AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Un hombre sin suelo

Arrivé(e) à NY depuis le : 15/10/2017
Messages : 1795
DC/TC : Gabriel
Date de naissance : 15/06/1983
Emploi/Occupations : Lieutenant de police
Quartier : Harlem

MessageSujet: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Ven 9 Fév - 21:00


Cela fait plus d'une semaine depuis qu'ils se sont rencontrés et Marlon ne tient plus en place. Après avoir échangé de nombreux messages, Scott et lui se sont finalement donné rendez-vous au Luna Park, le parc d'attraction sur Coney Island. Il a toujours adoré ce genre d'endroits et il a hâte d'y passer sa journée avec le jeune militaire. Les montagnes russes, les trains fantômes, les stands de tir (d'autant plus qu'il gagne à chaque fois malgré les carabines foireuses proposées par les forains), l'odeur du pop corn et des barbes à papa... Bon, pas sûr que Scott puisse faire les manèges à sensation avec son bras toujours en écharpe, mais c'est pas grave. L'essentiel c'est qu'ils soient ensemble.

Enfin... Si Scott se pointe. Il a assuré à Marlon qu'il serait là un nombre incalculable de fois par sms mais c'est plus fort que lui, il ne peut pas s'empêcher de se dire que Scott n'est peut-être pas prêt et qu'il a changé d'avis. Il a eu le temps de réfléchir et de paniquer depuis qu'ils se sont embrassés, et si ça se trouve il a décidé que Marlon ne vaut pas le coup ou quelque chose comme ça... Mais non, il faut qu'il soit positif. Qu'il fasse un minimum confiance à Scott sinon ils n'iront pas bien loin.  

Sortant son téléphone de sa poche, il envoie un message pour dire qu'il est arrivé et qu'il attend à l'entrée, juste à côté d'un panneau d'information avec le plan du parc. Il en profite pour observer son reflet dans l'écran. Il a rasé sa barbe pour la première fois depuis des mois et ça lui fait bizarre, il a l'impression d'avoir rajeuni et d'être une autre personne à la fois. Il espère que ça plaira à Scott.

"So I'm never gonna get too close to you... Even when I mean the most to you... In case you go and leave me in the dirt..." se met-il à chantonner tout doucement. Il est pas vraiment fan de Sam Smith qui lui donne d'ordinaire envie de s'entailler les veines à la petite cuillère mais c'est la dernière chanson qu'il a entendu dans la voiture et elle a l'air bien décidé de rester dans sa tête pour le moment. Mieux vaut ça que de faire les cents pas et d'attirer l'attention d'un agent de sécurité qui lui trouve l'air louche, non?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ny-sleepwalkers.forumactif.com/t398-marlonito-sur-instagr
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 03/01/2018
Messages : 271
DC/TC : Aubran.
Emploi/Occupations : Militaire avec grade de lieutenant.

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Sam 10 Fév - 1:20


 
But it's just a sweet, sweet fantasy, baby (Marlon & Scott)

 
Une semaine s'était écoulée depuis leur première rencontre. Si celle-ci avait mal débuté, elle avait en revanche très bien terminée. Les deux hommes devaient se revoir très vite. Malheureusement, ce ne fut pas dans l'immédiat mais, ils s'échangèrent de nombreux sms. Ils avaient décidé de se donner rendez-vous à la fête foraine. Ramirez semblait anxieux sur le fait qu'il avait peur que le militaire lui fasse encore faux bond. Hawkins lui promis à de nombreuses reprises qu'il serait présent ce soir là. Bien évidemment, Scott avait paniqué jugeant que c'était de la folie d'avoir un rencard avec un homme. Avec tout ce qui se passait actuellement dans sa vie à cause de son père, il avait l'impression de faire quelque chose de mal. Pourtant, il n'avait pas envie de suivre les pensées de son paternel cette fois-ci. Il avait envie de suivre ses envies et ses désirs. Scott s'était pas mal posé des questions concernant leur rendez-vous. Il s'était demandé comment celui-ci allait se dérouler, comment il allait s'habiller ou encore s'il allait être tactile ou encore s'entendre avec Marlon car au final il ne connaissait pas grand-chose de lui. Néanmoins, le peu qu'il avait eu l'occasion de voir du lieutenant de police lui plaisait énormément. Scott ne se dégonfla pas, il allait y aller. Comme actuellement il vivait dans la maison familiale, il prétexta une soirée entre amis qui risquait de s'éterniser jusqu'à pas d'heure. Scott s'était bien habillé pour l'occasion. Il s'était vêtit d'une chemise blanche et d'un jean (bien qu'il allait porter un blouson chaud à cause de l'hiver). Il s'était également parfumé. Scott était dans le taxi lorsqu'il reçu son sms. Il lui répondit aussitôt qu'il allait arriver ce qu'il fit peu de temps après. Scott le chercha du regard avant de le trouver. Il s'avança vers lui anxieux car il appréhendait la soirée et paradoxalement il était enthousiaste et heureux. Hawkins lui adressa un sourire y compris en l'entendant fredonner.

« Hey salut toi. »

Scott savait que ce n'était pas la meilleure entrée dans la matière. Il était maladroit et perdait facilement ses moyens, Marlon arrivait à le déstabiliser. Le jeune homme jeta des regards autour d'eux, il attendit que personne ne se préoccupe d'eux pour faire un effort surhumain puisqu'il prenait le risque de l'embrasser. Il se recula ensuite et vint lui caresser la joue : « Tu t'es rasé, tu es toujours aussi beau gosse avec ou sans. » Il retira ensuite sa main avant d'ajouter : « J'espère que je ne t'ai pas trop fait attendre. »

EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Un hombre sin suelo

Arrivé(e) à NY depuis le : 15/10/2017
Messages : 1795
DC/TC : Gabriel
Date de naissance : 15/06/1983
Emploi/Occupations : Lieutenant de police
Quartier : Harlem

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Sam 10 Fév - 16:58

Lorsque Marlon entend la voix de Scott, il relève la tête et arrête de chanter. Un peu gêné d'avoir été surpris comme ça mais surtout ravi de revoir le militaire. Scott est craquant avec son jean et son blouson, une vraie gravure de mode. Marlon oublie son stress et sa nervosité, lui fait un grand sourire. "Hey," répond-il, pas vraiment plus éloquent que le jeune homme. On dirait deux adolescents à leur premier flirt. C'est un peu comme ça que Marlon se sent également. L'impression d'avoir 16 ans à nouveau, des papillons dans le ventre.

Lorsque Scott vient l'embrasser après un coup d'oeil furtif aux alentours, c'est comme si c'était Noël avant l'heure. Marlon ne s'y attendait vraiment pas, aurait pensé que Scott aurait préféré ne pas risquer d'être vu du tout. Comme quoi, Scott est peut-être plus ouvert au changement qu'ils ne l'auraient cru. Marlon se demande s'il accepterait qu'ils se donnent la main mais décide de garder ça pour une prochaine fois, dans un endroit un peu moins fréquenté, peut-être. Ne pas forcer les choses, les laisser aller à leur rythme. Scot vient caresser, et cerise sur le gâteau, le complimente. "Je suis content que ça te plaise," fait-il avec un sourire radieux. "J'ai plus l'habitude, j'avais l'impression de ressembler à un bébé dans le miroir! Tu es très beau, toi aussi..."

Lorsque Scott s'inquiète de l'avoir fait attendre, Marlon secoue la tête. "Cinq minutes tout au plus, ne t'en fais pas." Ensemble, ils se dirigent vers l'entrée. Marlon a déjà les tickets. Aujourd'hui, c'est à son tour de payer. "J'ai attendu ce moment toute la semaine comme un gamin," avoue-t-il sans honte. Il a envie de tout essayer, de tout goûter, de tout regarder. "Par quoi tu veux commencer?" demande-t-il à Scott. Avec son bras, mieux vaut que ce soit lui qui décide. D'ailleurs, en parlant de son bras... "Tu en as pour combien de temps? Ca te fait encore mal?" Marlon est sûrement égoiste mais il espère le plus longtemps possible. Parce qu'une fois Scott rétabli, il retourna sur le terrain et... Ils ne se reverront plus avant des mois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ny-sleepwalkers.forumactif.com/t398-marlonito-sur-instagr
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 03/01/2018
Messages : 271
DC/TC : Aubran.
Emploi/Occupations : Militaire avec grade de lieutenant.

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Sam 10 Fév - 20:36


But it's just a sweet, sweet fantasy, baby (Marlon & Scott)

Scott était tout content de le retrouver. Il sourit amusé en l'entendant chanter puis il décida de prendre les devants en se lançant. Il le salua et l'embrassa même. Il était tout gêné comme s'il s'agissait de son premier rencard. Dans un sens, s'en était vraiment un puisqu'il n'en avait jamais fait un avec un homme. Il prenait enfin les devants, enfin un peu dans la mesure où il n'était pas à l'aise en sachant qu'à tout instant on pouvait les regarder. Il n'était d'ailleurs pas prêt à lui tenir la main bien que l'idée ne lui déplaisait pas. Pour le moment, il se contenta de lui caresser la joue pour approuver le changement sur son visage bien qu'il aimait aussi sa barbe. Le militaire était touché que le lieutenant de police se mettre sur son trente et un pour lui.

« Un beau bébé dans ce cas. » Il lui sourit avant de rougir légèrement : « Merci. »

Scott avait eu envie de lui plaire et de savoir que c'était gagné lui plaisait énormément. Ils entrèrent ensuite à la fête foraine après qu'il soit rassuré de ne pas être trop en retard. Marlon avait insisté par sms pour payer puisque la fois dernière Hawkins l'avait fait. Ramirez lui avoua qu'il avait attendu ce moment toute la semaine. Ce sentiment était réciproque. « Et moi donc. Si tu pensais que je n'allais pas venir et te faire encore faux bond, je pensais la même chose de toi, que tu ne veuilles pas voir un mec comme moi. » Scott sous entendait le fait qu'il n'assumait pas ce qu'il était et qu'il n'était pas prêt à sortir du placard. Tout était nouveau pour lui et il faisait vraiment des efforts pour Marlon. Scott regarda ensuite autour de lui pour regarder ce qu'ils allaient faire en premier. « Hum...on pourrait faire les montagnes russes. » Scott adorait les sensations fortes après tout il devait aimer avec le métier qu'il fait. Il risquait de se cogner le bras, mais peu importe il n'était pas une chochotte et avait vécu pire à la guerre. D'ailleurs, il avait enlevé dans la semaine son plâtre, il avait à présent une attelle en bandoulière pour le maintenir. Marlon était curieux d'en savoir un peu plus sur son bras.

« Je pense encore pour trois semaines puis il faudra que je fasse des rééducations. Pour le moment ça me tire. A l'heure actuelle je serai incapable de lever mon bras et j'ai aussi une belle cicatrice. »
Scott hésita un instant, il ne savait pas s'il devait lui dire la vérité ou non concernant son bras. Il prit le risque de mettre fin au rencard mais, s'il souhaitait le revoir il se devait sincère. « Je me suis pris une balle ennemie dans le bras...enfin...c'est ce que j'ai dit pour pouvoir rentrer à New-York...ça fait sept ans que je voyage et que je mets ma vie en danger, je n'ai pratiquement pas de permission, j'en avais marre alors je l'ai fait... »


EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Un hombre sin suelo

Arrivé(e) à NY depuis le : 15/10/2017
Messages : 1795
DC/TC : Gabriel
Date de naissance : 15/06/1983
Emploi/Occupations : Lieutenant de police
Quartier : Harlem

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Dim 11 Fév - 21:27


Vous auriez demandé à Marlon il y a quelques semaines encore, il vous aurait répondu qu'être célibataire ne le dérangeait pas, que ce n'est parfois pas plus mal comme ça, et il ne vous aurait pas menti. Mais maintenant qu'il est là, Scott en face de lui, tous les deux faisant au mieux pour plaire à l'autre, il se rend compte que ce jeu de séduction lui a quand même manqué. Ces premiers moment où on fait attention au moindre détail, où on flirte avec l'autre même quand c'est pas vraiment nécessaire, où on fait des efforts pour se présenter sous son meilleur jour. Tout ça lui avait manqué. "Deux beaux gosses comme nous... On va faire tourner les têtes ce soir!" fait-il avec un clin d’œil. Les gens peuvent regarder tant qu'ils veulent du moment qu'ils ne touchent pas.

Entrant de le parc, Scott avoue lui aussi qu'il avait hâte d'être au jour J et Marlon se sent un peu mal à l'aise quand le jeune homme tente de le rassurer à nouveau. Il est conscient d'avoir été un tantinet pénible à s'inquiéter sans cesse par SMS mais Scott a géré ça comme un pro. Il a du mal à comprendre ce que le militaire veut dire par 'un mec comme moi' au début, mais au bout de quelques secondes il a le déclic. "Non, non, faut pas penser ça. Enfin, je veux dire, oui dans l'idéal je fréquente des mecs qui sont out mais je vois bien que tu fais de gros efforts et puis... c'est comme ça, c'est pas rationnel, tu me plais et puis c'est tout." Est-ce que ça a le potentiel de mal finir? Oui. Est-ce que Marlon est toujours un peu inquiet? Oui. Est-ce que cette histoire vaut la peine d'être vécue? Seul l'avenir le dira mais Marlon a envie de dire oui, ici aussi.

Scott décide de commencer par les Montagnes Russes, juge que son bras en écharpe ne l'empêche pas de faire ce genre d'attractions. Ils verront bien, dans le pire des cas un des forains l'empêchera de monter et ils feront autre chose. Marlon s'enquiert quand même de l'état de la blessure et de sa guérison. Trois semaines d’attelle plus la rééducation. Marlon estime qu'il y en a encore pour environ  mois. C'est pas mal, ça, 2 mois... Enfin, ça pourrait être mieux mais ça pourrait être pire. La cicatrice, ce n'est pas vraiment gênant pour lui mais ne pas pouvoir lever le bras... Ça lui rappelle son accident à Austin, à quel point il a eu du mal à rester à ne rien faire. Marlon est sur le point de partager son expérience lorsque Scott reprend la parole et ce qu'il a à lui dire... Marlon ne s'y attendait absolument pas. Il ne sait pas comment réagir. "Je... wow... Scott, c'est vraiment terrible. Je veux dire, pas toi, hein, mais euh... De devoir en arriver là pour pouvoir rentrer..." Leur discussion au café lui revient en mémoire et il a bien envie de répéter à Scott qu'il serait peut-être temps d'envisager de raccrocher mais il n'a pas envie qu'ils se disputent et sait déjà ce que Scott lui répondrait. Mon père... Il se sent vraiment impuissant et déteste ça. Il glisse une main sur l'épaule de Scott et serre légèrement pour témoigner son support. "Et... Comment tu te sens maintenant? Tu es prêt à y retourner ou...?" Le cerveau de Marlon tourne à cent à l'heure pour essayer de trouver tous les moyens possibles pour que Scott ne retourne pas sur le front. Cette fois-ci, il s'est tiré une balle dans le bras pour rentrer et c'est déjà terrible. Mais s'il est forcé d'y retourner, jusqu'où sera-t-il prêt à aller? "Je suis content que tu m'en aies parlé!" C'est la preuve pour lui, s'il en fallait encore une, que Scott fait des efforts monumentaux pour s'ouvrir à lui et il compte bien être là pour lui, lui apporter le soutien dont il a besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ny-sleepwalkers.forumactif.com/t398-marlonito-sur-instagr
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 03/01/2018
Messages : 271
DC/TC : Aubran.
Emploi/Occupations : Militaire avec grade de lieutenant.

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Lun 12 Fév - 0:57


But it's just a sweet, sweet fantasy, baby (Marlon & Scott)

Scott espérait que le déroulement de la soirée se passe comme prévu c'est-à-dire une bonne soirée en perspective. Il mettait en tout cas tous les moyens pour y parvenir. Lorsque Marlon s'amusa à dire que deux beaux gosses comme eux allaient faire tourner des têtes, il ne pu s'empêcher de répondre sans plus attendre :

« J'espère surtout faire tourner ta tête ce soir. »


Il lui adressa un grand sourire aux lèvres. Maintenant qu'il assumait avoir de l'attirance pour Marlon et qu'ils s'étaient embrassés, Scott avait décidé d'assumer ce petit jeu de séduction entre eux et ne pas le faire à demi mot. Il trouvait cela libérateur, il commençait à se sentir lui en présence du lieutenant. D'ailleurs, le militaire admit tout comme lui avoir attendu ce moment toute la semaine. Cependant, il avoua avoir eu cette fois-ci peur que ce soit au tour de Ramirez de refuser un rencard dans la mesure où il n'assumait pas publiquement. Marlon le rassura très vite et il apprit un peu plus sur son prétendant. Il ne pu s'empêcher de sourire pour la seconde fois :

« Dans ce cas je remercie ton irrationalité ! » Il ajouta : « Toi aussi tu me plais. » Il se mordilla la lèvre inférieure : « N'empêche je n'aurai pas pensé un seul instant que Tinder pouvait marcher, c'était la première fois que j'utilisais un site de rencontre. »

Scott opta pour les montagnes russes. Il n'avait pas peur de se faire mal au bras. Au pire, plus il lui arrivait des trucs avec plus il retardait son retour au front. A la fois, il ne voulait pas être handicapé par sa blessure, il avait envie de profiter et de ne pas se restreindre. Hawkins répondit aux questions de Marlon concernant son bras. Il se jeta même à l'eau pour lui avouer qu'il avait fait exprès de se tirer une balle dans le bras. Scott appréhendait sa réaction, il avait peur qu'il le prenne encore pour un lâche. Scott n'était pas prêt à voir leur soirée écourtée, il regrettait déjà de l'avoir dit par peur qu'il mette un terme à leur rencard. Ramirez fut surpris et en perdit ses mots. Scott cru faire une attaque en l'entendant parler, fort heureusement il semblait être à l'écoute. Il posa sa main sur son épaule ce qui était réconfortant. Scott avait envie de se blottir dans ses bras mais il n'avait pas le courage de le faire en public. Le militaire mit du temps à répondre, il avait encore un poids.

« ...Disons que...oui je me sens bien...tout m'avait manqué ici...des choses simples comme se promener dans les rues, regarder la télévision, dormir dans un vrai lit, faire des rencontres...toutes les choses que l'on ne trouve pas en mission...je sais que c'est égoïste de ma part en sachant que mes frères d'armes aimeraient être à ma place. » il resta silencieux un instant avant de se jeter à l'eau : « Je ne suis pas prêt à y retourner...mais je sais que tôt ou tard je devrais y retourner...vivre pour servir mon pays... » Il se retint de citer son père. Il se doutait que Marlon devinerait et il n'avait pas envie de subir une énième morale. Scott voulait profiter, vivre sa vie à fond tant qu'il était à New-York. Hawkins se contenta de hocher la tête, touché qu'il soit compréhensif. « Et si tu me parlais un peu de toi à présent. Comment t'es venu cette vocation de servir dans la police ? Tu jouais souvent au flic et au voleur enfant ? » dit-il pour le taquiner en souriant. Les deux hommes arrivèrent devant les montagnes russes où ils firent la queue.


EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Un hombre sin suelo

Arrivé(e) à NY depuis le : 15/10/2017
Messages : 1795
DC/TC : Gabriel
Date de naissance : 15/06/1983
Emploi/Occupations : Lieutenant de police
Quartier : Harlem

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Mar 13 Fév - 17:42

Pour être tout à fait honnête, Scott lui fait déjà tourner la tête. Il n'a pas à faire grand chose, juste être lui-même. Marlon doit bien l'avouer, il a le béguin, pour ne pas dire autre chose. Il se contente de sourire et passer la main dans ses cheveux, se retenant de répondre un truc complètement gnangnan. Un ado de 16 ans, pour de bon.

Le flirte tourne rapidement à une conversation un peu plus sérieuse, où chacun fait part de ses doutes et de ses appréhension et où ils tentent tous deux de rassurer l'autre au mieux ce qui semble assez bien fonctionner. Comme quoi l'honnêteté paye toujours. Scott admet sa surprise quant à l'efficacité de Tinder et Marlon hoche la tête en souriant. "Ça fait quelques temps que je suis inscrit, tu es seulement la deuxième rencontre que je sais, j'ai l'impression qu'on a eu de la chance!" Il connait des collègues qui y sont inscrit depuis des années... en vain.

La décision de commencer par les montagnes est prise assez rapidement et sur le chemin, face aux questions de Marlon, Scott se laisse aller à la confidence. Marlon fait de son mieux pour se montrer à l'écoute et prêter son soutien sans se montrer trop direct. Inutile de remettre le père de Scott sur le tapis et de toute façon, il est convaincu que le militaire sait très bien ce qu'il en pense. Il est évident que Scott avait besoin de rentrer et qu'il n'a aucune envie d'y retourner. "C'est juste humain de vouloir retrouver son pays et un peu de confort après tout ce temps passé à l'étranger... je suis sûr qu'il existe des solutions pour retarder ou annuler ton retour là-bas, on pourra peut-être y réfléchir plus tard si tu veux? Mais ce soir, j'ai envie que tu passes une bonne soirée sans penser à tout ça d'accord?" Est-ce une manière d'éviter le sujet? Oui et non. D'un côté, Marlon sait qu'il faudra forcément qu'ils abordent le sujet à un moment ou à un autre, et que retarder l'échéance n'y changera rien, mais d'un autre côté, Scott et lui méritent bien un peu de bon temps et de s'amuser ce soir.

Scott se met alors à s'intéresser à lui d'un peu plus près en posant des questions. "Je sais pas trop, j'ai toujours voulu être policier depuis tout petit, même si j'avais personne de policier dans la famille. Et tu plaisantes mais oui, le nombre de fois incalculable où j'ai arrêté mon petit frère pour le mettre en prison... Il râlait d'être toujours le méchant!" Il y a un peu d'attente avant de monter dans l'attraction mais rien d'insurmontable, heureusement. Maintenant que Marlon a mentionné son frère, il est curieux. "Tu as des frères et sœurs, toi? Je viens de te parler de mon frère mais j'ai aussi deux grandes sœurs." Il essaye de se remémorer leurs conversations. Scott a parlé de son père, bien sûr, de son grand-père aussi, mais c'est tout. Il espère pour lui qu'il n'est pas fils unique, sinon la pression est encore plus grande que ce qu'il pensait. La file avance plus vite que ce qu'il avait prévu et c'est presque leur tour de monter dans un wagon. Marlon sent l'excitation le gagner petit à petit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ny-sleepwalkers.forumactif.com/t398-marlonito-sur-instagr
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 03/01/2018
Messages : 271
DC/TC : Aubran.
Emploi/Occupations : Militaire avec grade de lieutenant.

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Mer 14 Fév - 0:45


But it's just a sweet, sweet fantasy, baby (Marlon & Scott)

Scott était sur un petit nuage, c'était comme si plus rien autour ne comptait, tous ses soucis disparaissaient pour se donner pleinement à son rendez-vous. Il avoua qu'il ne s'était jamais imaginé rencontrer quelqu'un via une application. Marlon lui appris qu'il était inscrit depuis un petit moment mais qu'il n'avait fait au total seulement deux rencontres.

« Je pense aussi. »
Il sourit : « En plus lorsque je me suis inscrits c'était juste par curiosité, savoir si je pouvais plaire à un homme et si j'étais bel et bien attiré par la gente masculine. »

Tout en marchant en direction des montagnes russes, Scott décida d'être une fois de plus franc et cela concernait son bras. Il se trouvait lâche d'avoir abandonné ses camarades pour retourner à une vie normale. Au fond, être militaire n'avait pas été une vocation mais un devoir de famille, une obligation cependant il avait envie de parfois tout arrêter. Marlon était décidément compréhensif, il était même prêt à l'aider à trouver une solution pour rester un peu plus longtemps. Hawkins allait lui dire que la solution était toute trouvée puisqu'il envisageait de se refaire mal au bras. Après tout il s'était déjà tiré dessus alors un peu plus ou un peu moins. En attendant, Ramirez souhaitait changer de sujet et profiter pleinement de la soirée. Scott comprit qu'il essayait d'éviter le sujet et il avait sa petite idée.

« Je suis totalement d'accord, je compte d'ailleurs bien profiter de toi. »

Il lui aurait bien aimé lui donner une petite fessée mais, il se retient, il ne voulait pas être surpris et préférait garder leurs petits gestes dans leur intimité. Les deux hommes firent ensuite la queue une fois arrivée aux montagnes russes. Scott souhaitait savoir comment Marlon était devenu un policier. Il le taquina dessus et fut ravie d'apprendre encore plus à le connaître.

« Tu as un frère ? Je te rassure je ne compte pas jeter mon dévolu sur lui et essayer tous les Ramirez. » dit-il pour plaisanter en riant. Il était juste curieux. D'ailleurs, Marlon lui vola les mots de la bouche puisqu'il allait lui demander si ce dernier avait d'autres frères et sœurs, il eut très vite la réponse. Il lui sourit : « J'ai aussi deux sœurs aussi, je suis l'aîné de la famille ! Tu comprends pourquoi mon père est toujours derrière mon dos, je suis son unique fils. » Il ajouta : « Elles ont plus ou moins plus de liberté, enfin si on oublie le fait qu'il souhaite qu'elles aient de bonnes carrières et des maris qu'il appréciera. Sinon avec mes sœurs j'ai toujours eu une relation de chien et chat. Petit je ne voulais pas avoir de sœur mais des frères, je n'arrêtais pas de les embêter. » Il rit légèrement avant de grimper dans le wagon après avoir eu l'autorisation de pouvoir le faire. Fort heureusement, car il n'aurait pas aimé se faire recaler l'entrée. Il était excité car il aime les sensations fortes. « Après les montagnes russes c'est à toi de décider de ce que l'on fait après ! »

EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Un hombre sin suelo

Arrivé(e) à NY depuis le : 15/10/2017
Messages : 1795
DC/TC : Gabriel
Date de naissance : 15/06/1983
Emploi/Occupations : Lieutenant de police
Quartier : Harlem

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Jeu 15 Fév - 18:00

Il est marrant, Scott. Limite il pourrait se lancer dans un one-man show, faire du stand-up. Il dit qu'il voulait savoir s'il pouvait plaire à un homme... Non mais sérieusement, c'est la blague du siècle. Scott est tellement beau, l'image parfaite de la masculinité, que n'importe quel mec tomberait sous le charme. Mais le meilleur dans tout ça, c'est quand même qu'il a choisi de rencontrer Marlon. Deux fois. C'est terriblement flatteur. "Je pense que tu as la réponse à tes questions, maintenant," fait-il avec un sourire satisfait. Marlon Ramirez, dont le super pouvoir est transformer les hommes hétéros en hommes gay. En tout cas, en hommes qui aiment également les hommes. Il se pourrait toujours qu'il soit bi, après tout.

Après que Scott lui avoue s'être tiré lui-même dans le bras, Marlon est assez mal à l'aise. Il n'a pas envie de déclencher une nouvelle dispute, le militaire est assez grand pour prendre ses propres décisions en connaissance de cause. Marlon ne peut que l'encourager, dans un sens ou dans un autre. Il décide, assez peu subtilement, d'écarter le sujet, ce qui n'a pas l'air de déranger le jeune homme, bien au contraire. Et puis, comme il l'a dit, ils auront l'occasion d'en reparler plus tard. Il serait quand même dommage de ne pas profiter de cette belle soirée au parc d'attraction. "Profiter de moi, hm?" répète-t-il, à la fois amusé et intrigué par l'audace de Scott, que ce soit dans ses actions ou ses paroles. "Monsieur Hawkins, je suis un honnête homme voyons!" dit-il en posant une main sur son cœur dans une belle imitation de vieille puritaine. Le large sourire sur son visage contredit toutefois ses paroles.

Cherchant à en savoir plus l'un sur l'autre, ils en viennent à évoquer leurs familles d'un peu plus prêt. Marlon parle d'Adrian, son frère. "Non mais j'espère bien!" répond-il en riant, mais une pointe de jalousie dans la voix quand même. "Enfin... Tu n'aurais aucune chance. Le petit a ses qualités mais être gay n'en fait pas partie!" Scott explique être le seul garçon, avec deux petites sœurs. Ça ne doit pas être facile tous les jours pour elles non plus, avec un père pareil. "J'étais un vrai chieur avec mes soeurs mais je me suis calmé en grandissant. Et on s'est tous ligués contre le petit dernier." Le pauvre Adrian, quand il y repense. C'est un miracle qu'ils soient tous encore si proches.

C'est enfin leur tour et ils grimpent dans le wagon, côte à côte. Marlon a le cœur qui bat la chamade et un sourire d'enfant sur le visage. Il a un peu le vertige donc toujours une trouille bleue pendant la montée, mais les sensations pendant la descentes sont incomparables. "J'ai ma petite idée mais je vais encore y réfléchir un peu..." Il aurait bien proposé le tunnel de l'amour mais c'est un peu trop public. Cela dit, le train fantôme, ça pourrait le faire pour s'embrasser dans le noir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ny-sleepwalkers.forumactif.com/t398-marlonito-sur-instagr
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 03/01/2018
Messages : 271
DC/TC : Aubran.
Emploi/Occupations : Militaire avec grade de lieutenant.

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Sam 17 Fév - 14:22


But it's just a sweet, sweet fantasy, baby (Marlon & Scott)

En s'inscrivant sur Tinder, Scott avait voulu savoir s'il était attiré par des hommes et s'il pouvait plaire. Le jeune homme savait qu'il plaisait aux femmes, mais la gente masculine c'était tout nouveau jusqu'à Marlon. Il sourit bêtement lorsque Ramirez constata qu'il avait enfin les réponses à ses questions : « Hum...tu crois ? » Scott le faisait exprès, il prenait plaisir à jouer leur petit jeu de séduction. D'ailleurs il accompagna sa question avec un petit clin d'œil avant que la conversation devienne sérieuse par rapport à son bras et son statut de militaire. Scott voyait bien que Marlon ne souhaitait pas en parler ce qui arrangeait le jeune homme. Hawkins souhaitait profiter de lui et lui fit comprendre tout en le draguant. Ramirez s'en amusa ce qui le fit rire.

« Vous êtes très convainquant monsieur Ramirez je vais donc être abstinent à votre égard. »

Bien évidemment il plaisantait. Maintenant qu'il était dans sa lancée, il ne souhaitait pas arrêter en si bon chemin. Il se mit à rire avant de reprendre son sérieux. Les deux hommes savaient à la fois s'amuser et s'écouter. Ils apprenaient à se connaître au fur et à mesure. C'est donc à ce moment précis qu'il apprit que Marlon avait un frère et deux sœurs. Le militaire taquina le lieutenant de police en le rassurant sur le fait qu'il n'envisageait pas de jeter son dévolu sur le jeune Ramirez. « Un Ramirez à la fois. » Il sourit amusé avant d'ajouter : « De toute façon je n'ai des yeux que pour toi. » Scott se dévoila encore un peu plus. En effet, depuis qu'il avait rencontré Marlon, il n'avait plus touché à Tinder. Il n'avait pas cherché à attirer l'attention d'un autre homme. Scott ne voulait pas profiter de Ramirez dans le sens où il ne souhaitait pas juste faire son expérience et partir. Certes, il était dans de beaux draps avec sa fiancée et la mafia mais, il espérait arriver un jour à une solution, il ne préférait pas en parler au lieutenant de peur de casser déjà les bases d'une relation sérieuse. « Le pauvre ! Tu es en fait un vrai tyran ! » Il pouffa de rire avant de s'installer à l'intérieur du wagon. Scott prévint ensuite que ça serait au tour de Marlon de choisir la prochaine attraction, il semblait avoir une idée en tête ce qui intrigua le militaire. L'attraction démarra, Scott s'accrocha avec sa main valide à la barre de sécurité à défaut de pouvoir se tenir avec les deux mains. Il était tout souriant comme un enfant. Les premières sensations commencèrent. Là encore, Hawkins aurait bien aimé lever les mains en l'air mais il ne pouvait se le permettre. Au lieu de ça, il décida de plaisanter en se mettant à hurler comme s'il était terrifié alors qu'en fait il prenait juste son pied.

EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Un hombre sin suelo

Arrivé(e) à NY depuis le : 15/10/2017
Messages : 1795
DC/TC : Gabriel
Date de naissance : 15/06/1983
Emploi/Occupations : Lieutenant de police
Quartier : Harlem

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Lun 19 Fév - 14:37


La soirée commence excellemment bien, la conversation passant de sujets frivoles aux sujets plus sérieux avec une facilité étonnantes. Sa nervosité complètement envolée, Marlon en profite pour flirter avec Scott, répondant à ses petites provocations du tac au tac. "Je suis un modèle de vertu et de pureté," continue-t-il dans sa lancée avec un grand sérieux avant de pouffer de rire. "Ou pas. L'abstinence, euh... J'aime pas trop ce mot." Il n'a jamais cru en ce concept complètement daté, comme si avoir une vie sexuelle épanouie était une chose honteuse, empreinte de scandale. Le puritanisme, très peu pour lui, n'en déplaise aux religieux extrémistes de tous bords.

Il hausse un sourcil quand Scott promet 'un Ramirez à la fois'. Un Ramirez tout court, plutôt! Mais Scott la joue finement en affirmant n'avoir d'yeux que pour lui. Marlon apprécie évidemment, étant plutôt du genre monogame et fidèle quand il s'embarque dans une nouvelle relation. "C'est réciproque." Maintenant qu'il sait qu'il plait à Scott, Brad Pitt et Tom Cruise pourrait passer devant lui à poil et en se roulant des pelles et lui proposer un plan à trois qu'il s'en moquerait complètement. Il pouffe de rire. "Un tyran, carrément! Bon, Adrian serait sûrement d'accord avec toi. Mais tu m'as toi-même dit que t'arrêtais pas d'embêter tes sœurs donc tu sais ce que c'est!"

Une fois installés et l'attraction en marche, Marlon vient poser sa main sur la barre de sécurité juste à côté de celle de Scott, parce qu'il recherche le contact du jeune homme mais aussi parce qu'il a le trouillomètre à zéro. Et pourtant, un grand sourire sur son visage, même si c'est complètement contradictoire. Dans la descente, il hurle comme tous les autres, tout en riant. Ça passe extrêmement vite, et avant qu'il ait le temps de réaliser, il est déjà temps de redescendre. Marlon a les larmes aux yeux à cause du vent et sa gorge est sensible à force de crier mais il n'arrête pas de sourire pour autant. "Je crois que ça fait bien 5 ou 6 ans que j'avais pas fait de manège à sensation comme ça," explique-t-il à Scott. "Tu es prêt pour la suite?" Il n'en dit pas plus volontairement, préférant laisser le militaire dans le noir pour le moment pour garder la surprise au moins quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ny-sleepwalkers.forumactif.com/t398-marlonito-sur-instagr
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 03/01/2018
Messages : 271
DC/TC : Aubran.
Emploi/Occupations : Militaire avec grade de lieutenant.

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Lun 19 Fév - 19:44


But it's just a sweet, sweet fantasy, baby (Marlon & Scott)

Scott commença à se sentir à son aise, à être tout simplement lui-même. Cela faisait longtemps qu'il ne l'avait pas été, il jouait au fond un rôle de fils modèle qui n'était pas le sien. Hawkins se mit à rire de bon cœur lorsque Marlon fit semblant de dire qu'il était un modèle de vertu et de pureté ce à quoi il rétorqua avec un sourire amusé : « Hum intéressant. » puis il s'amusa à dire qu'il serait donc abstinent pour le lieutenant de police. Marlon ne semblait pas apprécier ce qui fit rire de plus belle le militaire :

« ça tombe bien moi non plus. »

Scott lui adressa un sourire en coin plein de promesse. Hawkins ne voudrait pas d'une relation platonique. Certes, il ne l'avait jamais fait avec un homme mais il ne se posait aucune question. Il savait que s'il franchissait le pas avec Marlon, il savourerait ce moment quoi qu'il arrive. Là encore, le militaire le taquina concernant son frère. Scott n'envisageait pas de tâter le terrain et avec personne d'autre, il ne comptait pas s'amuser avec Marlon, il l'estimait profondément. Un autre sourire illumina son visage lorsque le policier avoua sa réciprocité à l'égard de ce qu'il venait de dire. C'était peut-être bête mais, Scott n'avait jamais sourit autant en peu de temps. Il rit :

« C'est vrai ! Mais c'est pour défendre mon infériorité masculine ! »


Dans le wagon, Scott sentit la main de Marlon non loin de la sienne et tout comme lui, le lieutenant joua le jeu à fond. Ils crièrent comme des fous à s'en époumoner la voix. Scott était comme un enfant, il serait prêt à faire des tours et des tours tellement il adore les sensations fortes. Les deux hommes sortirent de l'attraction.

« Et moi donc ! Ça doit remonter à mes années lycée, on venait ici avec mon équipe de football. » Il était soudain un peu nostalgique. Ça c'était avant que son père choisisse sa voie. Quoi qu'il en soit, il était ravi de redécouvrir le parc en compagnie de Marlon. « Toujours ! Je te suis ! » Scott était excité comme une puce, il avait envie de continuer. Il le suivit jusque audit lieu.

EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Un hombre sin suelo

Arrivé(e) à NY depuis le : 15/10/2017
Messages : 1795
DC/TC : Gabriel
Date de naissance : 15/06/1983
Emploi/Occupations : Lieutenant de police
Quartier : Harlem

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Mar 20 Fév - 23:29

Marlon n'est déjà pas le mec le plus modeste et le plus humble qui soit en temps normal, mais maintenant qu'il est sûr et certain de plaire à Scott, il se sent presque pousser des ailes, se sent complètement irrésistible. Ça lui a déjà joué des tours et à chaque fois, il se dit qu'il apprendra de ses erreurs mais il recommence tout le temps, plongeant la tête la première dès qu'un mec qui lui plait lui témoigne un peu d'intérêt. "Vous êtes un fieffé coquin, Monsieur Hawkins!" fait-il, continuant de prétendre qu'il est un véritable saint pour quelques secondes encore avant de rire. "Mais j'adore ça!"

Alors qu'ils font la queue pour les montagnes russes, ils discutent de leur famille respective en insistant un peu plus sur celle de Marlon, et Scott le taquine au sujet de sa prétendue tyrannie. "Infériorité masculine? Je suis pas sûr que ce soit vraiment ce que tu as voulu dire..." Pas le temps d'en dire plus, c'est leur tour et il est venu le temps de profiter de l'attraction. Quelques minutes (et quelques hurlements) plus tard, les voici tous les deux de retour sur la terre ferme, se dirigeant vers leur prochaine destination. Scott le suit sans faire d'histoire même quand Marlon garde le secret. Il saura bien assez vite, de toute façon, une fois qu'ils arriveront devant la façade du train fantôme avec ses monstres et fantômes. Scott ayant fait au moins 3 pays en guerre, ce n'est pas ça qui devrait l'effrayer, normalement.

Non, ce qui risque de lui faire peur, c'est la question que Marlon s'apprête à lui poser... "Dis, Scott, je voulais te demander... Tu peux refuser de répondre ou m'envoyer chier mais... j'ai revu une connaissance il y a quelques temps et il s'avère que vous vous connaissez et euh..." Bon sang, c'est vraiment pas facile à dire. Il ne veut pas passer pour un mec hyper jaloux et possessif. "Il s'appelle Iain et euh..." Impossible d'en dire plus, son estomac se noue et Marlon ne trouve pas les mots. Marlon secoue la tête et soupire. "Nan, laisse tomber, ça me regarde pas." Ou plutôt, ça le regarde quand même un peu mais il n'est pas certain de vouloir savoir. Parce que oui, il est bel et bien jaloux, alors même que Scott n'a aucun compte à lui rendre, du moins pas pour l'instant et que Marlon serait bien hypocrite de lui reprocher quoi que ce soit, ayant lui-même couché avec l'écrivain. Mais c'est plus fort que lui, il veut être le seul et l'unique au yeux de Scott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ny-sleepwalkers.forumactif.com/t398-marlonito-sur-instagr
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 03/01/2018
Messages : 271
DC/TC : Aubran.
Emploi/Occupations : Militaire avec grade de lieutenant.

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Mer 21 Fév - 19:33


But it's just a sweet, sweet fantasy, baby (Marlon & Scott)

Scott sourit amusé face à sa remarque et le fait qu'il adorait ça. Il aimait ce petit jeu de séduction entre eux. D'ailleurs le jeune homme se défendit sur le fait que s'il embêtait ses sœurs c'était parce qu'il était en infériorité masculine dans la mesure où il était le seul garçon.

« Hey ! Je me plains et même pas tu me soutiens ! »


Dit-il pour plaisanter. Il n'était pas à plaindre de ce côté là puisque ses sœurs le lui rendaient bien. Les deux hommes firent la première attraction à sensation avant de se diriger vers la seconde. Marlon lui réserva la surprise. Lorsqu'ils arrivèrent devant le train fantôme, Hawkins se mit à sourire amusé :

« ça va être un jeu d'enfant ! » Il était impatient. Il allait d'ailleurs demander à Marlon s'il avait une phobie lorsque ce dernier redevint sérieux. Scott ne s'était pas attendu à ce genre de conversation. A vrai dire, il n'imaginait pas une seule seconde Iain être ami avec Marlon après tout New-York est une grande ville. Le lieutenant tourna autour du pot mais il se rétracta, il lui proposa même de l'envoyer promener. Hawkins était mal à l'aise. Il avait du mal à s'assumer et à chaque fois il avait des bâtons dans les roues. Il se doutait bien que l'écrivain avait dû parler. A ce moment précis, Scott lui en voulait. Le militaire laissa échapper un soupire, il ne savait pas par où commencer. Hawkins n'avait pas envie d'en parler, il était mal à l'aise mais depuis le début, Scott se confiait à Marlon, il faisait l'effort de faire en sorte de lui dire un maximum la vérité afin d'établir un lien de confiance. Bien évidemment, il n'avait pas la force d'évoquer le mariage, il ne voulait pas le perdre et ne savait surtout pas comment l'aborder. Leur relation était naissante, il ne voulait pas tout gâcher.

« Oui en effet je le connais. » Scott le maudit intérieurement. « Si ça te perturbe, je vais te répondre. » dit-il sur un ton froid et un peu agacé. C'était la seconde fois qu'il se justifiait auprès de Marlon. Il se racla la gorge : « C'était avant tinder, j'étais en soirée et alcoolisé, Iain est un vrai papillon il m'a dragué. Au début je n'étais pas intéressé mais je me cherchais, j'avais envie de savoir si embrasser un homme pouvait me plaire. Je l'ai revu une seconde fois, toujours dans le même contexte, je n'ai jamais assumé avec lui...c'était juste de la curiosité, lui et moi sommes beaucoup trop différent. » Scott resta silencieux, il était définitivement mal à l'aise. La queue avança. « Je n'ai pas couché avec lui si c'est ça que tu veux savoir, je ne l'ai jamais fais avec un garçon. » Il devint rouge : « ça devient gênant ! » Il grimpa dans le train fantôme lorsque ça arriva à eux.

EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Un hombre sin suelo

Arrivé(e) à NY depuis le : 15/10/2017
Messages : 1795
DC/TC : Gabriel
Date de naissance : 15/06/1983
Emploi/Occupations : Lieutenant de police
Quartier : Harlem

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Ven 23 Fév - 0:07

Scott râle un peu que Marlon ne le soutienne pas plus vis à vis de son infériorité numérique face à ses soeurs. Il lève les mains comme en riant. "Ne m'en veux pas mais pour avoir vécu ça avec les miennes, je me lance pas dans des guerres perdues d'avances, les sœurs ont toujours raison et mieux vaut pas les contrarier!" Surtout quand elles sont ensembles. Elles peuvent se montrer particulièrement redoutables.

Ils arrivent devant le train fantôme et comme prévu, Scott n'a pas peur des monstres et plastiques et des mecs cachés sous des draps. Il a même l'air plutôt excité. Marlon regrette d'avoir parlé dès qu'il referme la bouche. Scott n'a pas l'air ravi qu'il aborde le sujet. Mais c'est quand même nécessaire. Scott a probablement des choses à lui dire, et Marlon a aussi quelques petits trucs à avouer. Scott confirme que Iain et lui se connaissent et il se montre agacé à l'idée de devoir se justifier. "T'es pas obligé," fait Marlon, mais Scott répond quand même à la question qu'il n'a même pas réussi à poser. "Il m'a dit que vous vous étiez embrassés oui. Mais c'est pas grave, je m'en moque, ce qui s'est passé avant qu'on se rencontre n'a pas vraiment d'importance... Je voulais juste... bon, tu vas peut-être trouver ça stupide mais j'avais juste peur qu'il te plaise plus que moi," Marlon finit par avouer, embarrassé, et si sa peau était plus blanche il serait certainement devenu tout rouge.

La foule avance assez vite et c'est presque leur tour. Scott, visiblement mal à l'aise, annonce qu'il n'a pas couché avec Iain et surtout, qu'il ne l'a pas encore fait avec un homme. Alors qu'ils montent dans le wagon, c'est au tour de Marlon de parler. "Y a pas vraiment de bonne manière de le dire alors je vais aller droit au but. J'ai couché avec Iain, c'est comme ça que je l'ai rencontré. C'était il y a 4 mois. On s'est recroisé par hasard quand je promenais mon chien et on discutait de nos amours... C'est là que je lui ai parlé d'un militaire craquant qui me plaît énormément mais j'ai pas voulu lui donner de nom pour tenter d'être discret mais il a tout de suite fait le rapprochement. Je me suis dit que je ferais mieux d'aborder le sujet avec toi pour qu'il y ait pas de malentendus ou quoi que ce soit parce que je veux faire les choses bien, qu'on se donne toutes les chances pour avoir une vraie relation de couple..." Comme à son habitude, quand Marlon est stressé, il parle. Beaucoup. Peut-être un peu trop. Mais c'est important pour lui, de communiquer. Sa dernière relation est partie en fumée de manière spectaculaire à cause d'un manque flagrant de communication et il veut absolument éviter ça. Certes, il aurait pu choisir un peu mieux le moment et l'endroit parce que le train fantôme c'est pas le lieu le plus propice à ce genre de discussion mais c'est du Marlon tout craché, ça.

Le train démarre et un rire démoniaque retentit très fort. Marlon se sent absolument ridicule mais dans l'obscurité, il prend la main de Scott dans la sienne en espérant très très fort que le militaire ne l'envoie pas bouler sinon les 3 prochaines minutes risquent d'être extrêmement longues.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ny-sleepwalkers.forumactif.com/t398-marlonito-sur-instagr
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 03/01/2018
Messages : 271
DC/TC : Aubran.
Emploi/Occupations : Militaire avec grade de lieutenant.

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Sam 24 Fév - 18:20


 
But it's just a sweet, sweet fantasy, baby (Marlon & Scott)

 
Scott se mit à rire en écoutant la justification de Marlon en parlant des sœurs, il avait bien raison. Une fois devant le train fantôme, le militaire fut satisfait du choix. Il risquait encore de s'amuser. Cependant, le lieutenant de police décida de lui parler de Iain. Son ami avait craché le morceau concernant leurs baisers. Hawkins était mal à l'aise et sur la défensive. Bien que Marlon tentait de le mettre en confiance, de lui dire qu'il n'était pas obligé d'en parler, Scott se sentait pris au piège. Il en voulait tellement à l'écrivain de l'avoir foutu de la merde. Cependant, il décida d'être honnête à l'égard du lieutenant et lui avoua la vérité.

« Si c'est grave...enfin peut-être pas pour toi mais pour moi. Je lui ai rien fais pourquoi il balance ce genre de trucs comme ça ? Je ne voulais pas forcément t'en parler...peut-être plus tard mais pas parce que quelqu'un d'autre le dit à ma place. » Il était en rogne, il essaya de se calmer et soupira. Fort heureusement Marlon ne lui en tenait pas rigueur ce qui le rassura. Il aurait mit la tête de Iain sur un piquet s'il avait ruiné sa relation. « C'est toi qui me plais, tu es le seul mec à me faire autant d'effet. » Avoua-t-il en espérant rassurer le lieutenant. Il avait envie de le toucher mais ils étaient encore dans un lieux public. En avançant dans la file d'attente, Scott continua sur sa lancée, il voulait rassurer Marlon alors il lui avoua n'avoir jamais rien fait avec qui que ce soit, enfin mis à part des femmes mais ça c'était une autre histoire. Son futur petit-ami se lança dans les confidences, Scott essaya d'éviter de rougir, il était déjà mal à l'aise pour ce qu'il venait de dire et là apprendre que Marlon a couché avec Iain.

« ...Je vois... »

Scott ne pouvait pas lui en vouloir, cela faisait déjà quatre mois. Il était aussi touché que Marlon parle de lui à quelqu'un, cela prouvait qu'il l'estimait énormément et ce fut encore prouvé lorsqu'il souhaita mettre les choses au clair pour devenir un vrai couple. Scott était touché, il sourit légèrement. « Cela veut dire que tu n'as pas recouché avec Iain ? Il ne veut pas non plus te remettre dans son lit ? » Hawkins était jaloux mais il était surtout rassuré. « Si nous voulons une véritable relation de couple....doit-on considérer que nous sortions ensemble...officiellement ? » Scott s'était jeté à l'eau. Il sentait son cœur battre vite à cause du stress, il espérait que sa réponse soit positive. Une fois dans le train, Scott relâcha la pression. La soirée n'était pas gâchée, elle continuait. Lorsque Marlon prit sa main, il fut encore plus rassuré. Un autre sourire se manifesta sur son visage. Il la lui serra tendrement avant de venir déposer un baiser sur sa joue. « Tu ne m'en veux pas ? »

EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Un hombre sin suelo

Arrivé(e) à NY depuis le : 15/10/2017
Messages : 1795
DC/TC : Gabriel
Date de naissance : 15/06/1983
Emploi/Occupations : Lieutenant de police
Quartier : Harlem

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Jeu 1 Mar - 17:29

Marlon regrette d'avoir mentionné Iain et ce qu'ils se sont dit. Il aurait très bien pu vivre sans mettre le sujet sur le tapis mais il se dit qu'il n'a pas envie de cacher quoi que ce soit à Scott alors il se lance à l'eau. Le militaire n'est pas enchanté que Iain en ait parlé à Marlon, semble même en colère contre leur ami en commun. "Ne sois pas fâché contre lui," fait Marlon, tentant de calmer le jeune homme. "C'est de ma faute, je lui ai demandé comment il pouvait savoir que tu étais attiré par les hommes, je l'ai mis dans une situation délicate sans même le savoir... Je crois qu'il est heureux pour nous?" C'est tout ce qui compte. C'est important que Scott puisse voir qu'il y a des gens, dans cette ville, qui sont là pour les encourager en les acceptant tels qu'ils sont.

Marlon baisse la tête avec un petit sourire quand Scott lui avoue qu'il est le seul à faire tourner la tête de Scott. Ce n'était pas ce qu'il cherchait en avouant son ressenti à son copain mais il doit bien admettre qu'il est très heureux de l'entendre. "Pareil pour moi. Depuis que je t'ai rencontré... Personne d'autre ne compte." Il n'a plus dragué qui que ce soit, n'a pas rouvert Tinder.

Il aborde alors le point le plus délicat peut-être, le fait que lui ait couché avec Iain. Il explique aussi pourquoi c'est si important pour lui d'en parler, d'être franc et honnête, et Scott le prend bien mieux que prévu. "Non, je n'ai pas recouché avec lui, et non, ni lui ni moi n'avons envie de plus. Et, euh... j'aimerais bien, oui? Que toi et moi ce soit officiel? Pas besoin de le crier sur tous les toits mais j'aimerais qu'on forme un couple?" Qu'il puisse en parler un peu plus en détail à Sebastian, à son frère et à ses sœurs aussi...

Marlon prend alors la main de Scott, qui vient l'embrasser sur la joue. "T'en vouloir? De quoi?" demande-t-il, confus. Scott n'a rien fait qui vaille d'être en colère contre lui, bien au contraire. Il prouve constamment à Marlon qu'il fait tout pour que leur relation fonctionne, malgré les difficultés et les obstacles sur leur chemin. Le train démarre et il fait noir très sombre mais Marlon n'a d'yeux que pour Scott, et vient l'embrasser une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ny-sleepwalkers.forumactif.com/t398-marlonito-sur-instagr
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 03/01/2018
Messages : 271
DC/TC : Aubran.
Emploi/Occupations : Militaire avec grade de lieutenant.

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Dim 4 Mar - 22:14


 
But it's just a sweet, sweet fantasy, baby (Marlon & Scott)

 
Scott était énervé contre Iain d'avoir balancé qu'ils s'étaient embrassés. Il ne voulait pas que ce détail gâche leur relation. Il avait assez de secrets comme ça à contenir alors en faire sortir un alors qu'il n'était pas préparé l'agace au plus haut point.

« Et si ce n'était pas à toi qu'il l'avait dit hein ? Qu'il le disait à un autre proche ou autre ? Parce que s'il l'a dit à toi, il peut très bien l'avoir dis à quelqu'un d'autre...Je ne tiens pas à me faire remarquer...si ça s'apprend... »

Scott commença à paniquer. Il flippait de son père certes, mais il se disait surtout que la mafia risquait de lui tomber dessus très rapidement si des rumeurs commençaient à se savoir surtout que Iain fréquente pas mal de bar, il pourrait très bien parler trop fort au Little Italy par exemple. Il évita de signaler qu'il serait mort, enfin Pacôme n'hésiterait pas à faire pression sur lui une fois de plus.

« ….J'espère qu'il ne l'a dit qu'à toi... » un silence, il essaya de se reprendre pour ne pas gâcher la soirée, il essayerait de contacter très vite Iain pour s'assurer de sa parole. « Je l'espère... » Scott n'arrivait pas à se réjouir du fait que l'écrivain était content pour eux, il n'arrivait pas à voir le message que tentait de lui faire passer Marlon. Scott sourit à la remarque du lieutenant, il était touché d'avoir une place importante à ses yeux. Il allait attendre d'être dans le train pour l'embrasser. Une fois installée, Hawkins se demanda si Stahr et lui avaient remis une partie de jambes en l'air. Après tout Iain avait de l'expérience comparé à lui. D'ailleurs, le militaire se risqua à lui demander s'il souhaitait qu'ils soient un couple. Il en avait envie, mais il ignorait comment définir sa relation avec Ramirez.

« Je suis ravi de te l'entendre dire... »
dit-il concernant Iain avant de rougir face au fait que Marlon approuvait d'être ensemble. Il avait l'impression de retourner en adolescence, mais il était tellement content et il commençait à avoir des sentiments forts à son égard. « ça tombe bien...moi aussi..puis je commence à me faire à ta présence. » Il sourit amusé avant de lui serrer la main. « M'en vouloir d'avoir embrasser un autre homme avant toi...enfin théoriquement je ne te connaissais pas et j'ignorais qu'il était ton ami sexfriend ou je ne sais quoi. » Il sourit amusé avant de se laisser embrasser. Scott prolongea langoureusement, il avait attendu ce moment depuis leur dernier baiser. Lorsqu'ils le rompirent, il lui murmura à l'oreille : « J'ai envie de recommencer encore et encore tellement qu'elles m'ont manqué... » il rit avant de venir lui mordiller la lèvre inférieure. Scott se permettait plus de choses, après tout ils avaient trois minutes pour en profiter.


EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Un hombre sin suelo

Arrivé(e) à NY depuis le : 15/10/2017
Messages : 1795
DC/TC : Gabriel
Date de naissance : 15/06/1983
Emploi/Occupations : Lieutenant de police
Quartier : Harlem

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Sam 10 Mar - 22:38


Marlon comprend la colère de Scott. Il ne la partage pas, mais il la comprend. Si Iain a pu lui en parler à lui, il a pu en parler à d'autres et pour Scott qui vit dans la terreur absolue d'être découvert par sa famille... Ca ne passe pas. Il respecte tout à fait les sentiments du militaire, même s'il reste persuadé que Iain ne pensait pas à mal. "Je sais..." fait-il en hochant la tête gravement. Si ça s’apprend, sa vie pourrait s'en retrouver complètement chamboulée, et pas forcément en bien. Ou tout du moins, Scott ne peut pas imaginer les côtés positifs ce qui est totalement compréhensible. "Je ne peux pas confirmer pour lui, tu devrais peut-être avoir une conversation avec lui? Mais je pense qu'il est ton ami," lui rappelle gentiment Marlon, qui n'a pas envie de voir Scott et Iain s'embrouiller pour une maladresse.

Les choses prennent à nouveau une tournure beaucoup plus agréable lorsque Scott et Marlon s'avouent (assez maladroitement, mais c'est peut-être ça qui rend le tout encore plus mignons) leurs sentiments respectifs et décident (tout aussi gauchement) de former un couple. Marlon secoue la tête lorsque Scott parle à nouveau d'avoir embrassé Iain mais comme il le fait remarqué, c'était avant. C'est vers l'avenir qu'il souhaite désormais se tourner, et pour Marlon, il s'annonce radieux.

Leurs baisers, qui avaient commencé timidement, sur la joue, se font maintenant plus insistants, plus assurés. Plus osés et plus aventureux, aussi, pour Scott qui profite de l'anonymat que leur procure l'obscurité de l'attraction. Ce qui n'est pas pour déplaire à Marlon, qui plonge une main dans les cheveux de son petit-ami et laisse l'autre s'aventurer sur son torse, caressant les muscles avant de descendre lentement le long de son abdomen. Scott lui murmure à l'oreille qu'il veut continuer encore et encore et... Marlon n'y voit pas d'inconvénient. Zéro. Rien. Nada. Nichts. "Bientôt, très bientôt, va falloir que tu viennes chez moi. Pour qu'on soit plus tranquilles. Et qu'on porte moins d'habits..." c'est tout ce que Marlon a le temps de dire avant que Scott vienne à nouveau attaquer sa bouche, et Marlon le comprend parfaitement. Le temps leur est compté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ny-sleepwalkers.forumactif.com/t398-marlonito-sur-instagr
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 03/01/2018
Messages : 271
DC/TC : Aubran.
Emploi/Occupations : Militaire avec grade de lieutenant.

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Dim 11 Mar - 19:56


But it's just a sweet, sweet fantasy, baby (Marlon & Scott)

Scott était suffisamment énervé contre Iain. Il avait tellement peur. Marlon semblait plus calme que lui, peut-être parce qu'il n'avait rien à cacher comparé à lui. Hawkins vivait dans la terreur, il s'imaginait le pire. Le lieutenant essaya de le rassurer en lui disant qu'il ne pouvait pas confirmer si celui-ci allait parler, qu'il ferait mieux d'aller le voir avant de le rassurer sur le fait qu'il était son ami. Scott ne savait plus quoi penser. Devait-il faire confiance à l'écrivain ? Il était certain qu'il irait le voir, il ne voulait pas vivre dans une peur constante.

« Je l'espère sinon je vais lui faire avaler ses livres ! »

Quand Hawkins s'énervait, il était très vite colérique et en furie. Il ne valait mieux pas l'énerver. Autant il pouvait garder des trucs au plus profond de lui, autant quand ça explosait, ça ne l'était pas à moitié. Scott se calma une fois qu'ils parlèrent de leur statut. Ils étaient officiellement en couple. Le militaire se sentait comme un adolescent dans la mesure où il s'agissait de sa première relation amoureuse avec un homme. Pour sceller cette union nouvelle, Scott en profita dans le noir. Il l'embrassa à plusieurs reprises, déliant les langues. Marlon en profita quant à lui pour passer une main dans ses cheveux avant de passer l'autre main sur son torse jusqu'à son abdomen. Scott en était déjà fou. Ils n'avaient jamais eu ce genre de proximité et cela lui plaisait énormément. Ce genre de geste confirmait à quel point il n'était pas dégoûté d'être touché de la sorte, bien au contraire puisqu'il en redemandait. Il en avait des frissons surtout lorsqu'il entendit Marlon désirer passer à l'étape supérieure prochainement. Scott se contenta de l'embrasser une énième fois pour profiter des rares minutes et approuver. Le baiser rompu, il essaya de capter le regard de Marlon dans l'obscurité tout en passant une main sur l'une de ses joues :

« On pourrait peut-être aller chez toi après le parc...et ne pas attendre bientôt... » Il se mordilla la lèvre inférieure avant de se reculer en voyant la lumière revenir puisque le tour était terminé. Scott jeta un regard discret à Marlon pour voir s'il souhaitait continuer leur petite ballade en faisant preuve de sagesse ou au contraire passer à l'étape supérieure.


EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Un hombre sin suelo

Arrivé(e) à NY depuis le : 15/10/2017
Messages : 1795
DC/TC : Gabriel
Date de naissance : 15/06/1983
Emploi/Occupations : Lieutenant de police
Quartier : Harlem

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Mar 13 Mar - 20:49

Scott est visiblement très, très énervé et non seulement Marlon le comprend parce qu'il a des raisons plus que légitimes d'être en colère, mais aussi... Parce que Marlon est un peu du même genre. Il n'est pas du genre à se prendre la tête pour des broutilles mais quand quelqu'un vient le titiller et parvient à l'agacer, mieux vaut se planquer ou prendre les jambes à son cou parce qu'il a tendance à monter très vites dans les tours. Mais c'est pas pour autant qu'il ne compte pas essayer d'éteindre les flammes, parce que son petit doigt lui dit qu'un militaire au dos du mur comme Scott qui s'emporte, ça peut vite faire des dégâts. "Si c'est le cas, je viendrais t'aider, promis!" affirme-t-il avec un petit sourire complice.

Le train démarre et l'ambiance devient de plus en plus brûlantes, heureusement d'une manière bien, bien plus agréable. Leurs baisers se font de plus en plus fougueux et audacieux, et Marlon en profite pour laisser ses mains se balader sur le corps du jeune homme. Scott ne le touche pas en retour et Marlon est presque un peu déçu, mais Scott se laisse faire avec un plaisir apparent, même dans le noir. C'est déjà une belle victoire, à n'en pas douter. D'autant plus quand vient la fin du tour, et que Scott le regarde droit dans les yeux avant de lui suggérer d'aller finir la soirée chez lui. Marlon lui vole un dernier baiser avant qu'il ne soit trop tard. "Oui, bien sûr, c'est comme tu veux. Je veux juste pas que tu te sentes obligé," précise-t-il au cas où Scott souhaiterait changer d'avis, ce qui serait compréhensible. Une première fois ce n'est jamais facile, et Scott a quelques raisons supplémentaires d'être inquiet. Y compris certaines raisons que Marlon ignore encore pour le moment...

Ils descendent de l'attraction et Marlon se retient de prendre la main de Scott mais ça ne l'empêche pas de passer une main dans son dos pour "aider" son petit-ami à descendre, même s'il n'en pas besoin. C'est juste que... Maintenant que les choses ont été mises au clair et leur couple établi, il est en constante recherche de contact et d'affection. Pour quelqu'un qui crie à qui veut bien l'entendre qu'il n'est pas du tout tactile, c'est un peu étrange mais Marlon est un pro pour ignorer toutes ses petites contradictions et ses petits mensonges. "Tu veux une pomme d'amour?" demande-t-il alors, pas vraiment au top de la subtilité. "On peut la partager sur le chemin de la prochaine attraction ou... sur le chemin du retour..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ny-sleepwalkers.forumactif.com/t398-marlonito-sur-instagr
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 03/01/2018
Messages : 271
DC/TC : Aubran.
Emploi/Occupations : Militaire avec grade de lieutenant.

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Mer 14 Mar - 16:50


But it's just a sweet, sweet fantasy, baby (Marlon & Scott)

Scott était en pétard contre Iain, il était prêt à lui faire manger ses livres comme il l'avait si joliment dit à Marlon. Ce dernier s'en amusa et se proposa même de l'aider si jamais c'était le cas et qu'il l'avait balancé, il sourit amusé :

« Je n'y manquerai pas ! »

Un flic et un militaire ça envoyait du lourd non ? Une fois dans le train fantôme, Scott se contenta seulement d'embrasser à plusieurs reprises Marlon. Il n'osait pas encore le toucher et il ne trouvait pas l'endroit assez intime pour le faire. En revanche, il apprécia les caresses de son petit-ami ainsi que sa proposition indécente. Scott savait que ce jour viendrait tôt ou tard. Ils n'allaient pas rester à jouer les adolescents en quête de leur premier amour. Dans une relation il y avait bien évidemment de l'amour mais aussi de la sexualité. Scott avait accepté sans réfléchir aux conséquences, il en avait envie, ressentir ce contact physique comme cela avait le cas la dernière fois où Marlon l'avait plaqué contre un mur. En revanche, Hawkins avait déjà quelques appréhensions. Il l'avait beau l'avoir déjà fait avec des femmes, ce n'était pas pareil avec un homme. Il ne l'avait jamais fait bien qu'il avait une petite idée. Il se demandait si Marlon allait lui laisser les devants, apprendre à découvrir le corps de son partenaire avant de découvrir son corps sous un autre angle. Il se demandait également si Ramirez n'allait pas regretter de le faire avec un novice et se rendre compte que Scott n'était pas fait pour lui. Même Scott venait à se demander s'il allait apprécier et en redemander ou au contraire avoir l'effet d'une piqure de moustique ce qui lui coupe l'envie de s'aventurer sur un terrain miné à travers un coming-out dont il pensait juste. Trop de questions qui viennent finalement à l'esprit lorsque Marlon lui fit comprendre qu'il n'était pas obligé. Scott savait que s'il refusait maintenant, il risquait de ne plus vouloir le faire, il se prendrait la tête avec d'éternelles questions et ce n'était pas très bon. Jusqu'à présent, il avait tout fait au feeling, il envisageait de continuer tout en espérant que le lieutenant lui pardonne ses maladresses. Scott décida de rassurer Marlon, il ne comptait pas se démonter :

« Ce n'est pas une obligation si j'ai aussi envie de toi. »

Il lui adressa un sourire amusé avant de finalement se risquer à venir lui caresser la cuisse. Il souhaitait le rassurer, il savait ce qu'il faisait. Lorsqu'ils descendirent de l'attraction, Scott sentit la main de Marlon dans son dos. Il apprécia le geste et aimerait pouvoir en faire de même mais la peur d'être jugé ou reconnu par une connaissance lui faisait froid dans le dos. En marchant, Marlon lui proposa une pomme d'amour sans aucune subtilité. Scott ne pu s'empêcher de lâcher un petit rire trouvant ça mignon : « Va pour la pomme d'amour sur le chemin du retour. » Ils se dirigèrent vers le forain qui en vendait avant qu'un stand attire l'attention du jeune homme. «...Par contre avant de rentrer j'aimerai que l'on fasse ça ! » Scott désigna le stand de carabine. Il s'amusa à le taquiner : « J'ai envie de voir ce que tu vaux avec une arme Ramirez ! » Il lui fit un clin d'oeil après toutsles deux hommes savaient utiliser chacun une arme, il souhaitait donc le défiait même si avec son bras il partait avec un sale handicap. C'était également un prétexte pour offrir une peluche à l'eau de rose à Marlon.


EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Un hombre sin suelo

Arrivé(e) à NY depuis le : 15/10/2017
Messages : 1795
DC/TC : Gabriel
Date de naissance : 15/06/1983
Emploi/Occupations : Lieutenant de police
Quartier : Harlem

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Ven 16 Mar - 14:11

Scott a l'air de se détendre un peu lorsque Marlon lui propose, sur le ton du l'humour, de l'aider à faire avaler à Iain ses livres. Comme quoi, une petite blague peut tout de suite faire retomber la tension et Marlon n'est pas peu fier de lui. Il ignore, évidemment, ce qu'il se passera quelques jours plus tard lorsque le militaire débarquera à l'appartement de l'écrivain pour lui réclamer des comptes...

A bord du train, les esprits s'échauffent de manière bien plus sexy et Marlon et Scott s'embrassent à pleine bouche, profitant de l'obscurité de l'attraction pour être certains de ne pas être remarqués. Marlon se risque même à laisser ses mains se balader sur le corps musclé du militaire qui semble plutôt bien apprécier. Et quand Marlon invite Scott à venir chez lui très bientôt, Scott suggère même que ça se fasse le soir même. Marlon approuve l'idée à 100% mais se sent tout de même obligé de laisser une porte de sortie à son petit-ami. C'est qu'il ne veut pas donner à Scott l'impression de le pousser à l'acte, de n'être avec lui que pour le sexe, puisque ce n'est absolument pas le cas. Scott décline cependant, affirmant en avoir tout aussi envie que lui. Evidemment, Marlon est ravi. "Dans ce cas..." fait-il. "Je te ramène chez moi..." Il se demande jusqu'où Scott est prêt à aller, ce qu'il a envie de faire. Mais ça, ils ont tout le temps de le découvrir ensemble.

Se sentant pousser des ailes, il propose à Scott de partager une pomme d'amour. Scott accepte avec un petit rire, et bon, d'accord, on voit Marlon venir avec ses gros sabots mais il ne peut pas s'en empêcher. Peut-être quand leur relation sera un peu moins nouvelle, il arrivera à nouveau à être moins... niais? Ils passent devant un stand de tir à la carabine et Scott le met au défi. Certes, Marlon est plus habitué aux pistolets qu'aux fusils mais ça ne lui posera aucun soucis, contrairement à Scott et à son bras en écharpe. "Je vais te mettre ta branlée, Hawkins, tu vas pas comprendre ce qui t'arrive," répond-il sur le même ton joueur en sortant son portefeuille afin de tendre un billet au forain et de demander 2 carabines. "Tu veux commencer? Honneur aux estropiés!" Marlon, compétitif? Pas du tout! Enfin... juste un tout petit peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ny-sleepwalkers.forumactif.com/t398-marlonito-sur-instagr
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 03/01/2018
Messages : 271
DC/TC : Aubran.
Emploi/Occupations : Militaire avec grade de lieutenant.

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Dim 18 Mar - 21:08


But it's just a sweet, sweet fantasy, baby (Marlon & Scott)

Scott accéléra les choses en proposant qu'une soirée chez Marlon se fasse le jour même et non un autre jour. Il n'avait pas envie de reculer même si le lieutenant lui avait laissé gentiment une porte de sortie. Hawkins appréhendait déjà car ce serait sa première fois d'un autre point de vue. Il appréhendait aussi les réactions de Marlon ainsi que les siennes. Néanmoins, son envie d'exploiter quelque chose de nouveau, désirer comme jamais le lieutenant depuis leur premier baiser et l'envie de se découvrir dans l'intimité, l'incitait à foncer la tête baissée. Il sourit amusé et caressa rapidement la cuisse de son petit-ami pour lui prouver qu'il n'avait aucune peur, aucun regret face à sa décision. Scott pourrait se permettre ainsi d'être plus tactile et se permettre des choses qu'il ne faisait pas dans un espace public. Il faut dire que le jeune homme gardait plutôt une attitude distante liée par la pudeur et son éducation qui le poussait à considérer qu'un homme qui embrasse un autre homme dans l'espace public était quelque chose de mauvais. Il n'osait même pas penser à la réaction de son paternel s'il le voyait tenir la main de Marlon ou encore le câliner ouvertement devant autrui. Au fond, aller chez Ramirez lui permettrait d'être lui-même sans aucune barrière. En attendant ce moment avec impatience, Marlon lui proposa de partager une pomme d'amour. Scott trouvait le geste mignon, il accepta sans hésiter. D'ailleurs, Hawkins se demandait s'il pouvait se permettre ce genre d'attention avec le lieutenant. Est-ce qu'offrir des fleurs ? Une peluche ? Lui dire des mots d'amour et autres étaient considérés comme des actes de mauviette ? Pouvait-il se comporter dans une relation homosexuelle comme une relation hétérosexuelle ? Ou devait-il prendre de la distance et jouer les virils comme son père lui avait appris à être ? Scott allait se laisser guider, découvrir de lui-même au risque de paraître ridicule. Alors qu'il tourna la tête, il remarqua le stand de tir. Une idée lui traversa l'esprit. Les deux hommes étaient après tout des hommes d'armes avec leurs métiers respectifs. C'est pour ça qu'il demanda à Marlon de s'affronter à ce jeu puis c'était aussi le moyen de se rapprocher encore plus et d'offrir une peluche ridicule à Ramirez. Le lieutenant joua le jeu et le provoqua ce à quoi il rétorqua :

« Va te faire voir Ramirez ! Tu vas pleurer comme une fillette lorsque je t'aurai battu ! » à ses mots, il poussa Marlon avec sa main libre en lui touchant le pectoral. Il lui adressa un sourire en coin avant de venir lui murmurer à l'oreille : « Celui qui perd aura un gage ! » Il se recula ensuite et reprit son sérieux, il aimait les challenge alors l'enjeu était de taille surtout si ça avait des répercussions sur la soirée. « Prends-en de la graine ! » Il accepta de commencer le premier. Scott allait faire un effort surhumain avec son bras, il décida d'enlever son atèle pour mieux jouer. Il plaça la carabine de telle sorte que son bras en écharpe soit celui qui allait appuyer sur la gâchette. Il sentait son bras le tirer lorsqu'il le leva pour viser, il tremblait un peu étant encore en train de faire des rééducations. Il se concentra et fit exprès de tirer à côté pour régler sa vision. « Ce n'était qu'un essai ! » Il jeta un regard de défi à Marlon, chargea l'arme et se concentra sur les ballons. Sur trois ballons, il réussit à les viser. Il reposa l'arme et se montra fier comme un coq. « Tu ne peux pas faire mieux ! »

EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Un hombre sin suelo

Arrivé(e) à NY depuis le : 15/10/2017
Messages : 1795
DC/TC : Gabriel
Date de naissance : 15/06/1983
Emploi/Occupations : Lieutenant de police
Quartier : Harlem

MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   Jeu 22 Mar - 17:26

Les choses avancent. A leur rythme, peut-être lentement pour certains, au contraire trop vite pour d'autres, mais elles avancent. Marlon en est le premier surpris, à la fois émerveillé et ravis. Il a l'impression de vivre sur un petit nuage, un véritable rêve éveillé. Il sait que tous les débuts sont comme ça, que c'est les hormones et son cerveau qui le rendent comme ça mais il s'en fout, il est sous le charme et il compte bien en profiter tant que ça dire. Dans son état d'euphorie, il est prêt à croire que ça durera toujours. Il se garde bien d'en parler à Scott cela dit, il n'a pas envie de le faire partir en courant. Manquerait plus qu'Hawkins décide de resigner pour 5 ou 10 ans parce que Marlon n'est pas foutu de se comporter en être humain normal... Il est convenu que la soirée se finira chez lui, et Marlon a vraiment hâte d'y être. Un peu anxieux, aussi, mais il se dit que c'est normal, et que ça doit être bien pire pour son petit-ami. Son petit-ami. Rien que d'y penser il se met à sourire bêtement.

Petit-ami qui veut voir qui est le meilleur au tir lorsqu'ils passent devant un stand. Marlon se garde bien de dire qu'il est le meilleur tireur de son département. Non pas parce que ça serait de la frime, c'est tout à fait son genre de se la raconter quand il peut, mais il préfère garder la surprise. Et puis dans le cas où il se plante lamentablement, au moins Scott se moquera un peu moins. Du moins il l'espère. "Tu vas voir ce qu'elle va te mettre, la fillette," rétorque-t-il avant de se rendre compte du double-sens assez scabreux de sa remarque. Quand Scott vient lui susurrer à l'oreille, il ouvre la bouche mais aucun son ne sort. Il ne sait pas quoi dire. Ne sait plus s'il a envie de gagner ou de perdre. Marlon recule un peu pour l'observer retirer son atèle (est-ce vraiment bien sage? C'est qu'il s'inquiète quand même un peu...) et le regarde rater son premier coup. "Ah!" s'exclame-t-il alors que Scott affirme qu'il ne s'agissait que d'un essai. Et en effet, le militaire éclate les trois ballons à la suite avec une facilité déconcertante... "Hmmm... Quatre plombs pour trois ballons. Je peux faire trois pour trois!" se vante-t-il avec un clin d’œil. Il se met en place, prend son temps pour calmer sa respiration et baisser son rythme cardiaque. Il met dans le mille du premier coup et le premier ballon éclate. Le deuxième suit quelques secondes plus tard. Un grand sourire se dessine sur ses lèvres et il presse la détente... Raté. Merde. Il faut absolument qu'il éclate le dernier pour faire au moins aussi bien que Scott, son honneur en dépend. Même s'il ne s'agit que d'un stupide stand de tir à la fête foraine de Coney Island. Il ferme les yeux, prend un grand inspiration... et rate le dernier ballon. "Putain!" fait-il en se redressant, plaquant la carabine contre le comptoir. Il ne peut même pas remettre l'arme en question, ils ont utilisé la même. Il est presque en colère contre lui avant de se rappeler que hey, ce n'est qu'un jeu, ce n'est pas grave. Il secoue la tête avec un sourire penaud. "Voilà voilà..." Bon, perdre face à un militaire de profession c'est pas très grave, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ny-sleepwalkers.forumactif.com/t398-marlonito-sur-instagr
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]   

Revenir en haut Aller en bas
 
But it's just a sweet, sweet fantasy, baby [feat. Scott]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Voici le laeader Sweet Miki
» Quand Michel Martelly fait du Sweet Miki....
» ON NE FAIT PAS LE BIEN DANS LE DESORDRE...MARTELLY EST-IL TOUJOURS SWEET MICKY ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sleepwalkers :: In the city :: Brooklyn :: Coney Island-
Sauter vers: