AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Flirting with the Grim Reaper | Gaëllek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
de fumée et de cendres

Arrivé(e) à NY depuis le : 04/11/2017
Messages : 198
DC/TC : Bonnie la danseuse de rue.
Date de naissance : 28/12/1991
Emploi/Occupations : Dealer, voleur, barman, y'a peu de légalité dans tout ça.
Quartier : Williamsburg.

MessageSujet: Flirting with the Grim Reaper | Gaëllek   Dim 4 Mar - 23:03

Flirting with the Grim Reaper
ft. Gaëlle


L’es bientôt quatre heures, et les derniers clients sont soit à moitié couchés sur le bar avec dix vodkas dans le nez, soit dans les toilettes à faire leurs petites affaires. Quelles qu’elles soient. De toute manière, c’est maintenant ton travail de les foutre dehors à moins qu’ils ne consomment une dernière fois, ce qui n’est pas le cas du mec devant toi. Une espèce de pochtron dont la bouteille lui sert de peluche. Tu la lui retires vivement et sans le ménager – comme il est, lui fracasser le verre sur le crâne serait plus utile. « Monsieur, on va fermer. » Tu fais en secouant son épaule brusquement, avant de soupirer et de te saisir d’un balai coincé entre deux murs.
En passant entre les rangées, y’a un p’tit sachet qui s’échoue dans le petit tas de poussières, et tu t’baisses aussitôt pour le ramasser. En t’relevant, y’a Gaëlle devant toi, et tu lui montres ta trouvaille entre deux doigts, sourire satisfait sur la gueule. « Ca, c’est l’pourboire de fermeture. » Ca doit pas être top qualité mais c’est déjà ça de pris. T’as juste le temps de glisser le sac plastique dans ta poche arrière qu’un bruit fracassant retentit derrière toi. En un demi-tour vif, tu peux apercevoir clairement deux gars dans l’embrasure auréolée de néons bleus. Dans leurs mains respectives, des armes. Tu regardes brièvement la tienne, toute de plastique vêtue « Et merde. »

Tu t’avances d’un pas vif vers eux sans montrer la moindre hésitation et les apostrophes. « On va fermer, dégagez. » Bordel de merde, c’est qui ces connards encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 04/11/2017
Messages : 36
DC/TC : Sidney la fille de joie
Date de naissance : 05/01/1998

MessageSujet: Re: Flirting with the Grim Reaper | Gaëllek   Dim 4 Mar - 23:35

Comme tous les soirs depuis quelques mois déjà, je suis avec Alek pour la fermeture du bar. Demander aux clients de rentrer chez eux, faire la vaisselle qui reste, nettoyer les tables et le sol, c'est devenu une habitude. On a encore au moins une heure de boulot devant nous. Ma seule consolation, c'est que pour rentrer chez moi, je n'ai que quelques marches d'escaliers à monter. Quand on est arrivé à New-York, Alek m'a laissé l'appart au dessus du bar et il s'est trouvé un logement dans la même rue un peu plus loin. Je suis en train de passer l'éponge sur les tables quand je croise Alek qui lui s'occupe du balais. Il me montre le sachet qu'il vient de trouver et je lui lance un clin d’œil complice.

-Tu rentreras chez toi un peu plus tard, tant pis, je lance en désignant le plafond du bout du doigt.

Une fois notre échange terminé, je recommence mon nettoyage. Je n'ai même pas encore fait une table qu'un grand fracas se fait entendre du côté du de la porte. Je sursaute avant de me retourner pour voir ce qu'il se passe. Il y a deux mecs armés qui inspectent l'intérieur du bar. Nos affaires ne sont pas très nettes, mais c'est la première fois que des types comme ça se ramènent. Alek se rapproche d'eux et je serre les dents avant de poser mon éponge et de lui emboîter le pas. Bon on a toujours réussi à se sortir des situations compliquées, aujourd'hui ne fera pas exception n'est-ce pas . N'est-ce pas ? La voix d'Alek claque et soudain j'ai extrêmement peur pour lui. Je viens me placer à ses côtés et après un coup d'oeil inquiet sur les armes je décide de prendre la parole à mon tour.

-Si c'est la caisse que vous voulez, elle est partie il y a quinze minutes avec le patron, je lance en haussant les épaules.

Je feins la désinvolture mais à l'intérieur, je ne suis pas calme du tout, je suis clairement paniquée. Je tente un coup de bluff, en espérant que mon talent en mensonge ne me fasse pas défaut. En effet, Sean est bien parti il y a quinze minutes mais certainement pas avec la caisse. C'est Alek qui doit la récupérer ce soir, je crois. À moins que ce ne soit moi... peu importe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
de fumée et de cendres

Arrivé(e) à NY depuis le : 04/11/2017
Messages : 198
DC/TC : Bonnie la danseuse de rue.
Date de naissance : 28/12/1991
Emploi/Occupations : Dealer, voleur, barman, y'a peu de légalité dans tout ça.
Quartier : Williamsburg.

MessageSujet: Re: Flirting with the Grim Reaper | Gaëllek   Lun 5 Mar - 0:10

Flirting with the Grim Reaper
ft. Gaëlle


Y’a Gaëlle qui vient à tes côtés. Tes ongles s’enfoncent dans tes paumes, lentement, alors que t’observes les types bien fixement. Leurs têtes t’ont l’air inconnues, et c’est pas bon du tout. C’est assez capital de mémoriser les traits des clients quand on a un taf comme le tien. Histoire de, justement, ne pas se retrouver dans cette situation. Alors bouge-toi le cul Alek… « Si c’est la caisse que vous voulez, elle est partie il y a quinze minutes avec le patron. » que la blonde lance à la cantonade. Tu n’lui jettes pas un regard et pourtant, y’a l’alarme qui sonne dans ta tête. Trouve quelque chose nom de dieu !
Un des mecs pointe son pistolet sur toi et tu lèves les mains en l’air en lâchant le balai. Il claque bruyamment sur le sol, tu l’écartes d’un coup de pied. « Tout doux. Qu’est-ce que vous voulez ? » Il s’avance et tu t’écartes prudemment à reculons, dans une sorte de danse au serpent hypnotique. « Toi tu la fermes, on va laisser mon copain s’occuper de toi. » Un sourcil ironique se lève, et tu retiens de peu le sarcasme automatique qui ne risque qu’empirer les choses. Ledit copain à la taille beaucoup trop imposante essaie de t’acculer jusqu’à un box. Tu fais en sorte de dévier lentement ton chemin de sorte à t’asseoir sur celui le plus proche du comptoir. Peut-être est-il celui le plus éloigné de ton acolyte, mais au moins y a-t-il une arme planquée à côté des verres à cocktail… Faut juste trouver un moyen de l’attraper, et d’se démerder avec eux par la suite.
Les clients ici sont probablement trop amorphes pour faire attention à c’qu’il se passe, alors tout c’que tu peux faire, c’est observer la scène de loin. Y’a la peur qui te noue le ventre, et tes jointures deviennent blanches à force de serrer les poings. Tu penches la tête pour capter des mots de la discussion des deux autres, pendant que tu guettes en même temps la moindre faiblesse du type qui te tient en joue. « … tu pensais probablement t’en sortir, la p’tite catin d’Française, hein ? » L’homme parle largement assez fort, tout compte fait. « C’est quoi ton nom déjà… Louise ? » Le rire part tout seul, mêlé de nervosité, de dégoût, de mépris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 04/11/2017
Messages : 36
DC/TC : Sidney la fille de joie
Date de naissance : 05/01/1998

MessageSujet: Re: Flirting with the Grim Reaper | Gaëllek   Lun 5 Mar - 1:36

Les poings d'Alek se serrent et une boule douloureuse vient se former au creux de mon estomac. Un des hommes qui viennent d'entrer lève le bras et dirige son arme vers Alek qui se débarrasse de son balais et adopte tout à coup une attitude plus calme. On n'est pas dans la merde... on va crever ouais. Il y a le deuxième type qui se rapproche d'Alek alors que ce dernier recule vers le fond du bar. J'ai froid tout à coup et ma panique augmente encore. La distance qu'Alek vient de mettre entre nous rend la chose plus effrayante encore. Seulement, je n'ose pas bouger, pas le rejoindre pour m'éloigner avec le russe. Je reste là plantée face au mec qui doit faire une fois et demie ma taille pour trois fois mon poids. Finalement il s'adresse à moi dans un langage fleuri et je ne comprends pas ce qu'il me veut. Comment ce type sait-il que je suis française déjà. Je me retournerai bien pour chercher un peu de soutien dans les yeux de mon acolyte mais je suis figée sur place et j'ai bien peur que le moindre mouvement soit le déclencheur de ma mort prématurée. C'est quand il me demande si je m'appelle bien Louise que je comprends ce que les deux hommes veulent. Le rire d'Alek retenti derrière moi et cette fois, je me retourne rapidement.

-Ferme ta gueule, je lance sèchement avant de me repositionner face à mon agresseur. Ouais c'est moi. C'est quoi ton problème ?

Mon ton change maintenant que je comprends ce qu'il se passe. On ne craint pas de mourir, enfin, je crois. À mon avis tout cela n'est qu'une simple mise en garde, une menace, un coup de pression pour me rappeler que je dois payer mes dettes. Louise, c'est le nom que j'ai donné à un dealer du coin, un gars que j'ai fréquenté quelques semaines. Un dealer qui pensait qu'une fille droguée, on peut la garder éternellement dans son pieux. Et bien non mon brave, la camée quand elle a eut sa dose pendant quelques temps, elle finit par se tirer du pieux, sans rembourser tout ce que tu lui as fournit contre quelques pipes quand t'en avais envie. Pour le coup, j'ai merdé, mais je pensais pas que le dealer voudrait récupérer son argent. Comme quoi, mes marchés étranges avec Alek m'ont fait oublier comment cela marchait les relations avec les dealers pourris jusqu'à la moelle.

Allez Gaëlle, garde ton assurance, c'est pas le moment de montrer que tu as peur.  Fais lui voir à ce type ce qu'elles valent les filles comme toi. Trouve ta répartie et fais les dégager du bar lui et son pote.

-C'est le serpent qui t'envoie, c'est ça ? je dis de mon ton le plus méprisant.

J'attends sa réponse sans chercher à savoir ce qu'il se passe derrière moi. Alek doit être complètement paumé et c'est normal. Mais par pitié, qu'il me vienne en aide, qu'il trouve quelque chose à faire n'importe quoi. Après tout, vu le nombre de fois où je l'ai aidé à sortir de sa merde, il peut bien avoir un éclair de génie pour nous tirer d'affaire cette fois-ci. En attendant, le but premier est de gagner un maximum de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Flirting with the Grim Reaper | Gaëllek   

Revenir en haut Aller en bas
 
Flirting with the Grim Reaper | Gaëllek
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comparaison : taille des figurines Reaper Miniatures
» Reaper Bones 3
» [Challenge] - Les marines de Grim
» In the grim darkness of the futur, there is only caucasian people
» Les NECRONS de Grim !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sleepwalkers :: Living districts :: Outside Manhattan :: Williamsburg-
Sauter vers: