AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Garde à vue (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 07/02/2018
Messages : 63
DC/TC : Scotty.
Emploi/Occupations : Avocat commis d'office.
Quartier : Harlem.

MessageSujet: Garde à vue (libre)   Dim 11 Fév - 13:52


 
Garde à vue (libre)

 
Aubran était en train de s'occuper de ses frères et sœurs dans l'appartement en dessus dessous lorsque son téléphone sonna. Il y répondit aussitôt en voyant que le bureau du bâtonnier de juridiction l'appela pour une affaire. Le jeune homme fit taire sa petite famille avant de s'isoler dans une des chambres de l'appartement. Il venait d'aquérir une affaire et devait se rendre au département de police pour établir un premier contact avec son/sa client(e). Aubran s'empressa donc de se préparer. Il attrapa le premier costume qui lui tombait sous la main et qu'il avait acquérir dans une friperie ne pouvant pas s'en payer des luxurieux. Il attrapa ensuite son sac avant d'aller prendre le métro. Son/sa client(e) devait l'attendre depuis une heure et quelques à présent puisqu'il ne pouvait faire autrement. C'est donc en courant qu'il débarqua au département de police. Il montra sa carte professionnelle avant de donner le nom de son/sa client(e). Un des policiers l'emmena dans une pièce isolé où son/sa cliente l'attendait menotté(e).

« Mon/ma client(e) n'est pas à ma connaissance un tueur en série alors pouvez-vous lui enlever les menottes s'il vous plaît ? » Demanda-t-il au policier qui lui jeta un regard noir avant de s'exécuter. Aubran s'approcha de la personne en question et lui tendit la main pour qu'il/elle la lui serre :

« Aubran Buchanan, votre avocat commis d'office. » Il s'installa en face de lui/elle prêt à l'entendre se plaindre et lui expliquer les faits de sa garde à vue.


EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AdminGive life back to music

Arrivé(e) à NY depuis le : 15/10/2017
Messages : 541
DC/TC : Fred le geek / L'idéal Dorian / Le dangereux Pacôme
Date de naissance : 08/10/1995
Emploi/Occupations : DJ
Quartier : Roosevelt Island

MessageSujet: Re: Garde à vue (libre)   Sam 24 Fév - 18:02



Fuck. Mais fuck, qu’est-ce que je fou ici ? J’m’écrase le front contre la petite table froide, d’manière assez inconfortable vu mes deux mains forcées d’rester près du centre du meuble. Sérieux, j’suis trop conne. Influençable, ouais, j’l’ai toujours été. Mais là j’crois que mon incapacité à dire non a atteint des fucking sommets.
Avec le résultat que j’suis en garde à vue depuis cinq heures c’matin pour tentative de vol et possession de drogue. Juste what the fuck Emma ?
J’ai même pas appelé mes parents en plus. Volontairement.

La porte s’ouvre, j’me redresse. Shit, mon avocat, enfin. Well, ou pas. Va falloir que j’explique à c’t’inconnu toute ma nuit peu reluisante. Forcément, j’ai pas confiance. J’ai jamais eu affaire à la justice avant, mais toutes les démonstrations que j’en ai eu m’en ont pas rendu un portrait très reluisant. Mon père y a de ça sept ou huit ans, dans une affaire de p’tite créances complètement fuck all. Un ami avec sa maison d’disque, injustice totale. Un p’tit garçon dans la classe à ma mère une année, coincée avec dans des histoires de famille d’accueil et d’parents incompétents and shit. Clairement, ça donne pas confiance.
J’murmure quand même un « Merci … » quand on m’enlève finalement les menottes à sa demande. J’tourne un peu mes poignets, j’roule mes épaules un peu courbaturées, j’passe une main dans mes ch’veux. Et j’collabore très bien quand il tend la main dans ma direction. J’la serre, un peu mollement sûrement. J’suis fatiguée. « Emma Gill … » Même si il a sûrement déjà vu mon nom sur un d’ses papiers ou wathever quoi.
Il s’assoit en face de moi. Y a p’tit silence qui s’installe. C’est censé être à qui de nous deux de parler là ? Je suis censée lui balancer mon histoire live comme ça ou j’attends ses questions. J’le regarde, les yeux un peu rouges, avant d’réaliser qui a un gros malaise qui doit être en train de s’installer. De mon côté en tout cas. « Heu … » Fuck … « Vous avez des questions ou je … Ou j’vous raconte ce qui s’est passé ? » J’regrette à c’moment là, de pas avoir regardé plus de séries policières avec mes parents plus jeunes. Même à petits budgets ou bourrés d’trucs irréalistes, ça m’aurait quand même sûrement un minimum aiguillé sur ce que j’étais censé foutre dans une telle situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ny-sleepwalkers.forumactif.com/t430-trinity-instagram
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 07/02/2018
Messages : 63
DC/TC : Scotty.
Emploi/Occupations : Avocat commis d'office.
Quartier : Harlem.

MessageSujet: Re: Garde à vue (libre)   Dim 25 Fév - 22:48


Garde à vue (libre)

Aubran était prêt à rejoindre sa cliente. Il espérait que cette dernière soit coopérative afin qu'il puisse la défendre comme il se doit. En débarquant dans la pièce, l'avocat fit en sorte de faire son petit effet, le genre sûre de lui et plaisantin pour mettre en confiance sa cliente. Une fois qu'elle avait les mains libres, sa cliente le remercia. Il rétorqua très vite :

« Vous me remercierez lorsque vous serez sorti d'affaire. »


Buchanan s'approcha de la jeune femme et lui tendit la main pour qu'elle la lui serve. Il tenait à faire les présentations officiellement puis il valait mieux pour elle qu'elle sache qui la représentait. Bien évidemment Aubran éviterait de lui dire qu'il a perdu toutes ses affaires à l'exception d'une. L'avocat s'installa en face d'elle après la poignet de main. Aubran connaissait déjà le nom de sa cliente mais il souhaitait partir sur de bonne base et la mettre à l'aise. Cependant, le silence s'installa. Aubran allait prendre la parole lorsque Emma le devança bien que mal à l'aise.

« J'en ai en effet mais si vous souhaitez parler la première à vous l'honneur. »
Il lui sourit légèrement avant d'ouvrir son cartable et sortir son dossier et surtout de quoi écrire. « Vous avez été arrêté pour vol et possession de drogue, j'aimerai connaître ce qui vous a amené commettre un vol et à détenir de la drogue. » un silence : « Mais si nous commencions par le début de la soirée. Je vous écoute. »


EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AdminGive life back to music

Arrivé(e) à NY depuis le : 15/10/2017
Messages : 541
DC/TC : Fred le geek / L'idéal Dorian / Le dangereux Pacôme
Date de naissance : 08/10/1995
Emploi/Occupations : DJ
Quartier : Roosevelt Island

MessageSujet: Re: Garde à vue (libre)   Dim 11 Mar - 17:32


« Vous me remercierez lorsque vous serez sorti d'affaire. » J’sais pas trop quoi répondre à ça, j’me contente d’un p’tit regard et d’un silence. J’devrais m’inquiéter ? Est-ce que j’devrais être en train de paniquer ? Parce que live là, j’suis juste passablement blasée et écoeurée. On verra I guess. Fuck, j’comprends rien à ma vie …
Y a un silence qui s’installe, vraiment weird. Tellement que j’finis par me demander si ce serait pas à moi d’parler. C’que j’dis d’ailleurs à voix haute, d’manière un peu gauche. Ça a pas l’air de trop déranger cet Aubran, qui m’fais même un mince sourire. Sûrement d’politesse, but anyways, vu les circonstances, c’est apprécié. Il enchaine en m’proposant d’raconter ma soirée depuis l’tout début. J’tilte un peu quand il dit vol. Vol ? Fuck, c’était pas juste tentative ? Est-ce que la bande de cons avec qui j’me trouvais ont réellement réussis à partir avec quelque chose ? Damn.
J’appuie mes bras sur la table, j’détourne le regard un moment en passant une main dans mes ch’veux. Bon, j’commence par où ? « J’étais heu … J’étais en soirée hier, un club qui s’appelle le Poseidon. » J’relève le regard vers lui à c’moment là, j’ressens l’besoin de m’justifier. Ce qui risque d’être mon fardeau tout au long d’cette histoire d’ailleurs … « Mais j’suis DJ alors j’suis techniquement tout l’temps en soirée, c’rien d’extraordinaire et y m’est jamais rien arrivé avant. » Shut up Emma, tu t’étale. « Anyway, j’ai heu … J’ai croisé un ex à moi après ma perfo. Il était avec une bande de nouveaux amis ou j’sais pas quoi … » J’avais pas fait trop attention à c’moment là. « On discute un tout p’tit peu, on sort du bar pour aller fumer … » J’crois que c’est à partir de c’moment là que ça a dérapé. « Il m’a embrassé et après heu … » Fuck, j’suis pas fière. J’fais toutes ces conneries sans trop d’problème sur le coup, mais les raconter à voix haute, ça m’fait sentir comme une merde, clairement. « Après on a pris des pills » J’soulève une main, l’air de dire que j’sais pas trop, j’ai l’regard incertain. « De l’ecstasy, I guess » Quand t’es même pas certaine … « Il m’a dit d’garder la boite. Elle m’semblait toute p’tite alors j’ai pas trop r’garder combien il restait d’comprimés dedans ou quoi. » Trop, visiblement. « J’avais aussi du weed, mais une quantité de consommation personnelle seulement, j’suis certaine de ça. » J’en traine jamais trop, ça empesterait mon sac sinon et mes parents s’rendraient compte. J’me redresse pour aller mieux m’écraser dans ma chaise. « Après heu … » J’soulève une main, j’secoue un peu la tête. « J’sais pas trop, j’ai suivi l’groupe. On est allé vers la Fifth Avenue. On a finit par se retrouver dans une ruelle, j’sais pas trop où. » Vraiment pas ma soirée la plus claire de ma vie. « Les gars ont défoncés la serrure d’une porte. J’me rappelle que j’voulais pas suivre au départ, mais ils ont insisté, so » So j’ai été très faible, again. « J’pensais qu’ils feraient que trasher un peu la place, j’sais pas trop … » C’qu’ils ont fait quand même un peu. Fin’, jusqu’à ce qu’ils réalisent que l’système de sécurité avait été enclenché et qu’des policiers étaient sûrement déjà en route. « L’alarme de sécurité a été déclenchée à j’sais pas trop quel moment. Moi j’étais allé à la toilette parce que j’me sentais un peu malade et heu … » J’secoue un peu la tête. Assholes ces mecs. « Quand j’suis sortie ils s’étaient barrés. J’ai compris que quand les policiers sont arrivés que c’était à cause d’la sécurité … » J’étais un p’tit peu sur une autre planète you know. « J’sais même pas avec quoi ils sont partis. J’ai rien à voir réellement avec tout ça … » Sauf que j’suis visiblement la seule en taule, donc … Fuck, j’dois passer pour un vrai cas d’personnalité chaos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ny-sleepwalkers.forumactif.com/t430-trinity-instagram
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 07/02/2018
Messages : 63
DC/TC : Scotty.
Emploi/Occupations : Avocat commis d'office.
Quartier : Harlem.

MessageSujet: Re: Garde à vue (libre)   Mer 14 Mar - 21:54


Garde à vue (libre)

Aubran espérait sincèrement la faire sortir de là bien que son cas semblait perdu d'avance mais ça il évitait de le préciser. Après tout qui accepterait d'être défendu par un avocat commis d'office qui n'a jamais gagné aucune affaire à l'exception de celle de son ami Iain. Mais bon ! Qu'elle se rassure, Aubran ferait tout pour la faire sortir de là. Il était d'ailleurs déjà en train de réfléchir, son cerveau était en ébullition. L'avocat observa pour ce faire, le comportement de sa cliente ainsi que sa tenue vestimentaire. Elle avait tout l'air d'une junkie, d'une meuf complètement paumée...ils étaient mal barré c'est clair...Aubran se contenta de sourire poliment. Toujours se montrer optimiste même lorsque le bateau chavire. Buchanan l'invita à lui conter son récit en espérant avoir de quoi s'appuyer que sur ce dossier de police qui la montrait comme une véritable coupable. Aubran sortit de son cartable de parfait avocat un dictaphone : « J'enregistre notre conversation si ça ne vous dérange pas, je suis du genre flemmard, les notes tout ça ce n'est pas mon truc. »

Il était comme ça, il espérait qu'elle s'en accommode après tout elle n'en avait pas le choix. « Le Poséïdon ? C'est quel genre de boîtes ? » Aubran voulait tout savoir, trouver des détails qui pourraient défendre sa cliente. Il la laissa poursuivre. Apparemment elle était DJ et elle venait de rencontrer son ex. Il y a pratiquement des histoires d'amour dans ce genre de cas. « Hum je vois...dès que vous aurez terminé vous me parlerez de votre fameux ex. Je veux savoir son nom, le début de votre relation et sa fin. Continuez. » Il l'observa : « Vous n'avez pas l'air si sûre que ça pour l'ecstasie. Ça l'est ou pas ? Vous n'avez pas vraiment l'air de savoir ce que vous prenez... » Aubran évita de la juger mais si elle doutait de ce qu'elle avait pris, c'était une bonne nouvelle. Il sourit en coin. « On va éviter de dire que vous aviez de la weed personnellement, il faudra dire que votre-ex vous l'a également donné. »

Il continua d'écouter son récit et ajouta toujours autant ses commentaires : « Vous ne vous rappelez plus de la ruelle et de l'endroit ? Trop droguée ? Vous faites confiance à ce groupe d'amis et à votre ex petit-ami ? » La fin il la connaissait, elle correspondait avec celle des policiers qui avaient vu la jeune femme dans la maison et des objets qui avaient disparu. « J'ai la liste des objets dérobés. » Il ouvrit le dossier et la sortit : « Il manquait des bijoux, de l'argent liquide et un chien...un petit chihuahua... » Aubran essaya de rester sérieux, il se racla la gorge : « Ils sont prêts à faire l'impasse sur les bijoux et l'argent mais ils veulent leur chihuahua...peut-être que si vous savez où votre ex habite ou ses amis ou bien que vous savez quelque chose, je pense que vous pouvez sortir d'affaire, ils ne porteront pas plainte contre vous...sinon...il faudra bien que l'on trouve un autre plan d'attaque, je crois avoir ma petite idée. »


EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AdminGive life back to music

Arrivé(e) à NY depuis le : 15/10/2017
Messages : 541
DC/TC : Fred le geek / L'idéal Dorian / Le dangereux Pacôme
Date de naissance : 08/10/1995
Emploi/Occupations : DJ
Quartier : Roosevelt Island

MessageSujet: Re: Garde à vue (libre)   Ven 6 Avr - 3:46



Avant même qu’il m’parle d’enregistrement, j’reconnais parfaitement la petite boite noire sitôt posée sur la table. Fuck, c’que j’ai utilisé ça par le passé. Encore un peu maintenant, mais juste quand j’suis prise de nostalgie. « Heu ouais ouais, c’est bon … » I guess. Même si j’lui disais que je fucking hate le son d’ma voix sur un enregistrement, j’pense que ça changerait rien à sa vie et qu’il appuierait quand même sur record.
J’ai à peine une phrase de lâchée qu’il m’pose déjà une question. Shit, j’suis désarçonnée. C’est stupid, j’me sens presque attaquée. J’affiche un air bête en l’fixant, deux secondes, puis j’réponds, en passant une main dans mes ch’veux. « C’est heu … C’est un club branché à Manhattan. Y a deux étages et un bout de sous-sol, c’est heu … Super hétérogène comme clientèle. » J’hausse vite fait les épaules, à court de mot. « Y a pire comme endroit. » Vraiment. J’en connais plein.
J’lui raconte ma soirée. Correction; c’que j’me rappelle de ma soirée. Il m’glisse deux trois questions au travers. Parler d’cet ex-là … Fuck, y aura pas grand chose à dire. J’m’énerve un peu quand j’imagine un genre de jugement dans sa question à propos des pills. Et j’l’exprime, mes sourcils s’fronçant un peu alors que j’réponds, clairement plus sèchement qu’à mon habitude. « Bah fuck, difficile de dire à 2 heures du mat’, dans l’noir … Ils se r’ssemblent tous les comprimés. » Shit Emma, calm down ! J’réagis juste comme ça parce que j’me trouve conne en plus. Et j’regrette de suite mon petit élan d’frustration. J’pousse un p’tit soupir, j’détourne le regard, une main sur ma nuque. « Sorry » J’me rattrape au moins en hochant simplement la tête à sa remarque au sujet du weed. Ouais, mon connard d’ex mérite bien ça.
Plus loin dans l’récit, encore des question. J’me sens comme blasée d’ma propre histoire, d’ma propre imbécilité. Alors j’hausse mollement les épaules. J’me suis un peu écrasée dans ma chaise pas confortable. « Pas vraiment non. I guess que j’étais vraiment dans les vapes à c’moment là, don’t know » Quand tu sais pas à c’point là, c’est généralement parce que t’étais sur un fragment d’une autre dimension, ouais. J’hésite un peu à répondre à la suite, parce que j’aime pas parler dans l’dos des gens. Pas que j’pense pas pleins d’merde sur eux, mais j’ai tout l’temps peur d’éventuelles représailles. J’veux pas m’faire détester. Mais j’finis tout d’même par secouer doucement la tête. « Pas vraiment, j’connaissais que mon ex dans l’lot. » J’esquisse une p’tite moue de simple constatation. « Et lui c’est pas une particulièrement bonne personne. » Mais j’ai d’la difficulté à r’pousser les gens quand ils insistent suffisamment.
J’me redresse franchement sur ma chaise quand j’le vois sortir la liste d’objets volés. Parce que ça, ça m’intéresse sérieusement. Bijoux, argent liquide, c’est legit. Mais le chihuahua ? What the fuck les mecs ? Mes sourcils s’arquent un peu et j’devine dans l’visage de Buchanan que lui non plus trouve pas ça sérieux. Encore moins le fait que ce soit l’truc auquel les victimes tiennent le plus. Shit, un p’tit chien …
J’esquisse une p’tite grimace quand il m’parle d’adresse et tout ça. « C’est une old story, il a pu déménager six fois depuis la dernière fois … » J’tends quand même un peu mollement la main en direction des feuilles qui dépassent de son dossier. « Mais j’peux quand même te donner la dernière adresse que j’lui connais. » Il pousse dans ma direction feuille et crayon et j’note vite fait l’adresse, dans ma p’tite écriture gribouillis. Et quand j’redresse le regard vers Aubran, c’est avec un peu d’interrogation dans les yeux. C’est quoi cette petite idée qu’il a ? En c’qui me concerne, n’importe quoi est bon pour m’faire sortir d’ici sans alerter mes parents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ny-sleepwalkers.forumactif.com/t430-trinity-instagram
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Garde à vue (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Garde à vue (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hope garde Beth (PV libre...)
» Obama en chute libre ...
» Garde impériale
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sleepwalkers :: In the city :: Brooklyn :: New York City Police Department-
Sauter vers: