidement de la lumière sous la porte de la salle de bain. Alors plutôt que d'attendre là tout seul, je la rejoignis. L'eau était visiblement trop chaude pour que j'ose me glisser sous la douche avec elle, mais rien ne m'empêchait de la regarder en étant assis sur le bord de la baignoire. Je ne pouvais voir que sa silhouette à cause de la condensation sur la vitre qui la séparait de moi, mais gosh, qu'est ce qu'elle était belle. « Tu me mettras l'eau froide quand tu auras fini, j'en aurais bien besoin. » La journée avait été longue et pourtant je n'arrivais pas encore à redescendre, j'étais en pleine forme - probablement complètement épuisé -, et tout ce que je voulais à présent c'était de me calmer pour pouvoir m'endormir avec ma moitié dans mes bras. C'était tellement rare de s'endormir ensemble que ce fait si simple me paraissait très important. « Fais un petit tour sur toi même... Encore un, j'ai pas tout bien vu. » Dis-je en la regardant avec un sourire joueur.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 02/12/2017
Messages : 114
Emploi/Occupations : Infirmière au service néonatalogie
Quartier : Tribecca

MessageSujet: Re: KINLEY ✘ Thinking   Dim 25 Mar - 15:59

Le visage levé vers l'eau chaude, j'ai un sourire aux lèvres en me repassant la journée. Elle était belle... merveilleuse. Même l'épisode avec cette cette blonde vulgaire qui lui sert d'ex ne parvient pas à ternir le tableau. Je ne suis pas jalouse d'elle, même si c'est étrange. Parce qu'avec mon passif, je devrais devenir cinglée dès qu'une fille s'approche de mon homme. C'est sûr j'ai détesté la voir le toucher. En cela oui, j'ai eu envie de sortir les griffes, avant même de savoir qui elle était. Mais c'était dirigé uniquement contre elle, je ne me suis jamais sentie menacée parce que contre toute attente, j'ai confiance en Kelly. Je pensais que je ne pourrais plus jamais faire confiance à un homme. J'avais presque abandonné l'idée. Dans chacun d'eux je voyais un prédateur, un briseur de cœur en puissance. C'est pour ça que je ne parvenais pas à me caser, parce que j'avais des aprioris dès le départ, avant même de leur avoir donné leur chance. Pas cette fois. Cette fois je me sens étrangement sereine. Sans doute parce que je sais qu'il a été trahi comme je l'ai été, qu'il exècre l'infidélité comme je l'exècre.

Je tourne la tête quand je sens une présence derrière moi. Le coin de ma bouche s'étire en un sourire, sourire qui s'agrandit à ses mots. De l'eau froide, hein ? J'en aurais peut être besoin aussi en fait. Je fais un tour sur moi même à sa demande, puis un autre, ancrant mon regard dans le sien. Ma main va se poser sur le mitigeur et je règle la température pour qu'elle soit plus basse, crochètera mon index pour l'inviter à venir avec moi sur le jet d'eau.


Viens-là bébé...


Dès qu'il me rejoint j'enroule mes bras autour de son cou et je l'embrasse. Doucement, tendrement. Je suis folle de cet homme et je pourrais passer ma vie dans ses bras. Un petit sourire ourle mes lèvres et je me tourne vers la petite étagère qui contient les produits de toilette. Je me saisis du shampoing dans un premier lieu et en verse un peu dans la paume de ma main. Je lève les bras et commence à lui faire un massage du cuir chevelu. Le genre de chose qui détend beaucoup... J'ai envie de prendre soin de lui et qu'il se sente vraiment bien. Alors mes doigts font des petits mouvements circulaires pendant de longues secondes. Après les cheveux, le corps. Je passe sur ses épaules larges, sur son torse. Je regarde la mousse couler en ligne droite jusqu'à son pubis, caresse un instant ses flancs avant de passer derrière lui. Je pose quelques baisers sur son dos et me serre un instant contre lui, mordille sa nuque, passe ma langue sur une oreille qui a encore un petit goût de savon. J'y souffle légèrement, savourant cette merveilleuse complicité que nous avons réussi à établir et qui grandit de jour en jour. Puis je me concentre sur ses fesses. Mes paumes les cajolent un instant puis je me baise pour y poser mes lèvres une fois le savon rincé. Mes baisers se font de plus en plus insistants et je pose mes mains sur ses hanches, les caresse un instant avant de me redresser pour fondre dans ses bras. Je suis bien, je n'ai pas du tout envie de bouger. Le visage enfouit dans son cou je me serre dans les bras de l'homme de ma vie. Je n'ai jamais été autant remplie de certitudes et j'aime ça. J'aime vraiment ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 05/11/2017
Messages : 115
Emploi/Occupations : Maitre chien
Quartier : Tribecca

MessageSujet: Re: KINLEY ✘ Thinking   Dim 25 Mar - 23:03


Thinking
Kinley & Kelly

Le rebord de la baignoire n'était pas l'endroit le plus confortable de la salle de bain, mais il offrait une vue parfaite sur Kinley. J'étais là pour l'observer et elle se laissait faire, tournant même sur elle même pour que je puisse la voir entièrement. Elle était belle et sexy, plus qu'elle ne le réalisait... Alors quand elle m'invita à la rejoindre je ne mis pas longtemps à faire les quelques pas qui me séparaient d'elle. Ses bras s'enroulèrent autour de mon cou et elle se dressa sur la pointe des pieds pour venir m'embrasser. C'était absolument parfait. L'eau tiède venait glisser sur nos corps enlacés, on était heureux, on se souriait... « Je t'aime. » Murmurais-je lorsqu'elle quitta mes bras pour récupérer le shampoing. Elle en prit dans le creux de sa main et sans me demander mon avis elle les glissa dans mes cheveux. Il y avait un côté très maternel dans ce qu'elle me faisait et ça m'aidait à me détendre, à tel point que je fermais les yeux pour profiter de ce moment agréable. Elle appuyait là où il fallait et quand il le fallait. Kinley quitta mon scalp pour s'attaquer à mon corps et mon esprit se réveilla d'un coup. Ses mains pouvaient être sur une zone neutre une seconde et s'attarder sur un endroit sensible la seconde d'après. J'étais tendu, je ressentais absolument tout à trois cent pour cent et elle en jouait. Elle me titillait et faisait comme si de rien n'était. Mon palpitant s'emballait et j'avais du mal à reprendre mon souffle. J'étais appuyé sur la paroi froide la douche pour essayer de contenir mes pulsions, mais aussi pour ne pas finir à genoux devant elle. Et hop, d'un coup elle était de nouveau calé dans mes bras, calme et apaisée, alors que je peinais à faire redescendre ma tension. « Je confirme, tu vas me tuer. » Je n'étais pas au taquet à nouveau, mais tout mon corps était hyper sensible et le moindre mouvement de son corps contre le mien me renvoyait des minis décharges électriques. « Je pensais que tu étais sage quand on s'est rencontré, ben je me trompais. » Dis-je en plaisantant. Fin, quand on s'était rencontré elle n'était pas aussi portée sur la chose, c'était venu avec le temps. Je ne m'en plaignais pas, au contraire, j'étais heureux, ça voulait dire que ce qu'il y avait entre nous s'intensifiait de plus en plus. Elle me faisait confiance et c'était réciproque. « La prochaine fois tu pourras garder ta tenue de boulot pour quand tu rentres. » Elle devait se douter que je ne le voulais pas vraiment. Sa tenue n'était pas sexy, fin ce n'était pas l'image de la tenue d'infirmière que l'on avait en tête, et je lui avais déjà fait remarquer que je regrettais que ça ne la mette pas plus en valeur. Je la trouvais bien plus sexy quand elle essayait mes chemises de boulot et qu'elle ne les fermait pas entièrement. Ça ne faisait pas partie du protocole, mais lui donner une de mes chemises avaient été une des meilleure décision que je n'avais jamais prise. Y penser n'aidait pas ma situation. « Ou mettre la mienne... »

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 02/12/2017
Messages : 114
Emploi/Occupations : Infirmière au service néonatalogie
Quartier : Tribecca

MessageSujet: Re: KINLEY ✘ Thinking   Mar 27 Mar - 1:32

J'aime son corps. J'aime pouvoir le cajoler, le toucher, le caresser, l'embrasser. Nos métiers respectifs nous empêchent de nous voir comme on voudrait, alors quand on peut enfin être ensemble on en profite. J'espère que les choses vont pouvoir changer. Si je tombe enceinte, je ne pourrai plus exercer dès mes trois mois de grossesse. C'est comme ça, pour tout personnel médical. Je ne pourrai reprendre que quelques semaines après la naissance de mon enfant. Mais ensuite, je pourrai mieux adapter mes horaires, refuser des gardes de nuit par exemple. J'envisage même de faire un trois quart temps pour être plus présente. Un changement de vie qui pourrait sembler effrayant à première vue. Je suis du genre à adorer bosser, je ne vis que pour ça depuis des années. Mais les choses ont changé depuis que Kelly est entré dans ma vie. Éveil prendre du temps pour moi, pour nous. Je crois que la famille, c'est l'essentiel et j'ai enfin trouvé quelqu'un avec qui je veux construire la mienne. C'est complètement fou... c'est arrivé si vite ! Et pourtant je sais que cette fois c'est la bonne. Ne me demandez pas comment ou pourquoi, c'est juste comme ça.

Je me sens bien. Ce moment est parfait. On n'est pas en train de faire l'amour mais c'est tout aussi fort... peut être même que ça l'est encore plus. C'est un vrai moment de complicité et de partage comme je n'en n'ai jamais vécu, pas même avec Sacha. Pourtant je l'ai aimé Sacha. Mais pas comme ça... ce n'était pas aussi profond.


Oh mais j'étais sage quand on s'est rencontrés ! C'est avec toi que je me dévergonde...


Le pire c'est que c'était totalement vrai. Alors un petit rire amusé accompagnait ma réponse. C'est juste que l'attraction entre nous est tout bonnement irrésistible. On est un couple vraiment en phase dans beaucoup de domaines et sexuellement parlant, nous sommes totalement épanouis.


Ma tenue de boulot ?


Je levais un sourcil amusé. C'est que... ma tenue de travail était tout sauf sexy ! Un pantalon en coton, pas vraiment ajusté avec un haut qui ne l'était pas d'avantage d'une couleur vert sapin. On est carrément à l'opposé des tenues d'infirmières qui font fantasmer les hommes et qui n'ont jamais existé dans la réalité. Mais à sa demande je comprenais qu'il avait envie de jouer. Alors je crois que je pourrai organiser un petit quelque chose. De la lingerie blanche, avec un porte jarretelle et des bas couture, et là dessus juste un tablier de médecin, avec le stéthoscope. Je pourrais le surprendre un soir en l'attendant dans cette tenue.


Je pourrais faire ça oui...


Mon nez se frottait contre le sien et je glissais mes lèvres sur les siennes. Je sais qu'il adore quand je porte une de ses chemises... alors je le fais assez souvent quand on est à la maison. J'adore ça en plus, porter son odeur sur moi. Ça a un côté réconfortant.


J'adore réaliser tes fantasmes.


Je lui souriais, caressais sa joue du bout de mes doigts. C'est quelque chose que j'ai envie qu'on garde. Même quand on sera parents, on devra préserver notre couple. Je ne veux pas qu'on s'oublie parce qu'on a un enfant... c'est une erreur que beaucoup de couples font, je ne ferai pas la même. Je veux continuer à faire des efforts pour lui plaire, ne jamais le considérer comme acquis. Ça serait une grave erreur, beaucoup trop de femmes seraient prêtes à lui sauter dessus pour lui donner ce qu'il ne trouverait plus chez moi. Un couple doit toujours nourrir son amour pour qu'il perdure.


Tu veux que j'en enfile une pour dormir ce soir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 05/11/2017
Messages : 115
Emploi/Occupations : Maitre chien
Quartier : Tribecca

MessageSujet: Re: KINLEY ✘ Thinking   Mer 28 Mar - 0:05


Thinking
Kinley & Kelly

« C'est toujours de ma faute. » Dis-je faussement vexé en resserrant mes bras autour d'elle. Elle était bloquée dans mon étreinte et pour la punir de sa phrase je la chatouillais dans le creux des reins. Je voulais la voir se tortiller devant moi. Bon, elle n'avait pas tort, cette nouvelle liberté sexuelle qu'elle avait avec moi, j'y étais peut être pour quelque chose. Je l'aimais et c'était parfois plus facile de lui faire l'amour que de l'exprimer par des mots. Il y avait aussi le fait que je la trouvais très sexy et que j'avais du mal à garder mes mains pour moi, surtout quand ça faisait plusieurs jours que l'on ne s'était plus vu. Et pour autant elle ne m'avait jamais repoussé lorsque j'étais quémandeur. Nos appétits sexuels se satisfaisaient mutuellement.
Nos vies n'étaient - heureusement - pas que basées sur nos instincts primaires et parfois on se retrouvait dans les bras de l'autre sans avoir envie de bouger. Comme là. Nos regards étaient plongés l'un dans l'autre et on s'échangeait des baisers lorsque l'on en avait envie. Rien n'était plus agréable que ce genre de moment simple. J'en avais besoin. Il fallait que l'on garde cette connexion entre nous, même avec des enfants ou des rythmes de vie chaotiques, si on perdait cette fibre notre couple finirait par s'éteindre. Ce n'était pas envisageable.

« Tous mes fantasmes, vraiment ? » J'étais curieux de voir ça. La liste était longue et grandissait un peu plus chaque jour à cause de ma brunette. Je ne basais pas mes fantasmes sur d'autres femmes, juste sur elle, ce qu'elle faisait ou disait. Puis je n'étais pas un type qui sortait trop des sentiers battus... La classique infirmière sexy m'allait très bien, et cela même si je l'avais tous les soirs dans mon lit. Kinley me découvrait progressivement et j'adorais lorsqu'elle me surprenait avec une tenue sexy ou même un jeu de rôle. Une chemise à moi et rien d'autre... « Tu sais que j'ai du mal à dire non à ça Babe. » Murmurais-je en plongeant mon visage dans son cou pour aller l'embrasser. C'était dangereux de lui dire oui pour la chemise et en même temps il n'y avait rien qui me tentait plus ce soir. Si, peut être rester toute la nuit ici, mais non. Je devais écouter ma raison et même si être avoir Kinley dans mes bras sous l'eau était chouette, ça le serait tout autant lorsque l'on serait au lit. C'est pour ça que je la fis sortir avant de l'aider à s'enrouler dans une serviette douce et chaude. J'en pris une plus petite - je n'avais pas une longue crinière à gérer -. « Si ça se trouve dans quelques mois tu ne pourras même plus t'enrouler dans cette serviette, faudra que tu prennes un drap pour pouvoir faire le tour de ton ventre. » C'était maladroit - comme souvent - mais c'était moi. Face au miroir mon visage semblait fatigué, mais apaisé, et c'était ce qui comptait. Je me lavais les dents, passais une main dans mes cheveux pour essayer de les dompter avant d'aller dans la chambre. Toujours nu comme un vers je me glissais sous les draps, juste à temps pour la voir passer vers le dressing. « Prend une blanche. » J'aimais bien les chemises bleues aussi sur ellle, mais rien à voir avec les blanches. Surtout celle du style que j'avais porté lors de notre premier rendez vous.

Kinley n'était toujours pas là après quelques minutes et le fait d'être posé dans un endroit aussi confortable que mon lit commençait à me faire m'assoupir. Je luttais parce que je voulais absolument l'attendre, mais ça devenait difficile. La journée avait été vraiment très longue.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 02/12/2017
Messages : 114
Emploi/Occupations : Infirmière au service néonatalogie
Quartier : Tribecca

MessageSujet: Re: KINLEY ✘ Thinking   Mer 28 Mar - 23:26

La douche avait été câline, coquine... mais aussi amusante quand il s'est mis à me chatouiller. Avec Kelly je passais toujours par une palette d'émotions assez incroyable. Difficile de m'ennuyer, il était désarmant, inattendu, et terriblement touchant. J'avais toujours envie de le protéger, je ressentais ça comme un besoin impérieux. Et dans un même temps c'est moi qui me sentais protégée dans ses bras. Plus le temps passait, plus on apprenait à se connaître et plus on était au diapason l'un de l'autre. Sans avoir à se parler on se complétait, on bougeait en parfaite harmonie. J'aimais être surprise par lui, mais aussi retrouver une apaisante routine qui s'était naturellement installée. Elle rendait le quotidien rassurant. Avec lui, n'importe où je me sentais à la maison. J'ai enfin trouvé ma moitié, le seul avec qui j'ai envie d'affronter le monde, et j'ai hâte de voir ce que la vie nous réserve.


Oui je sais chéri...


Un large sourire étirait mes lèvres et je caressais tendrement sa nuque. C'est vrai, j'avais envie de lui faire plaisir. Je voulais qu'il se sente totalement épanoui avec moi, qu'il ne lui manque rien et ne ressente aucune frustration. Je me souviens encore de cette discussion que j'avais eu avec Sasha le lendemain de sa trahison. Il avait fait le forcing pour me voir, il voulait "m'expliquer"... comme s'il y avait quelque chose à expliquer ! Ce jour là il m'a dit Tu comprends dans la vie, il y a des femmes qu'on épouse... et d'autres avec qui on couche. Toi t'es une fille qu'on épouse... Cynthia est une fille avec qui on couche. Je n'éprouve rien pour elle, c'est juste du sexe". Comme si ça pouvait justifier ! Je me sentais encore plus mal après ça, parce que je venais purement et simplement de me faire traiter de mauvais coup. Je l'ai longtemps pensé, mais maintenant je vois les choses autrement. C'est le genre de chose qui se fait à deux. Et si je n'ai pas pu me révéler avec lui, c'est tout simplement parce qu'il n'était pas un bon partenaire. Ça ne collait pas nous deux, on n'était pas en phase.

Mais Kelly et moi, on est en phase. Avec lui je me transcende et je peux vraiment me laisser aller parce que je me sens aimée. Ça change tout, et ça me change, moi. Je crois que je pourrais rester sous cette douche toute la nuit. Je m'y sens terriblement bien. Mais il faut bien qu'on la quitte et c'est Kelly qui finit par bouger en premier. Je m'enroule dans la serviette et commence à me sécher, jusqu'à ce que mon homme me sorte une de ces nouvelles expressions made in Kelly. Parfois ça sort sans filtre, et les mots choisis peuvent être déroutants. Mais je le connais maintenant, alors ce n'est pas le genre de chose qui va me déstabiliser. Au contraire je décide d'en rire. Je prends un air mi choqué mi effrayé.


A ce point ? Ne me dis pas que tu comptes me faire des sextuplés ! Ok je veux devenir maman mais six d'un coup c'est peut être exagéré non ?



Je pouffe et commence à essorer mes cheveux, puis c'est à mon tour de me brosser les dents alors que Kelly file vers la chambre. J'avoue tout... mea culpa... mon regard glisse sur son magnifique postérieur que je suis des yeux jusqu'à ce qu'il soit hors de portée, puis je secoue la tête avec un petit sourire amusé. Bon... donc ce soir je dors avec une chemise. J'aime bien... ce n'est pas la première fois que je le fais. Parfois c'est aussi ce que je porte le soir quand je sais qu'on ne va plus sortir et qu'on va se faire une soirée DVD.


Une blanche, c'est noté Monsieur !


Petit clin d'œil et je pénètre dans le dressing. C'est un peu le bazar, on a laissé nos vêtements. Alors je trie ce qui peut être rangé, replace tout correctement et mets le reste au panier à linge sale. Voilà c'est mieux, je n'aime pas le désordre. Satisfaite, j'attrape une de ses chemises, une blanche comme demandé. Je plie les manches jusqu'aux coudes et la boutonne, puis je reviens dans la chambre, adoptant une pose aguicheuse contre le chambranle de la porte. Mais je me rends vite compte que Kelly s'est endormi. Un état sourire tendre ourle mes lèvres et je m'approche du lit pour le regarder. Il est si paisible... Doucement je glisse sous les draps, éteins la lumière et viens prendre ma place contre lui. Il bouge dans son sommeil, naturellement ses bras m'enlacent et je pose un baiser sur son épaule avant de m'endormir à mon tour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 05/11/2017
Messages : 115
Emploi/Occupations : Maitre chien
Quartier : Tribecca

MessageSujet: Re: KINLEY ✘ Thinking   Ven 30 Mar - 11:24


Thinking
Kinley & Kelly

Je voulais un bébé avec Kinley, mais de là à penser que j'en voulais six d'un coup. Elle me taquinait tout en sachant que allait me faire cogiter. Six, c'était déjà beaucoup s'ils étaient faits un par un, mais d'un coup c'était énorme. Beaucoup trop. J'avais déjà peur de ne pas savoir partager ma brunette avec un bébé, alors avec plus que ça... « Je veux juste t'en faire un. Un c'est bien. C'est rare d'en faire plus qu'un, non ? » Les probabilités devaient être en ma faveur pour le coup. Ce n'était pas tous les jours que l'on croisait des sextuplés, et quand il y en avait c'était le plus souvent du à une FIV. L'idée d'avoir des jumeaux était déjà terrifiante pour moi, avoir deux bébés et être dépassé par le nombre. C'est sur cette pensée que j'allais me coucher dans la chambre. Je la vis passer quelques minutes plus tard vers le dressing, mais lorsqu'elle vint s'installer à mes côtés, j'étais déjà très loin.

C'était un enfer, je savais que j'étais en train de dormir et pourtant tout semblait réel. Un bébé hurlait à pleins poumons alors qu'il était dans mes bras. Je ne savais pas quoi faire, j'étais tendu et tout ce qui me venait à l'esprit était de le poser avant de m'enfuir. Mais ce n'était pas ce qu'on faisait avec un bébé. Qu'est ce que j'étais censé faire au juste ? Une table apparue à quelques mètres de moi avec mon bouquin du moment. Gosh j'étais sauvé, il y avait tout dedans pour me guider. Fin pour le lire j'avais besoin d'au moins une main et je ne savais déjà pas très bien tenir un bébé avec mes deux miennes alors... C'était une galère monstre. C'était vraiment pour ça que j'avais signé ? Je réussis à mettre la petite chose en équilibre sur un de mes bras et à attraper le bouquin. Toutes les pages à l'intérieur étaient blanches. Je ne comprenais pas. Je repris la crevette contre mon torse et immédiatement ses cris se calmèrent. Ok, j'étais sur le bon chemin. Je ne connaissais pas de comptines, mais l'air de "Perfect" me revint en tête et je me mis à le chanter tout bas. Et ça fonctionnait ! J'étais en train de calmer ce bébé. Moi. Bientôt un ronflement s'éleva, les poings de la crevette étaient serrés et son corps s'était regroupé ce qui me donnait l'impression qu'elle était bien encore plus petite qu'en réalité. Finalement, même si j'allais probablement morflé, avoir un bébé était dans mes capacités. Il y avait des chances pour que j'aime m'occuper du mien. C'était apaisant d'avoir un bébé endormi sur soit, on ne pouvait qu'observer et contempler la beauté de la vie. Et somnoler à son tour. Ou pas. La porte - qui n'était pas là cinq minutes plus tôt - s'ouvrit et Kinley entra suivit de Blue, mais tout ce que je voyais c'était son ventre. Énorme ! Elle portait un tee shirt avec un six inscrit dessus. Des sextuplés... Non, euh... Un oui, mais six non. Le rêve ne se poursuivit pas, car je me réveilla en sursaut. F**k ! Ma brunette dormait toujours et je la repris dans mes bras avant de glisser une de mes jambes entre les siennes. « J'irais acheter des serviettes plus grande demain. Juste au cas ou. »

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: KINLEY ✘ Thinking   

Revenir en haut Aller en bas
 
KINLEY ✘ Thinking
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» I'm always thinking of you
» Mika-thinking... J'suis amoureux? (T-d-T, libwe)
» 02. First stage : McKinley High
» || I was thinking 'bout you, thinking 'bout me, thinking 'bout us
» /!\ I am thinking it's a sign that the freckles in our eyes are mirror images and when we kiss they're perfectly aligned ▲ Micastian /!\

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sleepwalkers :: Living districts :: Lower Town :: Tribeca-
Sauter vers: