AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Olivia - Nothing chocolate can't fix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 20/02/2018
Messages : 53
DC/TC : Juliet S. Hamilton

MessageSujet: Olivia - Nothing chocolate can't fix   Mar 20 Fév - 14:57




Une citation ici. Une citation ici. Une citation ici. Une citation ici. Une citation ici. Une citation ici.

Olivia J. Williamson


6 décembre - 25 ans - Australienne - Pâtissière
Célibataire - FT Margot Robbie - Inventée - Learning from New York

Signes particuliers

✘ Maniaque ✘ a généralement du chocolat quelque part sur elle, souvent dans des endroits incongrus ✘ s'est acheté un chat pour ne plus être seule ✘ n'a plus aucun compte sur les réseaux sociaux ✘ a un petit tatouage sur la cheville ✘ porte généralement des bijoux avec lesquels elle joue en permanence nerveusement ✘ conduit une petite coccinelle avec lesquelles elle fait ses livraisons ✘ a une collection de montres qu'elle adore ✘ découvre l'horreur de l'hiver, après une vie au soleil
Personnalité

Me décrire me semble difficile. Je peux vous décrire qui j'étais avant. Joyeuse, insouciante,l je dépensais l'argent de papa avec plaisir, j'allais à des fêtes et je me régalais des privilèges que m'offrait ma classe sociale. J'ai toujours été une personne douce et généreuse, ouverte à tout le monde, je faisais naïvement confiance aux gens. J'ai souvent offert de gros cadeaux à des gens que je pensais mes amis. Et avec le temps, je réalisais que ce n'était pas tout à fait vrai. Néanmoins, j'ai toujours été une bosseuse, une passionnée et une perfectionniste. Je suppose que c'est la partie de moi qui reste. Je suis toujours douce, je suppose. Je parle un peu doucement maintenant et je n'ose pas vraiment me mettre en avant. Je pense que j'étais trop dans l'exhibition avant, trop séductrice, trop charmeuse peut-être. J'essaie de vivre plus simplement, d'être plus discrète, de me fondre dans le décor. Je sais que ce qui est arrivé est ma faute et je tente de ne plus jamais le reproduire. Ma psy me dit que je dois m'enlever cette idée de la tête et après des mois de thérapie, je la mets par moments en doute. Mais cela n'empêche pas que tout cela m'a donné peur de moi-même et de mon pouvoir de séduction, moi qui en étais si fière avant. J'essaie désormais juste de me construire une nouvelle vie en restant la femme douce et perfectionniste que j'ai autrefois été, en enlevant les aspects problématiques de ma personnalité
Histoire du personnage

C'était sûrement ma faute. J'ai toujours fait plus que mon âge et j'en jouais. À 16 ans, j'allais avec mes copines dans des boîtes de gens qui en avaient 18. Et j'ai toujours dragué des mecs plus vieux. Et je me trouvais jolie, alors je me mettais sans cesse en valeur. Des robes moulantes, des habits courts. Je vivais à Sydney après tout, il faisait tout le temps chaud et beau, je n'allais pas vivre ma vie en pulls à col roulé. J'aimais ma vie, j'étais insouciante. Je passais mon temps avec ma planche de surf sur une plage, quand je n'étais pas à la maison à m'entraîner. Mon père était un riche entrepreneur, ça me permettait de mener la vie que je voulais, faire l'école que je voulais. Et moi, ce que j'aimais par dessus tout, c'était manger, déàcouvrir des pâtisseries, tester de nouvelles recettes. C'était mon dada. Je faisais ça à longueur de temps et je postais tout sur mon blog. Cela m'ouvrit bien des portes, y compris celles d'une prestigieuse école hôtellière où j'appris la gestion et comment parfaire ma méthode. Je continuais à tenir mà jour mon blog et discuter avec des utilisateurs inconnus qui me posaient des questions et commentaient. Je passais juste mon temps. Dans un premier temps, je ne pensais rien de cet utilisateur qui m'indiqua trouver mes mains magnifiques. Pourquoi pas, chacun ses fétiches. Je ne pensai rien non plus lorsqu'il commença à m'envoyer des messages plus personnels, cherchant de toute évidence un ami. Et puis, lorsqu'il commença à m'appeler, sans que je lui eus communiqué mon numéro. Sans doute l'avais-je laissé quelque part par inadvertance. Cela commença à m'inquiéter lorsque des bouquets de fleurs commencèrent à arriver chez moi. Mon adresse, mon nom de famille, ça, je ne les communiquais à personne. Je lui demandai d'arrêter et il me promit qu'il le ferait. Après le cadeau suivant. Et encore un dernier. J'en informai la police qui me dit qu'ils y feraient attention. Mais je sentais des regards autour de moi et je commençai à recevoir des photos de moi dans des endroits publics. Et même prises alors que j'étais chez moi. J'en informai encore la police, qui m'annonça qu'ils le trouveraient. Je changeai de numéro plusieurs fois, je déménageai, mais rien ne faisait, je continuais à recevoir ces signes et la police ne le retrouvait pas. Je tentais de  continuer ma vie, mais tout devenait suspect. Et si c'était ce client ? Et si c'était l'homme que je croisais dans la rue? Et si c'était le chauffeur de taxi? Et si, même, c'était un policier? Ma peur devint paranoïa et il m'était de plus en plus difficile de sortir. mais pour lui, cela ne changeait rien. Au contraire, je croisq que cela l'excitait davantage. Aurais-je pu l'éviter? Cela arriva un après-midi comme un autre, où tout devint noir alors que j'allais surfer. La tempête dura deux jours pendant lesquels je priai, pendant lesquels je suppliai, mais qui semblaient interminables. J'apprenais le prix à payer pour avoir été si provocante et insouciante. La police me trouva au bout de deux jours et arrêta l'homme qui était le plombier de mes parents. Quand je dis que la police me retrouva, je ne suis pas réellement sûre de ce que je dis, parce qu'il me semble parfois que celle que j'étais est restée là-bas, dans cette cabane au bord de l'océan. Maintenant, le bruit des vagues que j'aimais tant est le son de mon pire cauchemar et la vie ne semble plus avoir le même goût.

Il m'a fallu des mois de thérapie pour arriver là, reconnaître que ma vie ne serait plus la même et que mon insouciance avait disparu. Après avoir passé deux jours à me chercher comme des fous, mes parents avaient malheureusement rendu la photo publique et partout en Australie, on savaitq qui j'étais. Mon secret n'était pas le mien, mais appartenait à la place publique. J'avais besoin d'air, de respirer, d'apprendre qui j'étais. Heureusement, l'argent n'était pas un problème et mon père me prêta l'argent pour ouvrir ma propre pâtisserie, mon propre commerce loin de tout et de mon ancienne vie. New York était ma chance de recommencer à 0 et j'entendais la saisir pleinement.

ET TOI, QUI ES-TU MON PETIT CHAT ?



Pseudo

C'est Malow, c'est Juliet, qui vous apporte une histoire que je pensais pas si déprimante, mais qui a pris vie toute seule. De l'amour sur le fofo!!


Crédit fiche : Dompteusedelutins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 23/10/2017
Messages : 273
DC/TC : Sebastian Castellanos
Date de naissance : 21/11/1995
Emploi/Occupations : Gosse de riche d'une entreprise de jeux video
Quartier : Old Westbury

MessageSujet: Re: Olivia - Nothing chocolate can't fix   Mar 20 Fév - 16:21

Re bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 09/01/2018
Messages : 61
Emploi/Occupations : Employé chez une fleuriste, Tueur à gages à son compte
Quartier : Chelsea

MessageSujet: Re: Olivia - Nothing chocolate can't fix   Mar 20 Fév - 16:32



Bienvenue avec ton Olivia !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Un hombre sin suelo

Arrivé(e) à NY depuis le : 15/10/2017
Messages : 1801
DC/TC : Gabriel
Date de naissance : 15/06/1983
Emploi/Occupations : Lieutenant de police
Quartier : Harlem

MessageSujet: Re: Olivia - Nothing chocolate can't fix   Mar 20 Fév - 16:52

Welcome back! Quelle histoire...

Mais j'adore son métier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ny-sleepwalkers.forumactif.com/t398-marlonito-sur-instagr
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 20/02/2018
Messages : 53
DC/TC : Juliet S. Hamilton

MessageSujet: Re: Olivia - Nothing chocolate can't fix   Mar 20 Fév - 17:42

Merci à tous les chouchous!!

Et je sais, ça devait juste être un stalking, mais l'histoire a pris naissance toute seule. On fera avec, un peu plus de complications n'a jamais tué personne, hein, hein, hein?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 04/01/2018
Messages : 137
DC/TC : //
Date de naissance : 05/05/1990
Emploi/Occupations : Ecrivain

MessageSujet: Re: Olivia - Nothing chocolate can't fix   Mar 20 Fév - 19:17

Re bonjour!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 03/01/2018
Messages : 271
DC/TC : Aubran.
Emploi/Occupations : Militaire avec grade de lieutenant.

MessageSujet: Re: Olivia - Nothing chocolate can't fix   Mar 20 Fév - 20:29

Margot Robbie ma femme
Re-Bienvenuuuuuuue parmi nous poulette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ☆ Nothing personal, it's just business

Arrivé(e) à NY depuis le : 10/01/2018
Messages : 322
DC/TC : Fred le geek / L'ératique Emma / L'idéal Dorian
Date de naissance : 20/02/1989
Emploi/Occupations : Propriétaire du Little Italy / Baron de la mafia
Quartier : Old Westbury

MessageSujet: Re: Olivia - Nothing chocolate can't fix   Mar 20 Fév - 23:16

Ralala, Margot Robbie ...
Quel excellent choix !

Je te ferai pas tout le blabla habituel, tu connais la maison.
Bien voir ce que tu feras de ce personnage en tout cas, j'adore l'état d'esprit dans lequel elle débarque à New-York et comment tu as amené son histoire, ça promet bien bien bien !

Rebienvenue ma belle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 20/02/2018
Messages : 53
DC/TC : Juliet S. Hamilton

MessageSujet: Re: Olivia - Nothing chocolate can't fix   Mer 21 Fév - 10:08

Validée par Pacôme

Merci, je me réjouis de jouer avec vous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ☆ Nothing personal, it's just business

Arrivé(e) à NY depuis le : 10/01/2018
Messages : 322
DC/TC : Fred le geek / L'ératique Emma / L'idéal Dorian
Date de naissance : 20/02/1989
Emploi/Occupations : Propriétaire du Little Italy / Baron de la mafia
Quartier : Old Westbury

MessageSujet: Re: Olivia - Nothing chocolate can't fix   Mer 21 Fév - 12:36

J'admet avoir intentionnellement changé de compte pour te valider sous celui-ci.

Ma manière à toi de te transmettre amour et appréciation.


Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 20/02/2018
Messages : 53
DC/TC : Juliet S. Hamilton

MessageSujet: Re: Olivia - Nothing chocolate can't fix   Mer 21 Fév - 15:02

Quel admin attentionné!!

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Olivia - Nothing chocolate can't fix   

Revenir en haut Aller en bas
 
Olivia - Nothing chocolate can't fix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» Olivia Kerner (Poufsouffle)
» Olivia / Juliette
» Olivia R. Stass [ Terminé ]
» Présentation Olivia Wells [Gryffondor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sleepwalkers :: Welcome to Grand Central :: Passport Please :: Passeports Tamponnés-
Sauter vers: