AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Ose rêver ce que tu veux [Alexander]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 08/03/2018
Messages : 101
Date de naissance : 19/02/1987
Emploi/Occupations : Journaliste
Quartier : Central Park West

MessageSujet: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Ven 23 Mar - 8:57

ft. alexander

ose rêver ce que tu veux

Pendant tout le reste de la journée, je n’avais pas arrêté de penser à Alexander, à cette discussion que nous avions eu tous les deux sur nos vies privées. Et je ne savais pas quoi penser. Alors certes, il disait ne pas être à l’aise avec les enfants mais il n’en avait pas, cela pouvait donc tout à fait changer en côtoyant Austin. Mais en même temps, Je ne voulais pas faire de faux espoirs à mon fils en lui disant que j’avais retrouvé son père si le jeune homme venait à ne plus vouloir nous voir par la suite… Je ne savais pas quoi faire, il faudrait que j’en discute avec mon frère ou ma belle-mère. Je ne voulais pas le faire avec mon père car s’il venait à apprendre que le père d’Austin se trouvait en ville, il serait tout à fait capable de le chercher pour lui dire sa façon de penser. En tout cas, j’avais fini par retourner dans les locaux du journal et mon chef d’édition m’avait demandé comment cela c’était passé et j’étais resté évasive, disant que la police ne faisait aucun commentaire sur une affaire en cours. Il râla et retourna dans son bureau alors que ma collègue me questionnait. Mais à elle aussi, je ne dis rien. Je voulais prendre le temps de réfléchir à tout cela avant d’en parler autour de moi. La fin de journée fut bientôt là et je pus rentrer chez moi. Je saluais mon père et Austin, tout content de pouvoir passer la nuit chez son grand-père. Ce dernier me demanda en quel honneur il avait le droit d’avoir son petit-fils à la maison mais je me contentais de lui répondre que cela ferait plaisir à mon fils. Laissant donc le petit garçon partir avec son grand-père, je m’occupais un peu l’esprit en rangeant le loft. Austin avait le chic pour laisser trainer ses jouets partout et même s’il rangeait à la fin, il en restait toujours dehors. Je finis par me poser dans le canapé, bientôt rejoint par Loupiotte qui s’installa sur mes jambes de tout son long. Caressant rêveusement le chat, je pensais à la soirée qui m’attendait. J’allais me promener dans New York avec Alexander… Jamais en me levant ce matin, je n’aurais imaginé une telle chose. Mais il ne fallait pas non plus que je me laisse prendre par le temps. J’étais quelqu’un de très à cheval sur la ponctualité et je mettais un point d’honneur à arriver à l’heure, et parfois même en avance. Je pris donc une douche rapide pour enlever la crasse de ma journée de travail avant de m’habiller très simplement. Un jean, un pull à col roulé, ce serait bien suffisant. Après tout, nous n’étions que début Mars et les températures chutaient beaucoup le soir. Je mangeais un petit quelque chose rapidement, histoire de ne pas avoir l’estomac vide mais pas trop plein non plus dès fois que le jeune homme voudrait goûter des choses. Il n’avait été question que de visiter la ville mais je ne connaissais que trop bien l’attrait des odeurs dans certains quartiers. Il était presque 20 heures quinze quand j’arrivais finalement à Grand Central, la gare où nous avions prévu de nous retrouver Alexander et moi. Restait plus qu’à savoir si le jeune homme était déjà là ou si j’allais devoir l’attendre un peu. Il avait donné entre 20 heures et 20 heures 30 donc pour l’instant, il était encore à l’heure.

©️ nck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Ven 23 Mar - 15:11

Ose rêver ce que tu veux
Anissa et Alexander

   
Mon rêve c'est toi ✻✻✻ Alex avait beaucoup pensé à cette soirée à venir et avait eu bien du mal à se remettre à son travail, mais après quelques heures il y était parvenu. C'est dingue quand même qu'il soit tombé sur elle alors qu'elle vivait ici depuis le début et qu'il l'ignorait. Ils auraient pu se croiser des milliers de fois sans jamais se voir et ils avaient malgré tout fini par y arriver. Et le plus dingue dans l'histoire c'est qu'elle ait accepté de sortir avec lui et ce soir en plus. Alex était quand même toujours un peu ailleurs malgré qu'il avait réussit à mettre de côté cette histoire de rendez-vous. Ca n'était pas son genre de sortir en semaine en plus, mais bon pour Anissa il était prêt à toutes les exceptions de la terre.
Il avait terminé sa journée un peu plus tard que prévu et c'est donc super rapidement qu'il avait pris une douche et le temps de se changer, mettant un jean, un t'shirt à manches longues et enfilant sa veste. Ne prenant même pas le temps de manger avant de partir, mais quoi qu'il en soit il savait qu'il pourrait manger n'importe où en ville et ce à n'importe quelle heure. Il ne voulait juste pas faire attendre la jeune femme. Et c'est donc à vingt heures trente et une qu'il se pointa au lieu de rendez-vous et pu voir qu'elle était déjà là. Il espérait juste qu'elle ne l'attendait pas depuis trop longtemps, il avait la honte si c'était le cas. "- Salut ! Désolé si j'suis un peu en retard ou si je t'ai fait attendre. C'est pas évident de sortir à l'heure quand on fait ce travail." et Alex lui sourit avant d'ajouter "- Tu as pu t'en sortir à ton travail ?" bien entendu il parlait du fait qu'il avait refusé de répondre à ses questions et la petite discussion qu'ils avaient eu à ce propose justement.

   
✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 08/03/2018
Messages : 101
Date de naissance : 19/02/1987
Emploi/Occupations : Journaliste
Quartier : Central Park West

MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Ven 23 Mar - 15:39

ft. alexander

ose rêver ce que tu veux

Ce n’était pas anodin pour moi de donner rendez-vous à Alexander au sein de Grand Central. Cette gare était certainement un des lieux les plus connus de New York, ne serait-ce que grâce à ces nombreuses apparitions dans la culture populaire. J’avais même déjà assisté à un tournage dans le grand hall. Et puis, j’aimais l’effervescence qu’il pouvait y avoir à tout instant. Les gens courraient partout autour de moi, parfaite démonstration de ce que l’on retrouvait dans les rues de la ville. Et cela ne me dérangeait pas du tout qu’Alexander soit en retard ou en avance, je serais capable de rester tranquillement dans un coin de la gare, à regarder les gens courir après leur train ou un taxi, descendre les escaliers pour aller au métro. J’étais en avance et je ne me faisais pas de soucis, je me doutais que le jeune homme viendrait. Sauf s’il avait un problème au travail. Ce qui pouvait tout à fait arriver étant donné qu’il était policier et que les crimes ne sont pas connus à l’avance. Après tout, il ne savait pas si un homme n’allait pas péter les plombs et tuer quelqu’un. Je n’avais pas ce problème là car je travaillais dans un journal papier. J’écrivais mes articles et à moins d’une grosse coquille, ils étaient prêts la veille pour l’édition du lendemain. Ce n’était pas comme les journalistes télé qui pouvaient être amenés à se rendre sur le terrain en plein milieu de la nuit suivant les évènements. J’aurais aimé prendre le micro et faire des reportages. Mais je faisais mieux passer l’émotion par l’écrit, je n’étais pas à l’aise devant une caméra. Je ne fis même pas attention à l’heure, trop prise à regarder les gens dans le hall que je fus limite déçu qu’Alexander arrive aussi rapidement. Il s’excuse même d’être en retard et je levais donc les yeux vers la grande horloge de la gare. « Pas de soucis, je ne faisais pas attention. Donc je n’ai même pas remarqué que tu étais en retard. Et on ne peut dire qu’une minute soit réellement un retard. » Clairement, je ne considérais pas cela comme un retard. Surtout quand on savait le métier que le jeune homme faisait. Il me demanda alors si je m’en étais sortie avec mon travail et je hochais la tête en souriant. « Oh oui, les doigts dans le nez. Mon chef d’édition m’a demandé un contre-rendu et a un peu râlé devant la réponse. Mais il râle toujours, quel que soit la qualité de l’article alors on ne s’en formalise plus. D’autant qu’on ne peut dire réellement qu’il râle, plutôt qu’il parle dans sa barbe. Il n’est pas avare en compliment mais il sait toujours dire le bon mot au bon moment et souligner quand le travail est bien fait. » Et c’était mieux selon moi. Dans mon ancien journal, le chef d’édition ne voulait froisser personne et disait toujours que l’article était génial alors que ce n’était pas toujours le cas. Si bien que certains journalistes se pavanaient dans les couloirs en disant qu’ils étaient très bons, que le chef d’édition le leur avait dit… Mais comme nous n’étions pas là pour ça, je me mis en marche, conduisant le jeune homme jusqu’à une salle dont le plafond était vouté. « Bon, j’imagine que tu dois connaître mais on ne peut pas venir à Grand Central sans faire un passage par la galerie des murmures. » C’était réellement un lieu peu connu des touristes, à moins d’avoir un bon guide. Vous pouviez être à deux extrémités de la pièce et murmurer quelque chose à l’autre, il vous entendra comme si vous étiez à côté de lui.

©️ nck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Ven 23 Mar - 16:52

Ose rêver ce que tu veux
Anissa et Alexander

   
Mon rêve c'est toi ✻✻✻ Alex avait du courir pour être à l'heure et n'avait donc pas vraiment pris le temps de se faire une beauté comme on dit. Il avait juste coiffé ses cheveux rapidement, s'était habillé rapidement mais n'avait pas oublié de mettre du déo et il n'avait pas prit le temps de se raser d'ailleurs, heureusement pour lui que la dernière datait de deux jours parce que sinon elle l'aurait trouvé négligé c'est certain. Quoi qu'en la regardant bien il avait l'impression qu'elle s'en fichait un peu vu la remarque qu'elle lui fit alors qu'il s'excusait de son petit retard. C'est vrai qu'une ou deux minutes c'est rien mais disons que si elle était arrivé à l'heure dite c'est à dire vingt heure et bien forcément elle attendait depuis un moment déjà. "- D'accord." et puis il lui demanda comment ça c'était passé à son travail vu qu'elle était censé rapporter des informations et qu'elle n'en avait pas eu. Alexander avait eu un peu peur qu'elle se fasse taper sur les doigts mais apparemment ce n'était pas le cas. "- Tant mieux." Alex avait décroché au moment où elle avait parlé de barbe. Pas qu'elle parle trop, mais disons que là c'était soit nerveux soit qu'elle avait vraiment besoin de parler. Quoi qu'il en soit il écoutait même si c'était d'une oreille. Tout ce qu'il voyait lui c'était une jeune femme ravissante avec qui il sortait ce soir.
Et puis elle l'emmena un peu plus loin dans un endroit qu'Alex connaissait pour être déjà venu plusieurs fois mais le fait qu'elle parle de galerie des murmures l'interpella. "- Je suis déjà venu mais j'ignore pourquoi cet endroit s'appelle la galerie des murmures." et bien sur il comptait sur elle pour lui expliquer étant donné qu'elle l'avait emmené là c'est que forcément elle comptait lui expliquer.

   
✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 08/03/2018
Messages : 101
Date de naissance : 19/02/1987
Emploi/Occupations : Journaliste
Quartier : Central Park West

MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Ven 23 Mar - 17:41

ft. alexander

ose rêver ce que tu veux

Je n’en voulais pas au jeune homme d’être en retard à ce rendez-vous étant donné que je n’avais même pas remarqué le temps qui était passé entre mon arrivée et celle d’Alexander. Il n’avait donc pas à s’excuser. Et puis, il m’avait expliqué que c’était à cause de son travail et je ne pouvais pas li en vouloir. Je me doutais que les horaires n’étaient pas spécialement fixes quand on travaille dans la police. Mon frère étant médecin, j’étais habituée. Lui aussi avait des horaires assez flexibles et j’étais habituée. Je lui expliquais alors comment avait été mon chef d’édition quand j’étais revenu de notre rendez-vous. Je fus assez étonnée de parler aussi facilement à Alexander, à lui donner des détails sur ses habitudes. J’étais à l’aise avec le jeune homme, je pouvais lui parler de tout et de rien sans craindre son jugement. Peut-être était-ce dû à notre passé commun, que ce soit notre brève nuit tous les deux ou l’attaque que nous avions subi en Afghanistan et où j’avais manqué d’être kidnappé. On put alors se mettre en marche et je le conduisis jusqu’à une pièce appelé la galerie des murmures. Je me doutais que le jeune homme devait la connaître et je fus étonnée qu’il soit passé par ici sans savoir le pourquoi d’un tel nom. J’eus alors un petit sourire. J’étais contente de pouvoir expliquer quelque chose sur New York, chose que je ne faisais pas souvent car mes amis connaissaient la ville et ses lieux insolites. « En fait, l’architecture de cette salle lui apporte une caractéristique bien particulière. Le plafond vouté est fait de céramique et les sons voyagent le long des voutes. Si bien que tu peux être d’un côté de la pièce et parfaitement entendre ce que je peux te dire alors que je me trouve de l’autre côté et que je murmure. D’où son nom de la galerie des murmures. » Mais comme une démonstration vaut toutes les explications du monde, je laissais le jeune homme là où nous nous étions arrêté et je m’installais de l’autre côté de la salle. « Tu vois, tu m’entends parfaitement… Et je ne fais que murmurer. » Cette salle m’avait toujours étonnée quand j’étais petite et aujourd’hui encore, elle me fascinait. Et je ne doutais pas que cela serait le cas d’Alexander.

©️ nck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Lun 26 Mar - 16:10

Ose rêver ce que tu veux
Anissa et Alexander

   
Mon rêve c'est toi ✻✻✻ Alex n'avait jamais vraiment eu le temps de demander des explications à propos de cette salle. Il y pensait quand il y était mais était trop occupé pour le faire et puis après et bien tout simplement après il oubliait. Comme ce n'était pas quelque chose de super important il avait tendance à vite zappé ce qui encombrait ses pensées. Et donc pour le coup il était surpris et content de voir qu'il aurait enfin cette explication à cette fameuse salle qui portait tout de même un nom un peu particulier. Ca laissait envisager tellement de possibilités que ce que lui expliqua Anissa le laissa presque sur le cul. "- Ah ouais... ah ouais c'est un truc de malade." Anissa venait de lui faire une petite démonstration et franchement ça valait le détour. Alexander en était tellement surpris qu'il n'arrivait même pas à trouver ses mots tout en s'adressant à la jeune femme qui venait d'éclairer ses lanternes. Au moins ce soir grâce à elle il se coucherait moins bête. "- Et t'en as des autres des trucs comme ça à m'apprendre ou à me montrer ? parce que là sérieux tu m'en bouches un coin." il avait beau être flic connaitre pas mal d'endroits de la ville, il se rendait compte qu'en réalité il n'était qu'un touriste, ignorant de pas mal de choses. Il faut dire qu'il n'avait pas vraiment pris le temps de s'intéresser à tout ça, préférant bosser pour être diplômer et ensuite pour prouver qu'il méritait sa place au sein de la police de cette ville. Et les seuls moments où il avait pris du temps c'était pour se chercher un petit appartement afin de s'y sentir bien et surtout de trouver quelque chose dans ses moyens.

   
✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 08/03/2018
Messages : 101
Date de naissance : 19/02/1987
Emploi/Occupations : Journaliste
Quartier : Central Park West

MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Mar 27 Mar - 22:06

ft. alexander

ose rêver ce que tu veux

Il était clair que si Alexander voulait découvrir tous les lieux insolites de New York, il était tombé sur un très bon guide. Parce que même si je ne connaissais pas tous les lieux insolites de la ville, j’en connaissais certains qui n’étaient pas dans les guides touristiques. Mais la galerie des murmures y étaient et j’étais bien contente que le jeune homme ignore la raison de ce nom. Et avec une démonstration, c’était encore mieux. Il fut réellement étonné de découvrir l’acoustique étrange de cette pièce et je ne pus m’empêcher de sourire en revenant près de lui. « Impressionnant n’est-ce pas? » J’avais toujours aimé aider des gens à découvrir la ville, cette grande ville où l’on pouvait se sentir perdu les premiers jours. Je parcourais les rues de la grosse pomme depuis ma naissance, j’étais une pure new yorkaise. Je saurais toujours retrouver mon chemin ou appeler un taxi pour me sortir d’une situation. Il me demanda si j’en avais d’autres des lieux aussi insolites et je hochais la tête. « J’ai toujours un petit tour dans mon chapeau de magicienne. Comme on dit, suis le guide. » Je fis un petit signe de tête pour ressortir de la pièce, refaisant le chemin inverse pour sortir de la gare. Guidant Alexander dans les rues de New York, on passa devant des bâtiments très connus de la ville mais je ne m’arrêtais pas. Le jeune homme devait certainement les connaître depuis le temps qu’il vivait en ville. On arriva bientôt au 520 Madison Avenue et je marquais une pause devant un mur bariolé de dessins divers et variés. « Peu de gens le savent mais ce mur tagué n’est pas n’importe quel mur… C’est un authentique morceau du mur de Berlin, celui-là même qui séparait Berlin-Est de Berlin-Ouest. » C’était peut-être un fait peu connu mais certains guides touristiques en parlaient donc il était possible que le jeune homme connaisse déjà ce lieu. Mais je ne pouvais pas lui faire visiter la ville de façon insolite sans passer devant le mur de Berlin, ce n’était pas possible. J’aurais été une très mauvaise guide le cas échéant.

©️ nck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Mer 11 Avr - 20:22

Ose rêver ce que tu veux
Anissa et Alexander

   
Mon rêve c'est toi ✻✻✻ Alex était bien content d'avoir accepté de faire cette rencontre à cet endroit parce que bien qu'il le connaissait il en ignorait tous les secrets. Secrets qu'Anissa c'était fait une joie de lui faire découvrir et Alex était donc assez surpris ne s'attendant pas vraiment à trouver ceci dans un endroit comme celui-là, c'était particulier et impressionnant comme elle venait de lui dire et donc il répondit. "- Ouais.. vraiment impressionnant."
Et puis ils prirent une autre direction et quittèrent cet endroit pour prendre un autre chemin et elle le conduisit dans un coin de la ville qu'il connaissait, n'imaginant même pas qu'elle pourrait lui montrer encore une chose qu'il ignorait, pour le coup il se demandait bien ce qu'elle voulait lui montrer dans un endroit tel que celui-là. Les tags il les connaissait pour les avoir déjà vu et regardé bien des fois en passant devant. Mais ce qu'elle ajouta le surpris réellement. "- Vraiment ?" le mur de berlin, sérieux ? il n'aurait jamais imaginé pouvoir en trouver un morceau ici et surtout il ne le savait pas. "- J'aurai jamais pensé." et Alex resta un peu bouche bée par cette révélation qu'elle venait de lui faire.
Alex était en train de se rendre compte qu'en réalité il ne connaissait pas si bien la ville qu'il pouvait le penser.

   
✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 08/03/2018
Messages : 101
Date de naissance : 19/02/1987
Emploi/Occupations : Journaliste
Quartier : Central Park West

MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Jeu 12 Avr - 10:18

ft. alexander

ose rêver ce que tu veux

Cela se voyait qu’Alexander était impressionné par cet endroit. Il fallait dire que l’architecture était intéressante et belle à regarder. Mais en plus, elle avait cette particularité qui rendait la galerie des murmures réellement uniquement. Par la suite, je sortis de la gare avec le jeune homme, direction une rue assez passante. Cela ne faisait aucun doute pour moi qu’il était déjà passé devant ce mur couvert de graffiti mais je doutais qu’il sache réellement ce que c’était. Plein de gens ignoraient ce que c’était alors même qu’ils vivaient ici depuis des années. En même temps, il était difficile d’imaginer qu’un morceau du mur de Berlin avait été envoyé ici, à New York. Je vis bien qu’Alexander ne connaissait pas ce fait quand on arriva devant le mur couvert de tags. Et il fut très étonné quand je lui parlais de ce fait, que ce mur venait à la base de Berlin. J’eus un petit sourire tout en haussant les épaules. « Il faut vraiment connaître pour savoir. Bien des habitants de New York l’ignore, même ceux présents depuis bien plus longtemps que toi. Beaucoup n’y voient que des tags et certains se demandent même pourquoi la municipalité ne fait rien pour les enlever. » Moi-même j’avais été ainsi, à ne pas prêter grande attention à ce mur. C’était ma mère, grande passionnée d’histoire, qui m’avait expliqué ce qu’était cet endroit et pourquoi il était important de l’exposer. Je laissais glisser mon regard vers l’ancien emplacement des tours jumelles, sentant mon cœur se serrer légèrement. Le simple souvenir de ma mère était douloureux, comme pour beaucoup de personnes ayant perdus des proches lors des attentats. Mais je décidais de me secouer un peu. Je ne voulais pas gâcher cette visite insolite de New York avec mes pensées. Sortant mon téléphone, j’affichais un plan de New York pour vérifier qu’il n’y ait rien d’autres dans les environs. J’avais beau connaître New York, je n’étais pas non plus une encyclopédie sur patte. « Bon, dans le coin, y a rien de réellement insolite… Times Square, le Rockfeller Center, tu dois connaître et ce n’est pas spécialement insolite. Tiens, une info. Il y a une station de métro abandonnée sur la ligne 6, après le terminus de Brooklyn Bridge… Si tu restes pendant que le conducteur fait son demi-tour pour faire le trajet dans l’autre sens, tu accèderas à la station de City Hall. Elle vaut vraiment le coup. Mais faut rester assez discret car ce n’est pas spécialement autorisé… Sinon, le New York Transit Museum fait une visite mais elle est assez chère… » Je lui donnais tout ce que je savais sur cette station abandonnée. L’architecture était magnifique avec des arches, des lustres et même des verrières. Je jetais alors un petit coup d’œil à l’heure avant de reporter mon regard vers le jeune homme. « Tu as faim ou pas? On n’est pas loin de Times Square et il y a deux restaurants assez intéressants là-bas. Il y a le Ellen’s Stardust, un diner type année 50 où les serveurs poussent parfois la chansonnette. Et sinon, il y a le Bubba Gump, un restaurant tiré du film Forrest Gump et qui cuisine des crevettes. » Ce n’était pas réellement des lieux insolites mais c’était deux restaurants à faire au moins une fois en vivant à New York ou même en y venant comme touriste.

©️ nck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Jeu 12 Avr - 15:53

Ose rêver ce que tu veux
Anissa et Alexander

   
Mon rêve c'est toi ✻✻✻ Alex n'aurait jamais imaginé qu'il était déjà passé bien des fois devant ce qui était en réalité un véritable morceau du mur de Berlin, pourtant il le connaissait ce mur, il connaissait son histoire mais était loin de savoir que certaines parties de ce mur avaient été déplacées et une déposée ici à New York. En même temps il avait une excuse, il n'était pas natif d'ici et n'avait jamais réellement posé la question, bien qu'il se la soit posé à lui même étant donné qu'il les avait contemplé bien des fois ces graffitis. Il les avait même trouvé très laids pour certains, mais maintenant qu'il savait son regard allait être différent, c'est sur. "- En tout cas je n'y aurais jamais pensé et bien des fois je me suis demandé pourquoi la ville gardait ce mur dans cet état." parce que oui parfois les murs sont repeins même si cela ne dure jamais vraiment longtemps avant qu'ils ne soient à nouveau totalement recouverts de tags.
Puis elle chercha sur son téléphone et lui parla ensuite du métro, chose qu'il connaissait et ce qu'elle ajouta le fit sourire. D'ailleurs il lui fit partagé ses pensées à ce sujet. "- Et bien tu sais en temps que flic certaines choses sont plus faciles que d'autres." et il ne dit rien de plus, la laissant faire la déduction et donc comprendre que si jamais elle en avait envie ils pourraient tenter l'expérience. Le fait qu'il soit flic pourrait leur permettre de ne pas avoir de problèmes, encore que, cet endroit n'était pas dans la juridiction d'Alex mais on ne sait jamais parfois ça passe quand même.
Et puis elle lui parla de manger, chose qu'Alex aimait bien faire en générale et surtout qu'il ne cracherait pas sur le fait d'aller manger un bout avec elle si elle aussi en avait envie. D'ailleurs elle lui parla de restaurant et le second il le connaissait donc forcément il le lui dit. "- Oui je connais celui dont tu parles ils y font des crevettes délicieuses." Alex y avait mangé une fois déjà et n'avait pas été déçu. "- Si tu veux on peut y aller, enfin.. si manger des crevettes te tente..." parce que forcément tout le monde n'aime pas ce genre de nourriture et puis peu être que l'odeur, le soir ne lui disait pas trop.

   
✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 08/03/2018
Messages : 101
Date de naissance : 19/02/1987
Emploi/Occupations : Journaliste
Quartier : Central Park West

MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Jeu 12 Avr - 16:25

ft. alexander

ose rêver ce que tu veux

Je ne fus guère étonnée quand Alexander m’expliqua qu’il était déjà passé devant cet endroit mais qu’il n’avait jamais songé à une telle explication. Je ne pus m’empêcher de sourire quand il ajouta qu’il c’était souvent demandé pourquoi la ville le laissait ainsi. Il n’était pas le seul et plusieurs riverains s’en étaient plaint d’ailleurs. « Il y a déjà eu des pétitions de riverains pour qu’il soit repeint. La ville essaye de communiquer un peu plus sur le caractère historique de ce mur depuis quelques temps maintenant. » Mais ce n’était pas évident d’être écouté par les riverains. Certains se fichaient que ce mur soit une partie importante de l’histoire. Leur argument était que le mur n’était pas à New York à la base et qu’ils ne voyaient pas pourquoi ils devaient le garder… Sauf que si on suivait ce résonnement, on ne s’intéressait à rien en dehors de New York ou des Etats-Unis. Sauf que nous n’étions pas seuls sur cette planète et qu’un petit acte qui pouvait sembler insignifiant en ville pouvait se révéler bien plus important dans un autre pays. Par la suite, je lui parlais de la station fantôme de City Hall, sur la ligne 6 du métro et je ne pus m’empêcher de rire quand il me parla de son statut de policier. Il était vrai que la dernière fois, et seule fois, que j’avais tenté d’accéder à la station de City Hall avec des camarades de fac, cela ne s’était pas passé comme prévu. « Si cela peut m’éviter la case garde à vue, je prends. J’ai essayé avec des amis de le faire une fois… Non seulement, on n’a pas vu la station mais en plus, on est tombé sur un conducteur peut sympathique qui a prévenu la police… » Clairement, le conducteur n’avait pas été très sympa. Il avait ordonné que l’on descende et quand on avait essayé de parlementer en disant que l’on voulait juste voir la station, il avait dit qu’une visite était possible avec un musée et qu’il faudrait y penser la prochaine car il allait prévenir la police. Mon père avait été furieux de venir me chercher au poste. Pour un avocat de la cour, ça le faisait mal pour lui de venir chercher sa fille au poste car elle avait passé quelques heures en garde à vue. Et depuis, je n’avais jamais retenté l’expérience, me contentant des images que je trouvais sur internet. Je lui proposais alors un restaurant et il accepta de manger à Bubba Gump, si cela me disait. « J’adore ce restaurant. Cela change de ce que l’on peut manger habituellement. Et ils ont de très bonnes recettes de crevettes et même de fruits de mer en général. » J’aimais manger des fruits de mer et je ne disais jamais non à aller manger à Bubba Gump. Ne sachant pas si Alexander savait rejoindre Times Square de là où nous étions, je le guidais jusqu’au plus célèbre carrefour newyorkais avant de passer la porte de Bubba Gump. Cela se voyait que le week-end approchait, il y avait un peu plus de monde qu’en semaine et un serveur nous trouva facilement une table pour deux. Je ne regardais pas spécialement le menu, sachant déjà ce que je prenais. « Ils font des sandwichs absolument délicieux. Cela surprend souvent d’avoir du poisson ou même des crevettes dans un hamburger mais c’est réellement une réussite je trouve. » J’avais eu beaucoup d’appréhension la première fois que j’étais venu ici mais je revenais souvent désormais. Nous n’y allions jamais quand ma mère était encore vivante, elle avait toujours détester l’odeur du poisson.

©️ nck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Ven 13 Avr - 9:26

Ose rêver ce que tu veux
Anissa et Alexander

   
Mon rêve c'est toi ✻✻✻ Alex était vraiment content de cette sortie, Anissa était un très bon guide et lui montrait des choses qu'il ignorait totalement ce qui était bien pour une sortie d'ailleurs. Au moins il n'avait pas à faire semblant de ne pas connaitre pour faire en sorte qu'elle soit contente et surtout heureuse d'être la première à lui apprendre des trucs sur cette ville. "- Au moins maintenant je saurais." et il se coucherait moins bête comme on dit parfois.
Et pour l'histoire du métro et de la station, Alex lui fit comprendre qu'ils pourraient toujours tenter le coup si le coeur lui en dit étant donné qu'il peut sortir sa carte de flic si besoin, carte qu'il porte toujours sur lui quoi qu'il arrive mise à part chez lui. Et la réponse d'Anissa le fit sourire, n'imaginant même pas qu'elle ait pu finir en garde à vue à un moment donné de sa vie, cette femme semblait pourtant si parfaite. Bon, cela ne le surpris pas plus que ça au point de le décevoir, non, d'un coup elle était comme son héro. Savoir qu'elle avait pu osé faire ça et se faire arrêter c'était lui donner encore plus d'importance qu'elle n'en avait déjà à ses yeux. "- En même temps faut le comprendre, si ce genre de tentative est régulière il doit en avoir plein les bottes de tous ces curieux." Alex ne voulait pas lui trouver d'excuses mais sans doute qu'ils n'avaient pas eu de chance avec ses amis et qu'ils étaient arrivés au mauvais moment, le conducteur en ayant plus que marre d'avoir à gérer des petits curieux pas discrets.

Et puis vint le sujet de la nourriture, de restaurant et Anissa semblait avoir envie d'y aller aussi, alors du coup elle les conduisit dans ce restaurant qu'il connaissait déjà mais cela n'était pas grave parce qu'il avait bien manger la dernière fois. Il la suivit donc à l'intérieur et ils s'installèrent à une table avec l'aide d'un serveur, étant deux c'est plus facile à caser que le groupe qui attendait à l'entrée qu'une grande table se libère. "- Ouais c'est vraiment excellent." Et Alex ne mis pas longtemps non plus à commander son plat, se laissant tenter par ce fameux sandwich dont elle venait de parler. Puis il y eut un petit silence et Alex se lança dans un tout autre sujet. "- Tu sais, ça me fait plaisir que tu ais accepté qu'on se voit en dehors du travail. Ca m'aurait peiné que tu refuses, en tout cas moi je ne garde que de bons souvenirs de notre dernière rencontre." et bien entendu il parlait de leur soirée bien plus qu'arrosées qui avait finit au fond d'un lit.

   
✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 08/03/2018
Messages : 101
Date de naissance : 19/02/1987
Emploi/Occupations : Journaliste
Quartier : Central Park West

MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Ven 13 Avr - 10:01

ft. alexander

ose rêver ce que tu veux

J’étais réellement contente d’avoir pu montrer deux choses qu’il ne connaissait pas à Alexander. Au moins, cette sortie n’avait pas servi à rien. Et alors que nous parlions de la gare fantôme de City Hall, je ne pus m’empêcher de grimacer légèrement. Il était vrai que le chauffeur en avait peut-être assez de voir des gens rester dans le train pendant qu’il faisait ses manœuvres. Mais je me souvenais surtout de la dispute de mon père, qui avait été furieux. « Je te laisserais expliquer ça à mon père… Il l’a encore en travers de la gorge d’avoir été me chercher au poste… Il est avocat pour le procureur de la ville alors venir chercher sa fille en garde à vue, ça ne l’a pas fait pour lui. J’ai encore en souvenir le savon qu’il m’a passé. Et en tant qu’avocat, il a toujours le vocabulaire pour te faire réfléchir à tes actes… » Mon père avait quand même réussi à faire passer ma petite entorse au règlement du métro pour un meurtre à ses yeux. Enfin, pas à ce point-là mais j’avais réellement eu l’impression d’avoir fait la pire bêtise au monde. En même temps, pour lui, ça l’était, j’avais fini en cellule. Mais parfois, on arrivait à en rire tous les deux. Je ne pus d’ailleurs retenir un petit rire en me souvenant de la tête de mon père quand j’étais apparu devant lui, un petit sourire aux lèvres, espérant échapper au remontage de bretelle. Par la suite, on marcha jusqu’au restaurant avant de facilement être placés par un serveur. J’avais eu un peu honte de passer devant le groupe à l’entrée qui semblait attendre une table depuis un moment. Mais en même temps, Bubba Gump permettait les réservations et c’était connu que le restaurant avait beaucoup de succès certains jours. Mais bon, ils s’étaient peut-être décidés au dernier moment. Alors que nous avions commandé nos plats, un léger silence s’installa. Mais pas un silence pesant. Enfin, c’était sans compter sur Alexander qui prit la parole à ce moment-là. Je ne fus guère surprise par ce qu’il me dit et j’eus un petit sourire tout en hochant la tête. « Tu sais, je suis contente que tu m’aie proposé de sortir. Et moi aussi, je garde un bon souvenir de notre rencontre. » En même temps, la soirée avait été super. Juste parler de choses et d’autres sans aborder des sujets qui fâchent. Même la fin de la soirée sous la couette était gravé dans ma mémoire, et pas seulement parce qu’elle avait conduit à la naissance d’Austin. « En tout cas, j’espère qu’on aura l’occasion de se refaire une soirée dans le genre… » Je ne savais pas trop si je parlais de cette soirée actuelle ou de celle que l’on avait passée ensemble il y a cinq ans… Peut-être un peu des deux. Je n’avais pas pensé qu’il pouvait être possible de retomber aussi facilement sous le charme de quelqu’un que l’on n’avait pas vu pendant cinq ans.

©️ nck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Ven 13 Avr - 19:01

Ose rêver ce que tu veux
Anissa et Alexander

   
Mon rêve c'est toi ✻✻✻ Alex écouta Anissa lui raconter la vision de son père sur ce fameux moment passé au poste et franchement il ne pu s'empêcher de sourire mais à un moment donné compris de qui elle pouvait bien parler. Ce type il en avait déjà entendu parlé et l'avait même certainement déjà croisé alors qu'il devait lui aussi se rendre au tribunal pour le travail. Elle était donc la fille de cet avocat. Il aurait du s'en douter qu'ils étaient de la même famille vu le nom de famille d'Anissa. "- J'imagine qu'il devait l'avoir mauvaise, bonjour la réputation après ça. Mais bon les erreurs de jeunesses ça arrive à tout le monde, j'suis sur qu'il en a fait lui même et qu'il s'en souviens très bien." et puis ensuite ils prirent la direction du restaurant et se firent installer à une table. Alex était content parce qu'il avait faim et même s'il ne le disait pas c'était bel et bien le cas. Surtout que là les odeurs alléchantes lui donnaient encore plus fin. Ils commandèrent assez rapidement et puis Alex se permis de parler à Anissa du fait qu'il était content qu'elle ait accepté cette sortie aussi rapidement en plus. Ca faisait plaisir de voir qu'elle l'appréciait toujours et même que sans doute son charme  opérait toujours un peu sur elle sinon elle n'aurait pas accepté aussi vite. Elle lui confia qu'elle était contente elle aussi et ajouta même qu'elle espérait qu'ils pourraient se refaire le même genre de soirée et cela le fit encore plus sourire. Repensant à tout ce qui avait pu se passer il répondit. "- On doit pouvoir se trouver un bar après si tu veux." et sourit de plus belle, bien entendu il la taquinait. Mais l'idée de boire ensemble n'était pas mauvaise, juste qu'il ne voulait pas qu'elle pense qu'il voulait la souler pour la mettre dans son lit. Il n'avait pas envie d'avoir besoin de ça pour y parvenir, il comptait juste sur son charme naturel pour y parvenir, espérant que l'attirance était toujours présente pour elle. "- Non. Sérieux. Pour moi ça reste un excellent souvenir et même si l'alcool a aidé j'aurai malgré tout tenté quelque chose sans ça. Tu me plait." et c'était donc toujours valable.

   
✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 08/03/2018
Messages : 101
Date de naissance : 19/02/1987
Emploi/Occupations : Journaliste
Quartier : Central Park West

MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Ven 13 Avr - 20:48

ft. alexander

ose rêver ce que tu veux

Je ne me souvenais que trop bien de la tête de mon père quand j’avais été amené à lui après ma garde à vue. J’avais essayé de l’adoucir avec un petit sourire mais cette tentative d’échapper au courroux paternel avait lamentablement échoué sous les yeux rieurs des policiers. Heureusement, il n’y avait rien dans mon casier judiciaire. En même temps, déjà que se retrouver en garde à vue pour avoir juste voulu regarder une station de métro fermée, c’était idiot mais se retrouver avec un casier pour une bêtise de jeunesse… Sauf que mon père se plaisait à me ressortir cette histoire assez régulièrement quand je faisais un truc qui ne lui plaisait pas. Je ne pus que hocher la tête quand Alexander ajouta qu’il devait l’avoir mauvaise, pour sa réputation. Et je ne pus m’empêcher de sourire quand il me parla des erreurs de jeunesse que mon père avait dû faire. « C’est le moins que l’on puisse dire. Ma grand-mère me racontait souvent à quel point mon père pouvait être turbulent… » Et cela n’avait pas spécialement changé quand je le voyais avec son petit-fils. Une fois installés au restaurant et la commande passée, on discuta un peu de cette soirée que nous avions passée ensemble, il y a cinq ans et je ne pouvais m’empêcher de sourire. Surtout quand il ajouta que l’on pourrait se trouver un bar si j’en avais envie. Aussi étrange que cela pouvait paraître, je ne parlais pas tant de la soirée à enchainer les verres que de ce qu’il s’était passé après. Alors que j’allais lui répondre que l’on n’avait peut-être pas forcément besoin d’aller dans un bar, il reprit la parole. Je fus étonnée d’apprendre que même s’il n’y aurait pas eu l’épisode des verres d’alcool, il aurait tenté une approche. Et sans les verres d’alcool, l’issue aurait été la même. Après tout, si j’avais bu des verres avec lui en Afghanistan, c’était qu’il me plaisait de base. D’ailleurs, il ajouta que je lui plaisais, me faisant comprendre par ces quelques mots que c’était toujours le cas. J’eus alors un petit sourire tout en me penchant légèrement au-dessus de la table. J’avançais légèrement une de mes mains vers lui, laissant simplement nos doigts entrer en contact. C’était un contact léger mais il était déjà un peu grisant, je devais le reconnaître. « Je dois te dire que… Toi aussi, tu me plais. » En même temps, cela se voyait vu que j’étais présente dans ce restaurant avec lui. Il ne m’aurait pas plu, je n’aurais jamais accepté de passer la soirée avec lui, appelant mon père en quasi urgence pour lui demander de garder Austin. Et d’ailleurs, même si mon fils était dans un coin de ma tête, je n’avais pas accepté cette soirée pour qu’Alexander rencontre un jour son fils. Même si j’y songeais, j‘avais accepté avant tout parce que le jeune homme me plaisait toujours.

©️ nck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Sam 14 Avr - 16:53

Ose rêver ce que tu veux
Anissa et Alexander

   
Mon rêve c'est toi ✻✻✻ Alex en apprenait toujours un peu plus sur la ville mais pas seulement. Il en apprenait aussi beaucoup sur Anissa et ça c'était intéressant. Elle se dévoilait et il en savait plus depuis tout à l'heure que cette fameuse soirée qu'ils avaient passés ensemble il y a quelques années. Elle lui parlait d'elle, de sa famille et de la vision de son père sur ce qu'elle avait pu faire durant sa jeunesse, elle parla même de sa grand mère. Alex était heureux qu'elle ait accepté de sortir avec lui ce soir et il se permit même de lui dire durant leur repas. Les plats qu'ils avaient commandés ne tardèrent pas à arriver et même si Alex avait plus qu'apprécié qu'elle ait frôlé ses doigts il ne comptait pas s'arrêter là mais pour le moment ils n'avaient plus vraiment le choix. Elle n'eut qu'un sourire comme réponse et les doigts d'Alex venant frôler les siens avant de devoir retirer sa main de la table pour laisser le serveur déposer les plats. Et ensuite Alex lui souhaita un bon appétit pour ne s'intéresser qu'à ce qu'il avait dans l'assiette et qui sentait terriblement bon. C'était beau, esthétique, il espérait donc qu'en prime ce serait bon. Et bien entendu il gouta, n'attendant pas plus longtemps et comme il le pensait c'était bon, un vrai délice. "- C'est super bon !" preuve qu'il n'était pas certain de son choix quand il avait choisi son plat mais maintenant il n'aurait changé pour rien au monde.

   
✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 08/03/2018
Messages : 101
Date de naissance : 19/02/1987
Emploi/Occupations : Journaliste
Quartier : Central Park West

MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Sam 14 Avr - 17:18

ft. alexander

ose rêver ce que tu veux

La soirée se passait réellement bien. J’avais appris des choses sur Alexander dans l’après-midi, sur ses rapports avec sa famille et son départ de l’armée. Maintenant c’était à lui d’en apprendre plus sur moi. Et j’avais pu lui montrer des endroits que j’appréciais à New York même si je n’y allais pas tout le temps. Et maintenant nous dinions ensemble dans un restaurant où l’ambiance était aussi bonne que les plats. Et le sujet dériva sur cette unique soirée entre nous, il y a cinq ans. J’avais légèrement frôlé ses doigts tout en lui disant qu’il me plaisait. Mais le serveur arriva rapidement avec nos plats et je n’eus pas de réelles réponses. En même temps, il n’eut pas besoin de parler pour que je comprenne. Son simple sourire et ses doigts contre les miens me suffirent amplement. Lui souhaitant bon appétit en retour, je ne tardais pas à mordre dans mon hamburger. Alexander eut l’air surpris de son choix, du fait que c’était bon et je ne pus m’empêcher de rire. « J’espère que tu auras de la place pour un dessert… Ils ont un brownie fait maison juste délicieux. » Encore fallait-il avoir encore de la place pour le dessert après avoir avalé un tel hamburger. Ce qui n’était pas gagné car ils avaient des assiettes copieuses à Bubba Gump avec des frites maisons. J’eus rapidement terminé mon hamburger, laissant deux-trois frites dans mon assiette tout en buvant une gorgée de mon verre d’eau. « Je pense faire l’impasse sur le dessert pour ma part. Et toi? » Je ne voulais pas le brimer, il pouvait prendre un dessert s’il en avait envie. Et qui sait, je pourrais peut-être lui en piquer un petit bout suivant ce qu’il prendrait.

©️ nck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Sam 14 Avr - 18:13

Ose rêver ce que tu veux
Anissa et Alexander

   
Mon rêve c'est toi ✻✻✻ Alex appréciait réellement la tournure de cette sortie même s'il l'avait espéré en l'invitant, tout se passait quasiment comme il le voulait même bien plus en fin de compte. Anissa semblait toujours sous son charme et apparemment vu la manière dont elle frôla les doigts d'Alex et ce qu'elle lui dit ils avaient toutes les chances de terminer la soirée de la même manière que quelques années en arrière l'alcool en moins. Alex lui fit comprendre qu'il en était de même pour lui d'un simple geste et s'intéressa ensuite au contenu de son assiette. Mangeant avec bon coeur il ne pu qu'écouter et noter ce qu'elle lui dit à propos du dessert mais ne répondit pas tout simplement parce qu'il avait la bouche bien pleine à ce moment là et qu'ensuite il oublia d'y répondre. Mais il avait noté et ne comptait l'oublier, juste qu'en réalité ayant terminé la totalité de son assiette il n'avait plus assez fin pour un dessert. C'est d'ailleurs ce qu'il lui confirma quand elle lui fit savoir qu'elle ne prendrait rien. "- Ce sera pour une autre fois. Ca sera même une bonne raison pour revenir manger ici." bien entendu il parlait de gouter ce fameux dessert dont elle avait parlé.
Alex sorti ensuite sa carte pour régler l'addition vu que le serveur n'allait pas tarder à venir récupérer les plats et demander s'ils voulaient un dessert. Dans sa tête c'était clair que c'était lui qui offrait, tout simplement parce qu'elle méritait bien qu'il lui paie un restaurant après cette petite visite guidée qu'elle venait de lui offrir. D'ailleurs il ajouta avant que le serveur ne prenne sa carte. "- Alors du coup, on se cherche un bar ou bien tu préfères qu'on tente de s'introduire en douce dans ce fameux métro ?" Alex était sérieux, que ce soit l'un ou l'autre il était partant et si jamais elle ne voulait ni l'un ni l'autre il aurait bien autre chose à lui proposer pour ne pas terminer la soirée aussi rapidement, parce qu'il ne comptait pas la laisser filer sans rien tenter de plus que de frôler ses doigts.
   
✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 08/03/2018
Messages : 101
Date de naissance : 19/02/1987
Emploi/Occupations : Journaliste
Quartier : Central Park West

MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Dim 15 Avr - 13:43

ft. alexander

ose rêver ce que tu veux

Je ne savais pas spécialement ce que la soirée allait pouvoir donner mais elle se déroulait très bien. Même si j’avais un petit doute sur la suite, avec ce qu’il s’était passé avant que nos plats n’arrivent, il y avait tellement de choses qui pourraient faire que l’on repartirait chacun de notre côté… Mais pour l’instant, j’étais occupé à manger mon hamburger, dans un petit silence. Mais pas le silence gênant, le genre de silence où l’on savourait juste ce que la vie nous offrait. Après avoir terminé le mien, je décidais de ne pas prendre de dessert et je ne fus guère étonnée quand Alexander ajouta que ce serait la même chose pour lui. Et je ne pus que hocher la tête quand il ajouta que ce serait une excellente excuse pour revenir dans ce restaurant. C’était en effet une excellente raison. Un serveur arriva rapidement pour débarrasser nos assiettes et je n’eus même pas le temps de proposer de partager qu’Alexander payait. Je ne pus m’empêcher de sourire, surtout quand il me demanda ce que je voulais faire par la suite, entre chercher un bar ou tenter d’observer cette fameuse station de métro. Je n’avais pas spécialement envie de finir ma journée au poste mais en même temps, Alexander était dans la police… Et puis, je ne voulais pas non plus que cette soirée se termine aussi rapidement. « La station de métro… Et au pire, si on se fait prendre, on se tiendra compagnie dans la cellule. » J’eus un petit rire tout en me levant de table. Une fois sortie du restaurant, je guidais le jeune homme jusqu’au métro. Malheureusement, la fameuse ligne 6 ne passait pas à Times Square et il faudrait faire un changement. Mais ce n’était pas le plus ennuyeux. Et puis, il y avait tellement de personnes différentes dans le métro que je ne me laissais jamais. Le changement à la station fut un peu long mais rapidement, on s’installa dans le métro. « S’il y a une chose que j’adore avec le métro, c’est bien observer les gens. Je ne sais pas si c’est le fait d’être journaliste ou pas mais j’adore essayer d’imaginer leur vie. » C’était un de mes passe-temps préférés dans le métro. Si je ne lisais pas le journal, je regardais toujours les gens autour de moi, essayant de deviner pourquoi ils étaient dans cette rame de métro. Le trajet jusqu’au terminus de la ligne, Brooklyn Bridge, fut rapide et bientôt, la rame fut vide. Le chauffeur redémarra pour faire son demi-tour et la fameuse station de City Hall fut bientôt sous nos yeux. Et si les photos que j’avais trouvées sur internet étaient belles, la voir en vrai était exceptionnel. « Elle est vraiment encore plus belle que sur les photos disponibles sur internet… Merci. » C’était dommage que la station soit fermée et que les visites y soient rares. Elle méritait réellement d’être connue et visitée. Je n’avais pas pu m’empêcher de remercier Alexander car sans lui, je n’étais pas certaine que j’aurais eu le courage de retenter l’essai. Et je ne regrettais absolument pas.

©️ nck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Mer 18 Avr - 10:54

Ose rêver ce que tu veux
Anissa et Alexander

   
Mon rêve c'est toi ✻✻✻ Alex ne savait pas du tout comment allait se terminer cette soirée, peu être qu'ils repartiraient chacun de leur côté mais en tout cas lui ferait tout pour que ce ne soit pas le cas. Mais quoi qu'il en soit, la manière dont elle se déroulait lui convenait tout à fait, prenant un chemin qu'il n'aurait même pas espérer. Il savait maintenant de source sur qu'il avait une chance de renouer avec elle et de peu être vivre quelque chose de réel et non une simple nuit comme ça avait pu être le cas par le passer.
Quand il lui demanda ce qu'elle voulait faire, elle lui dit le métro sans hésiter et cela le fit sourire. Au moins sa présence serait peu être utile pour parvenir à passer outre si jamais le conducteur venait à faire barrage. "- Sauf qu'en général les hommes et les femmes sont séparés" et bien sur il le dit avec un sourire taquin, l'air de dire, tant pis si on se fait prendre faudra patienter de ton côté et moi du mien. Mais en toute logique il n'irait pas en cellule, du moins il le pensait mais il n'était sur de rien. Ils prirent donc ensuite la direction du métro, devant changer de station à un moment donné mais peu importe, ils avaient toute la nuit devant eux, pas tout à fait non plus mais bon Alex n'était pas pressé de terminer cette soirée.
Une fois dans le métro il écouta Anissa et ce qu'elle lui dit à propos des gens et du fait qu'elle les observait. Et il lui répondit avec un air à demi sérieux. "- Et bien moi c'est étrange depuis que je suis flic je me demande si tel ou tel personne a fait quelque chose d'illégal, si elle en est capable etc..." cela devait venir de son statut de flic il ne voyait pas autrement pour expliquer ce fait. Et puis à force d'attendre ils finirent par se retrouver seuls dans le métro et cette fameuse station apparu enfin. Alex fut heureux en voyant le regard d'Anissa et encore plus en l'entendant le remercier. "- Je suis content de te faire plaisir, ça aurait été dommage de passer à côté de ça." et il la regarda un instant avec un regard insistant, montrant bien qu'il profitait de chaque trait de son visage et surtout qu'il appréciait ce qu'il voyait. C'est vrai qu'elle était belle, la station ou sans doute Anissa, difficile de dire ce qu'il préférait regarder entre les deux. Et puis il ajouta "- J'imagine que cette fois-ci tu vas vouloir rentrer.." espérant qu'elle lui avouerait que non, qu'elle voulait passer encore un peu de temps avec lui, mais il n'espérait pas trop, après tout ils étaient en semaine et chacun bossait le lendemain. Ils ne pouvaient pas vadrouiller jusqu'au bout de la nuit non plus.
   
✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 08/03/2018
Messages : 101
Date de naissance : 19/02/1987
Emploi/Occupations : Journaliste
Quartier : Central Park West

MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Mer 18 Avr - 13:22

ft. alexander

ose rêver ce que tu veux

Cette soirée se passait réellement bien. J’avais pu passer du temps avec Alexander et en plus, j’allais peut-être enfin voir la station de métro, que demander de plus? Peut-être que cette soirée ne s’arrête jamais… Alors que je ne pouvais m’empêcher de plaisanter sur le fait que nous pourrions nous tenir compagnie si jamais on se retrouvait en garde à vue, il ajouta que les hommes et les femmes étaient souvent séparés. Je ne pus m’empêcher de rire tout en faisant une petite moue déçue. Alors que nous attendions dans la rame de métro, je lui expliquais que j’adorais regarder les gens et imaginer leur vie. Et je ne fus guère étonnée quand il me répondit qu’il faisait à peu près la même chose sauf que lui pensait à la loi dans ce genre de moment. « Déformation professionnelle j’imagine. » Je pouvais comprendre que ce soit ce sujet-là qui venait dans la tête d’Alexander quand on savait qu’il était dans la police. Et bientôt, il ne resta plus que nous dans la rame alors que le métro passait dans la station fermée. Alors que je remerciais le jeune homme pour m’avoir permis de voir ça, je ne pus m’empêcher de sourire à sa réponse. Je n’aurais certainement jamais trouvé le courage de faire ça toute seule et pourvoir le faire avec Alexander était vraiment super. Je portais mes yeux sur lui, soutenant son regard jusqu’à ce qu’il me dise que j’allais certainement vouloir rentrer maintenant. La logique et ma journée du lendemain voudraient que je dise oui, je le savais. Mais en même temps, ce moment était tellement bien que je n’avais pas envie que cela cesse. « J’imagine que tu travailles demain… » Je ne répondais pas à sa question, je le savais. Mais en réfléchissant bien, on pouvait trouver la réponse. Je n’avais pas envie de rentrer mais s’il me répondait qu’il travaillait demain, je n’aurais pas d’autre choix. Mais si Alexander venait à me dire qu’il voulait continuer la soirée ailleurs, j’étais plus que partante. Et je me fichais bien d’où on allait finir la soirée… Ici en se disant bonne nuit avant de rentrer chacun chez soi? Ou bien chez lui, chez moi? Ou complètement ailleurs? Je ne savais pas.

©️ nck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Mer 18 Avr - 20:18

Ose rêver ce que tu veux
Anissa et Alexander

   
Mon rêve c'est toi ✻✻✻ Anissa avait raison, il ne s'agissait en réalité que d'une déformation professionnelle, mais Alex se demandait ce qu'il aurait pensé s'il était toujours militaire et actif surtout. Qu'aurait t'il pensé de tous ces gens présents dans cette rame de métro ? il n'en savait trop rien, peu être comme Anissa venait de le dire pour elle, il aurait simplement imaginé leur vie comme n'importe qui habituellement. Quoi qu'il en soit ils arrivèrent à leur fin et Anissa montra sa gratitude à Alex, lui faisant savoir qu'elle appréciait d'avoir pu voir cette fameuse station qu'elle avait tenté de voir par le passé et cela combla tout simplement Alex. Il était heureux de lui avoir permis de faire quelque chose qu'elle rêvait de faire depuis longtemps. Et lorsque tout ceci fut terminé il lui demanda ce qu'elle comptait faire pour la suite sachant très bien que la soirée approchait de sa fin. Alex le savait très bien, ils bossaient tous les deux et il avait peu de chance de réussir à retenir encore un peu la jeune femme et pourtant il en avait très envie. Alors quand elle lui dit qu'elle imaginait qu'il bossait le lendemain il répondit simplement tout en venant frôler sa main avec douceur. "- cela n'empêche pas de continuer encore un peu la soirée..." Alex avait très envie d'autre chose, envie de retrouver la douceur de sa peau ou même de pouvoir gouter à nouveau ses lèvres, parce qu'il avait tout simplement oublié leur gout. Posant à nouveau son regard sur elle il lui murmura "- si tu en as envie bien sur." lui laissant donc décider si elle acceptait tous les sous entendu qu'il venait de lui montrer avec ce simple geste et ses quelques mots.
   
✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 08/03/2018
Messages : 101
Date de naissance : 19/02/1987
Emploi/Occupations : Journaliste
Quartier : Central Park West

MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Mer 18 Avr - 21:39

ft. alexander

ose rêver ce que tu veux

J’avais toujours aimé imaginer des trucs, m’inventer des histoires rocambolesques… Les vies que j’imaginais aux gens du métro étaient toujours farfelues comme la fois où j’avais vu un homme avec une moustache qui paraissait fausse. Je m’étais imaginé qu’il se cachait de la police car il était un dangereux criminel, exilé aux Etats-Unis pour avoir tenté de renverser le gouvernement de son pays. Clairement, je n’aurais pas été journaliste, j’aurais peut-être pu devenir romancière. Mais je n’avais jamais sauté le pas, je n’avais jamais eu le courage de le faire. Et maintenant, il était certainement trop tard. Tout en regardant la station de métro, j’aurais aimé que la soirée ne s’arrête jamais. Mais Alexander avait raison, il fallait que l’on rentre, nous travaillons demain. Sauf que je ne voulais pas prendre cette décision. Alors je lui répondis qu’il travaillait demain. Sauf qu’au vue de sa réponse, lui non plus ne semblait pas avoir envie que cela s’arrête. Je ne pus m’empêcher de sourire légèrement tout en continuant à le regarder, ne pouvant m’empêcher de frissonner en sentant sa main venir frôler la mienne. Et quand il murmura que c’était uniquement si j’en avais envie, je ne pus m’empêcher de rire. Ça, il était clair que j’en avais très envie. Et comme les démonstrations valent plus qu’un discours, je me penchais légèrement vers le jeune homme avant de déposer un léger baiser sur ses lèvres. Je ne pus m’empêcher de frissonner en me rendant compte qu’elles avaient toujours le même goût qu’en Afghanistan, que ça n’avait pas changé. Je finis cependant par reculer, un petit sourire aux lèvres. « Je pense qu’on peut oublier le bar pour ce soir et passer directement à la suite… » Je ne savais pas où nous allions nous retrouver et que cela soit chez lui ou chez moi ne me posait aucun problème. Comme dit, je connaissais Manhattan et quel que soit l’endroit où je me réveillerais demain, je serais tout à fait capable de retourner à mon bureau.

©️ nck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Jeu 19 Avr - 11:05

Ose rêver ce que tu veux
Anissa et Alexander

   
Mon rêve c'est toi ✻✻✻ Alexander ne savait pas trop ce que tout ceci allait donner, il avait bien compris qu'il lui plaisait toujours. Mais disons que cette approche direct pouvait être bien prise ou carrément repoussée et même si Anissa semblait sur la même longueur d'onde elle n'avait peu être pas envie de reproduire ce qu'ils avaient produits alors qu'ils étaient à l'étranger, totalement soul et consentant. Elle pouvait penser qu'il allait la jeter après être parvenu à ses fins mais il lui avait tout de même fait comprendre qu'il aimerait bien une relation un peu plus longue avec une femme maintenant qu'il était posé à New York et qu'il avait un job plus que correct. Disons que ce job faisait un peu moins fuir les femmes que lorsqu'il était militaire, mais il était malgré tout presque aussi dangereux.
Et le simple fait qu'Anissa vienne poser ses lèvres sur les sienne suffit à faire disparaitre tous ses doutes sur l'instant présent. De toute façon même si elle refusait de le suivre chez lui, de passer la porte ou autre cela ne voulait pas dire qu'elle ne voudrait plus de lui juste qu'elle ne voulait pas coucher avec lui alors qu'ils venaient à peine de se retrouver. Elle lui demanderait peu être du temps pour être sur de ce qu'il voulait avec elle, éviter qu'il ne la lâche ensuite. Mais disons que tout c'était passé sans qu'aucun des deux n'ait le contrôle et même si Alex avait voulu prendre de ses nouvelles elle était déjà parti rapatrié alors que lui était resté à l'hôpital militaire quelques temps. "- Tu viens chez moi ?" Alex avait aussi très envie de la raccompagner chez elle histoire de pouvoir entrer un peu plus dans sa vie mais il ne savait pas si c'était une bonne idée, l'idée de devoir la laisser devant la porte était décevante pour lui. Il avait envie de bien plus en fait et si elle passait la porte de chez lui il y avait plus de chance pour que ça arrive. Les lèvres d'Anissa étaient douces, aussi douce que dans son souvenir mais elles avaient bien meilleur gout, peu être tout simplement parce que ce souvenir était loin et qu'Alex avait parfois du mal à remettre tous ses souvenirs dans le bon ordre.
Quoi qu'il en soit, Alex pris directement la main d'Anissa et ils se mirent en marche, dans la direction qu'elle avait fini par choisir.
   
✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Arrivé(e) à NY depuis le : 08/03/2018
Messages : 101
Date de naissance : 19/02/1987
Emploi/Occupations : Journaliste
Quartier : Central Park West

MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   Jeu 19 Avr - 12:55

ft. alexander

ose rêver ce que tu veux

Cette journée était clairement riche en rebondissement. En me levant ce matin, j’étais loin de me douter qu’en allant faire une interview au poste de police, j’allais tomber sur Alexander. Je l’aurais plutôt imaginé complètement ailleurs que dans un poste de police de la NYPD, à quelques rues du siège du New York Times, là où je travaillais moi-même. Surtout qu’il était là depuis un moment maintenant. Et ce n’était qu’aujourd’hui que l’on se croisait. Mais cela n’enlevait rien au fait que j’étais contente de le voir. J’étais contente de voir qu’il était vivant, qu’il semblait aller bien même s’il m’avait dit avoir souffert de stress post-traumatique. Et au fond de moi, je n’arrivais pas à oublier ce qu’il avait laissé sous-entendre. Maintenant qu’il n’était plus militaire, il voulait d’une relation plus longue avec une femme. Et je ne pouvais m’empêcher d’imaginer que je pourrais être cette femme. Pourquoi pas après tout. D’autant qu’il fallait également penser à Austin. Mon fils qui cherchait à connaître son père qui n’était autre qu’Alexander. Et même si je faisais cela en pensant à Austin, je n’avais pas besoin de me forcer car le jeune homme me plaisait réellement. Je voulais réellement passer du temps avec lui, apprendre à le connaître. Alors, je ne pus que l’embrasser quand il fut question de continuer la soirée. Parce que c’était une réponse très explicite mais également parce que j’en avais eu très envie une grande partie de la soirée. Il me demanda alors si je voulais aller chez lui et j’eus un petit sourire. « D’accord. On ira chez moi la prochaine fois. » Après tout, je voulais être réellement certaine d’avoir bien rangé le loft avant d’inviter Alexander chez moi. Parce que je n’avais pas envie qu’il marche sur un jouet de mon fils et qu’une discussion sérieuse s’engage tout de suite. Ce serait prendre un risque que le jeune homme décide de ne plus jamais me voir pour lui avoir caché le fait que nous avions un enfant ensemble. Et pourtant, je savais qu’avec ce que je faisais actuellement, je prenais un risque. Mais j’avais dans l’idée que mes intentions étaient louables, je ne voulais tout simplement pas briser le cœur de mon fils en lui parlant de son père sans savoir ce que ce dernier voulait. Et puis, Alexander l’avait dit lui-même, il n’était pas à l’aise avec les enfants et il pouvait tout à fait décider qu’il ne voulait pas d’Austin dans sa vie. Et je me disais que peut-être, en côtoyant de plus en plus Alexander, peut-être qu’il accepterait Austin quand je les ferais se rencontrer. Une fois sorti du métro, je sentis la main du jeune homme se glisser dans la mienne alors qu’il me guidait jusqu’à chez lui. J’avais hâte d’en apprendre plus sur lui, de savoir où il habitait tout en sachant que la prochaine fois on irait chez moi, comme je l’avais dit. Au moins, comme ça, je saurais où il habitait.

©️ nck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ose rêver ce que tu veux [Alexander]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ose rêver ce que tu veux [Alexander]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» j' ai déjà la rolex, je veux le gronavionkivanavex
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Veux tu de moi ? [Crystal Noir & Pépite d'Or]
» Signature de contrat - Alexander Frolov

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sleepwalkers :: In the city :: Manhattan :: Autres lieux-
Sauter vers: