AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 You're new here, aren't you ? Lucky to meet me - Olivia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin ☆ Nothing personal, it's just business

Arrivé(e) à NY depuis le : 10/01/2018
Messages : 322
DC/TC : Fred le geek / L'ératique Emma / L'idéal Dorian
Date de naissance : 20/02/1989
Emploi/Occupations : Propriétaire du Little Italy / Baron de la mafia
Quartier : Old Westbury

MessageSujet: You're new here, aren't you ? Lucky to meet me - Olivia   Dim 25 Fév - 17:48



« Et elle a payé la taxe en entier. Cash. » Pacôme souleva la bordure de l’enveloppe, jeta un coup d’oeil aux billets qui la gonflait. « Une pâtisserie, hm ? » Les sourcils froncés, son regard ne quittait pas l’empilement de billets à peine froissés aux teintes variées. Son partenaire, responsable de la collecte de montant divers dans l’est de la ville, hocha la tête, debout, face au bureau « Et aucun de tes trois gars n’a trouvé bon de poser de questions ? » Son associé poussa un soupir agacé. « Tu sais comment ils sont Pacôme; ils cassent des bras, récupèrent l’argent, s’en vont. » L’italien laissa finalement retomber la bordure de l’enveloppe, passe une main devant ses yeux, sans un seul soupir de plus. Se contenta de murmurer entre ses dents. « Bisognerà cambiare ciò … » Puis il se leva calmement, non sans s’emparer de l’enveloppe sur son bureau dans la foulée, la glissant à l’intérieur de son veston. « Andiamo, on va faire un tour. » Son associé hocha la tête et quelques minutes plus tard, tous les deux prenaient place à l’arrière d’une imposante berline noire.

La devanture de la petite pâtisserie était visiblement récente. Fraichement refaite. De bon goût. Mais elle n’avait rien de haut de gamme. Rien qui ne révèle que la propriétaire puisse être capable d’étaler autant de milles d’un seul coup. C’est deux véhicules noirs qui se garèrent juste de l’autre côté de la rue. Pacôme, son associé, suivis de trois grands gaillards. L’un d’entre eux demeura sur le pied de la porte, une fois cette dernière poussée. L’italien n’aimait pas qu’on se mêle d’affaires privées. Il fit quelques pas dans la boutique, en direction du comptoir derrière lequel personne ne se trouvait. Jeta un regard neutre aux vitrines garnies de pâtisseries. Il alla calmement s’accoter contre le comptoir, un bras négligemment posé là. Et l’un de ses doigt ne tarda pas à aller appuyer sur la petite sonnette installée à côté de la caisse, en un geste mélangeant ironie et arrogance. Il espérait n’avoir à sonner qu’une seule fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 20/02/2018
Messages : 53
DC/TC : Juliet S. Hamilton

MessageSujet: Re: You're new here, aren't you ? Lucky to meet me - Olivia   Dim 25 Fév - 18:26

You're new here, aren't you? Lucky to meet me
Olivia & Pacôme
••••

Depuis que j'étais arrivée à New York, je n'avais cessé de trouver de quoi m'occuper. Et il y avait de quoi faire, largement de quoi faire. Les premières semaines, je les avais passées complètement sous l'eau entre la décoration, la construction, l'aménagement, établir ce que je voulais vendre, prendre les contacts avec les fournisseurs, bref... Si je n'avais pas eu la formation que j'avais et que je n'avais pas l'entêtement que je présentais, je n'aurais pas avancé aussi vite, mais j'y étais arrivée, j'avais fini par ouvrir ma petite pâtisserie de quartier, charmante et cosy, qui devait encore décoller, mais j'étais patiente, j'avais le temps. Et j'étais surtout là pour occuper mon esprit et empêcher ces flash-backs d'arriver. Et ça marchait plutôt bien. Bref, je me lançais à corps perdu dans cette nouvelle ville, ayant hâte d'en apprendre plus sur le voisinage qui me réservait bien des surprises.

La première avait été lorsque ces trois personnes avaient débarqué, en costume, me réclamant une taxe de protection. J'avais dû lâcher un rire maladroit en me demandant si c'était la mafia, mais ils n'avaient pas l'air de plaisanter. Et pour ma part, je ne plaisante pas avec les gens menaçants. Ils m'ont expliqué qu'il y avait une taxe d'habitation à payer au patron du quartier et qu'il fallait être pointilleux, si on voulait que cela se passe bien. J'avais froncé les sourcils, je savais que ça pouvait arriver. La plupart des écoles de business vous apprendront que c'est un risque, lorsqu'on s'installe dans un marché, d'attirer la mafia et ses chantages. La plupart disent qu'il ne faut pas céder et appeler la police, mais la vérité était que ces regard menaçants me faisaient peur et que je n'étais pas prête à leur servir de pâté. Alors avec un sourire coopérant, je leur avais servi un cupcake avec les milliers de dollars qu'ils exigeaient. J'avais prévu d'expliquer à mon père que ce budget serait une provision sécurité... Ou quelque chose comme ça. J'y repensais parfois, en me demandant où j'étais tombée. J'avais même hésité à en parler à Kell, mais je me doutais que l'omerta devait régner sur ces échanges, aussi, préférai-je garder le silence.

Un moment s'était écoulé et je travaillais sur un gâteau au chocolat depuis l'arrière-boutique de ma pâtisserie, là où je préparais mes créations avant de les exposer à l'avant. Munie de ma poche à douilles, je décorais cette merveille de gâteau à plusieurs couches, lorsque j'entendis la sonnette retentir. "Une minute!" Je n'aimais pas faire attendre mes clients, aussi, posai-je rapidement ma poche à douille, remis une mèche de cheveux derrière mes oreilles et me lavai les mains, avant de filer à l'entrée, avec un grand sourire. "Bienvenue, que puis-je faire pour..." Je savais que mon accent australien tendait à vendre mes origines étrangères plutôt rapidement, mais pour le coup, ce qui me coupa la parole fut plutôt la surprise. Deux des hommes qui étaient passés pour la taxe étaient là, accompagnés de deux autres. Celui qui avait l'air d'être le chef était très reconnaissable, grand et brun, ses yeux bleus étaient perçants. Il était bel homme, mais en ce moment, elle était plutôt effrayée. "Messieurs, je suis surprise de vous revoir." Elle dit aux deux autres, un peu hésitante, avant de tourner ses grands yeux bleus vers le chef. "Le paquet que je vous ai livré n'était-il pas à votre convenance?" Elle n'allait pas mentir, ils lui faisaient peur et plus vite ils partiraient, plus elle se sentirait rassurée.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ☆ Nothing personal, it's just business

Arrivé(e) à NY depuis le : 10/01/2018
Messages : 322
DC/TC : Fred le geek / L'ératique Emma / L'idéal Dorian
Date de naissance : 20/02/1989
Emploi/Occupations : Propriétaire du Little Italy / Baron de la mafia
Quartier : Old Westbury

MessageSujet: Re: You're new here, aren't you ? Lucky to meet me - Olivia   Mar 27 Fév - 3:28



Il se laissa surprendre un instant sans pour autant le montrer.  Par cette grande blonde aux yeux indéniablement bleu. Ses lèvres se pincèrent, imperceptiblement, sa langue alla se coller à son palais, retenant un claquement - désagréable tic qu’il avait quand il voyait quelque chose qui lui plaisait. Silence dans la pièce alors que la pâtissière ouvrait un peu plus ses grands yeux de biche, pour observer à tour de rôle deux des hommes de main. Cette fausse politesse face aux intrus dans sa boutique. Charmant. Ces deux messieurs ne méritant évidemment pas d’être appelé ainsi.
Elle retourna le regard vers lui. Il l’accrocha, sans aucune hésitation. Son air toujours un peu trop sévère sous ses sourcils froncés, il scruta ses traits un court moment, sans gêne. Avant de légèrement soulever une main. « Au contraire. » Il était passé à deux doigts de lui dire que non et qu’il était précisément là pour l’échanger contre une nuit avec elle. Mais les affaires d’abord.
Il se redressa du dessus du comptoir sans la lâcher du regard. Entrouvrit son veston, en sorti l’enveloppe qu’il laissa retomber sur la surface verni qui les séparait. « D’où vient l’argent ? » Il glissa une main dans une poche de son élégant pantalon. « C’est une grosse somme. » Puis il esquissa une très légère moue avant que son regard s’arrache finalement des pupilles bleu de la pâtissière pour scruter calmement le local. « Et c’est … » Dernier coup d’oeil aux alentours avant qu’il ne reporte de nouveau son attention sur la blonde. « … une petite boutique. » Pas vraiment de mépris dans la voix. C’était une simple constatation. Toujours est-il qu’il n’y aurait en temps normal jamais mis les pieds. Pas sans savoir quelle genre de créature s’occupait de la confection des pâtisseries ici du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 20/02/2018
Messages : 53
DC/TC : Juliet S. Hamilton

MessageSujet: Re: You're new here, aren't you ? Lucky to meet me - Olivia   Mar 27 Fév - 17:00

You're new here, aren't you? Lucky to meet me
Olivia & Pacôme
••••

Cette présence dans ma boutique me rendait nerveuse. J'étais devenue paranoïaque avec mon expérience de la dernière année et je voulais tout, tout, sauf attirer le regard sur moi, sur mon business. Un peu plus et je me serais mise à pleurer d'être à nouveau dans une situation pareille. Mais je ne pouvais pas me permettre de me montrer trop faible face à des gens qui risquaient d'exploiter ma faiblesse. L'homme me scrutait en silence, alors que je l'observais. Il était vraiment bel homme, les épaules carrées, le regard perçant et des pattes d'oie au coin des yeux, il était réellement charmant. Je fus happée dès qu'il arrêta son regard sur moi. Il avait beaucoup de charisme, sans aucun doute, cela faisait partie des raisons pour lesquelles il menait le monde.

Au contraire, me dit-il. Mais alors pourquoi étaient-ils ici? L'interrogation se lut dans mon regard alors que j'allais demander pourquoi. Il sortit la somme de son pantalon en se redressant. Il me surplombait de toute sa hauteur. Il m'impressionnait et mon cœur s'accélérait, disant que c'était une grosse somme. Enfin, il détacha son regard de moi, me donnant l'impression que je pouvais enfin respirer. Mais je ne pouvais pas empêcher cette peur de me rendre nerveuse, mes mains de devenir moites. Je détestais ça, cette sensation de ne pas avoir le contrôle sur les événements. Mais je me repris lorsqu'il dit qu'il s'agissait d'un petit commerce, de nouveau capturée par son regard intense.

Je ne savais trop que faire. Je ne voulais pas dévoiler que mon père avait beaucoup d'argent, cela serait ouvrir la porte à un plus grand chantage. Mais je voulais qu'ils dégagent de là au plus vite, tous. Je voulais respirer tranquillement. Prenant une inspiration, je me lançai donc. "C'est... C'est vrai que... c'est une grosse somme." Détourner le regard, occuper mes mains, je me mis à ranger les tasses de café, sans plus le regarder, même si elles étaient déjà rangées. Je fis une moue et lâchai un petit rire nerveux. "Et ça a fait un gros trou dans mon budget... Je remis en place des cupcakes, mettant m'en mettant un peu sur la main sans faire exprès, mais je laissai là, j'avais l'habitude. Je le regardai. "Mais je suis une personne prévoyante et je n'aime pas avoir des dettes, alors je préfère m'acquitter de mon dû rapidement, quitte à prendre sur mes provisions, plutôt que de vous devoir encore de l'argent." J'avais envie de souffler, vu l'effort que ces phrases m'avaient demandé. Mais pas encore. Pour le moment, je me tenais droite et le regardais, avalant difficilement ma salive, me sentant mise à nu devant son regard inquisiteur. Et puis j'avais presque envie de lui demander ce que ça pouvait lui faire, car c'était son argent à lui qui était sale. Mais ça, c'était probablement une mauvaise idée.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ☆ Nothing personal, it's just business

Arrivé(e) à NY depuis le : 10/01/2018
Messages : 322
DC/TC : Fred le geek / L'ératique Emma / L'idéal Dorian
Date de naissance : 20/02/1989
Emploi/Occupations : Propriétaire du Little Italy / Baron de la mafia
Quartier : Old Westbury

MessageSujet: Re: You're new here, aren't you ? Lucky to meet me - Olivia   Lun 12 Mar - 2:31



Elle balbutia un début d’explication avant de détourner rapidement le regard. Charmant mouvement de ses mèches blondes le long de ses épaules. Elle s’affairait peut-être à regarder ailleurs. Pacôme gardait le regard obstinément fixée sur elle. Sur ses pommettes alors qu’elle parlait de trou dans son budget. « Hmm … » Sceptique, forcément. Il y a moins d’un mois que l’un de ses hommes avait communiqué des informations confidentielles concernant l’une de leur transaction aux Yellow Snakes. Qui mettaient définitivement trop leur nez dans ses affaires récemment … Homme mis hors service. Mais le risque demeurait.
Il hocha doucement la tête un moment, silencieux. Elle le regardait de nouveau. De grands yeux de biche effrayée. « Je veux simplement m’assurer que cet argent ne vient pas des mauvaises personnes. Pour votre propre intérêt. » L’italien traitait nettement mieux ses associés que n’importe quel gang de cette ville. Enfin. Ses associés loyaux.
Sans baisser le regard, sa main alla frôler celle de la blonde, posée là, sur le comptoir. L’un de ses doigts, retirer le crémage atterrit là par inadvertance.  « Alors mieux vaut être honnête, bella. » Son doigt alla rejoindre ses lèvres alors qu’il l’observait toujours, en un geste naturel, même pas vulgaire. Simplement de bon goût. Tout comme le crémage. « Vous m’en offrez un ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 20/02/2018
Messages : 53
DC/TC : Juliet S. Hamilton

MessageSujet: Re: You're new here, aren't you ? Lucky to meet me - Olivia   Mer 14 Mar - 14:35

You're new here, aren't you? Lucky to meet me
Olivia & Pacôme
••••

Que devais-je faire pour qu'ils partent? Il continuait à me poser des questions et à me fixer, installé dans cette nonchalance et ce sérieux qui semblaient lui convenir. Mais moi, j'étais mal à l'aise, coincée derrière mon comptoir et je voyais difficilement comment je pourrais échapper à ces trois hommes s'ils décidaient de s'en prendre à moi. Mon cœur commençait à battre alors que des souvenirs que je tentais d'enfouir refaisaient surface. Je ne devais pas céder à cette panique contre-productive. Il ne me croyait pas, je le voyais et il semblait être obstiné à connaître la source de cet argent. Je posai ma main sur le comptoir, l'entendant me traiter de bella et frôler mon doigt. Une décharge me parcourut et je retirai ma main rapidement. Je me sentais de plus en plus mal à l'aise. Sans rien ajouter à cela, je me contentai d'aller sortir un cupcake au chocolat, préparer une assiette avec une une serviette et une cuillère, m'occupant simplement, alors que je parlais. "Mais je le suis. Il n'y a rien à cacher. Cet argent provient de mon investisseur principal, qui est mon père. Je n'ai juste pas envie d'avoir d'ennuis avec vous." J'arrivai et je posai l'assiette devant lui, espérant que cela leur suffirait, comme explications. "Je n'ai aucune raison de vous mentir." Je plongeai mon regard d'azur dans le sien, essayant d'y faire ressortir toute mon honnêteté, le fixant sans détourner le regard. Je pointai ses acolytes du doigt. "Eux aussi, ils en voudront un offert?" En Australie, nous restions des femmes directes et honnêtes et si je n'avais pas subi ce que je venais de subir, sans doute l'aurais-je été plus. La peur était une émotion difficile à cacher, surtout face à ceux habitués à la flairer. Je ne me faisais pas d'illusions.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ☆ Nothing personal, it's just business

Arrivé(e) à NY depuis le : 10/01/2018
Messages : 322
DC/TC : Fred le geek / L'ératique Emma / L'idéal Dorian
Date de naissance : 20/02/1989
Emploi/Occupations : Propriétaire du Little Italy / Baron de la mafia
Quartier : Old Westbury

MessageSujet: Re: You're new here, aren't you ? Lucky to meet me - Olivia   Mar 20 Mar - 0:33



Elle retira sa main. Se détourna. Qu’à cela ne tienne, ça ne faisait que relever le défi. Dès qu’il aurait l’esprit tranquille sur cette histoire d’argent, évidemment.
Il la suivit du regard, sortir de sa vitrine colorée un petit cupcake à l’allure délicieuse, même si il était en réalité plus intéressé par la pâtissière que la pâtisserie. Elle s’expliqua. Son père. Voilà qui semblait plus logique. Mais ce n’est que quand elle releva le regard vers lui qu’il voulu bien y croire. Avec ses perçants yeux bleu, qu’elle tentait de montrer aussi assurés et confiants que possible. Intimidée, mais pas sans fierté. Elle lui plaisait décidément. Il esquissa un très mince sourire, probablement plus lisible au creux de ses yeux que sur le coin de ses lèvres. « Tant mieux. »
Elle pointa ses collègues. C’est vrai, il n’était pas seul. À force de ne jamais être seul, la présence des autres deviens banale et s’oublie rapidement. Il se détacha finalement du comptoir, se redressa fièrement alors qu’il récupérait l’enveloppe sur le comptoir. « Je vais payer les leurs. » D’un signe de tête, sans sourire, il fit signe à ses acolytes d’approcher. Ils s’exécutèrent sans un mot pendant que la pâtissière sortait quelques petits gâteaux supplémentaires. « Andate a mangiare ciò fuori. » Les trois hommes ne tardèrent pas à tourner les talons vers la sortie.
L’italien glissa une main dans dans la poche de son pantalon, négligemment, s’empara de la cuillère posée sur le comptoir sans un mot. S’en servir pour creuser une bouchée dans le cupcake coloré. La glisser dans sa bouche en observant la blonde toujours en face de lui. Il hocha doucement la tête avant de descendre un instant le regard vers la pâtisserie. C’était exquis. « Venez-nous voir au Little Italy. » Il releva le regard vers elle. « Un échange de confiance. » L’un de ses sourcils se releva, très légèrement. « Vous m’offrez un cupcake, je vous offre un verre, hm ? » Elle passerait un bonne soirée, il s’en assurerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 20/02/2018
Messages : 53
DC/TC : Juliet S. Hamilton

MessageSujet: Re: You're new here, aren't you ? Lucky to meet me - Olivia   Mar 20 Mar - 18:45

You're new here, aren't you? Lucky to meet me
Olivia & Pacôme
••••

Soutenir son regard était difficile, lorsqu'il était si intense, mais cela me permit d'y percevoir le sourire et le léger radoucissement lorsqu'il crut enfin à l'histoire de mon père.

Je pus ainsi poser la question pour ses collègues et l'entendre parler italien, donnant des ordres que je ne compris pas, mais j'étais affairée à les servir comme pour davantage me poser des questions. J'eus l'impression de pouvoir à nouveau respirer lorsqu'ils sortirent, ne me sentant plus aussi dominée dans une salle, seule avec autant d'hommes. J'observai alors ses gestes négligés, calculés pour attirer mon regard. Cet homme dégageait un très grand charme et il devait avoir l'habitude que les femmes le dévorent du regard. Si je n'avais pas été aussi stressée dans les minutes qui avaient précédé, sans doute aurais-je également pu le regarder comme ça, mais je n'étais pas là pour ça.
Je fus alors un peu surprise de découvrir que c'était pourtant son intention à lui. Ce haussement de sourcils n'était pas anodin et était simplement là pour lui rajouter davantage de charme. Il était objectivement très beau. Mais je n'étais pas là pour ça.

Je souris simplement, de mon sourire le plus poli."Je vous remercie pour votre attention." Je pris un instant pour réfléchir à la meilleure manière de tourner ma réponse, avant d'être coupée par une alarme qui sonna dans la cuisine à l'arrière. Je levai simplement un doigt et inhalai, comme pour faire signe de patienter et allai sortir mon gâteau du four, tout en réfléchissant à la manière dont je pourrais décliner cela. Je revins avec un sourire d'excuses et pris une inspiration. "Mais vous savez, je vous offre un cupcake avec plaisir. Il n'y a pas besoin de m'offrir quoi que ce soit en échange." D'une voix un peu plus enjouée et presque sur le ton de la confidence, je me permis même. "Peut-être que, si vous les trouvez bon, vous pouvez juste me faire de la pub, et ça me suffirait amplement." Je le trouvais moins intimidant sans ses acolytes. Toujours sur ma réserve, il pouvait voir que je n'étais pas à mon aise, sans doute, mais au moins, j'arrivais à interagir comme une personne humaine, ce qui n'est pas un luxe face à un homme comme lui.
••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: You're new here, aren't you ? Lucky to meet me - Olivia   

Revenir en haut Aller en bas
 
You're new here, aren't you ? Lucky to meet me - Olivia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lucky Light
» GRACE & SWANN ▷ One day, you will be lucky. Maybe... Not sure.
» presentation de lucky luke
» La nature fait parfois bien les choses. [Shane Smith/Lucky Blue]
» Quel personnage de Lucky Star êtes-vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sleepwalkers :: Living districts :: Lower Town :: Greenwich Village-
Sauter vers: